La ministre de l’Éducation veut que les enfants soient initiés au code

Je me lève et je te bouscule, code d'habitude 146
En bref
image dediée
Crédits : ThinkStock
Loi
Par
le mercredi 24 septembre 2014 à 15:10
Xavier Berne

Promue ministre de l’Éducation nationale suite au dernier remaniement ministériel, Najat Vallaud-Belkacem a assuré la semaine dernière qu’elle maintenait la position de son prédecesseur s’agissant de l’apprentissage de la programmation informatique à l’école. Devant l’Assemblée nationale, la benjamine du gouvernement s’est ainsi montrée déterminée à introduire une initiation obligatoire au code pour les élèves.

Mercredi dernier, la nouvelle ministre de l’Éducation nationale était auditionnée par les députés de la Commission aux affaires culturelles. S’il fut principalement question du déroulement de la dernière rentrée scolaire, Najat Vallaud-Belkacem fut également interrogée sur l’initiation des enfants à la programmation informatique. « Tiendrez-vous l’engagement de votre prédécesseur, Monsieur Hamon, concernant l’apprentissage du codage au primaire ? » a ainsi demandé Virginie Duby-Muller (UMP).

L’ancien locataire de la Rue de Grenelle, débarqué lors du dernier remaniement ministériel, avait en effet annoncé au mois de juillet que des séances d’initiation au code informatique pourraient être dispensées aux écoliers, uniquement sur le temps périscolaire et dans les seules communes qui le souhaitent, en application de la réforme des rythmes scolaires. Benoît Hamon avait ainsi concédé un bien maigre lot de consolation aux députées Corinne Erhel et Laure de La Raudière, qui avaient plaidé quelques semaines plus tôt pour des cours obligatoires pour tous, dès le primaire - à l’image de ce qui peut se faire aujourd’hui pour la musique ou les langues étrangères.

Une initiation obligatoire et sur le temps scolaire à l’horizon 2016 ?

« Je veux vous confirmer ce que mon prédécesseur vous avait dit, à savoir que nous souhaitons introduire une initiation à la programmation informatique pour les enfants, pour les élèves » a déclaré Najat Vallaud-Belkacem. Cette dernière a rappelé que son ministère avait lancé en juin dernier un appel à projet en ce sens (voir notre article).

vallaud-belkacem nvb
Crédits : Assemblée nationale

La ministre a également affirmé que cette initiation au code deviendrait prochainement obligatoire, sans préciser si ce serait le cas au collège ou dès l’école primaire. « Le Conseil supérieur des programmes a bien évidemment ce sujet en tête pour la réforme des programmes, et nous souhaitons que ça puisse voir le jour dès que la réforme des programmes sera adoptée. C’est un sujet qui va pouvoir avancer rapidement » a promis Najat Vallaud-Belkacem.

Pour mémoire, le Conseil supérieur des programmes a présenté en juin dernier un projet prévoyant que chaque élève soit « initié au fonctionnement, au processus et aux règles des langages informatiques », de telle sorte qu’il devienne « capable de réaliser de petites applications utilisant des algorithmes simples ». Ce texte, qui doit encore être confirmé par l’exécutif avant son entrée en vigueur, c’est-à-dire d’ici la rentrée 2016, ne précise cependant pas à quelle étape de la scolarité cette initiation sera dispensée (école primaire ou collège). Jusqu’ici, Benoît Hamon avait plutôt laissé entendre que cela se ferait au collège, par exemple dans le cadre des cours de technologie.

François Hollande veut garder la primeur sur le « plan numérique »

D'autre part questionnée sur le nouveau plan pour le numérique à l’école promis récemment par François Hollande, Najat Vallaud-Belkacem s’est montrée bien discrète... « Je ne m’étendrai pas, puisque le président de la République a souhaité conserver la primeur de l’annonce sur le détail du plan numérique » a-t-elle ainsi indiqué. La benjamine du gouvernement a toutefois promis que l’exécutif avait « la volonté claire d’avancer rapidement », à la fois en termes d’équipements, de contenus et de formation.


chargement
Chargement des commentaires...