NAS Synology : à la découverte du DSM 5.1 bêta

Pas de révolution, mais plusieurs évolutions 44
En bref
image dediée
Stockage LABS
Sébastien Gavois

Hier, Synology diffusait la version 5.1 bêta de son interface pour NAS : le fameux Disk Station Manager (DSM). Nous avons décidé de l'installer et de l'analyser afin d'étudier les nouvelles fonctionnalités mises en place. On y retrouve par exemple l'intégration de HubiC d'OVH ou de OneDrive de Microsoft, de nouvelles applications maison ou encore l'arrivée d'un conseiller pour la sécurité.

Comme prévu, la version 5.1 bêta du DSM est en ligne depuis hier matin, mais uniquement pour les NAS DS-x11 et plus récents, alors que le DSM 5.0 était disponible pour les modèles DS-x10. Pour rappel, le DSM 4.3 s'arrêtait aussi aux DS-x10, tandis que la série x09 était restée à la version 4.2. De notre côté, nous avons pu procéder à l'installation sur un DS-413 qui a déjà deux ans, afin de faire le tour des nouveautés. 

Un didacticiel afin de détailler les principaux services du Disk Station Manager

Le premier point important est le design de l'interface qui ne change pas, les habitués du DSM 5.0 ne seront donc pas du tout dépaysés. Version bêta oblige, on retrouve un bouton « Report bugs » sur le bas permettant de faire des remontées à Synology. Le formulaire a le bon goût d'être disponible en Français, mais il est tout de même demandé de rédiger ses doléances en anglais afin « d'éviter les malentendus ». C'est d'autant plus dommage que la société dispose de locaux et d'une équipe en France (voir notre entretien avec Derren Lu, le Directeur Général local).

On remarque également l'arrivée d'un didacticiel qui s'organise autour de cinq axes : stocker des fichiers, configurer la Vidéo Station, sécuriser le NAS, créer son propre « Cloud » et gérer ses photos. Pour chaque catégorie, on retrouve des guides expliquant pas à pas le fonctionnement des différents services. L'ensemble est plutôt bien réalisé avec des détails et des images explicatives, ainsi que des liens vers les applications mobiles le cas échéant.

Synology DSM 5.1

Le conseiller en sécurité : un centre de contrôle qui vérifie vos paramètres de base

Enchainons avec un des gros morceaux du DSM 5.1 : le conseiller en sécurité. Il faut dire que la marque a besoin de redorer son blason en la matière. Du fait de sa position de leader du marché, elle est une cible de choix et ces derniers mois elle a rencontré de nombreux soucis, de SynoLocker en passant par la faille OpenSSL. Si la réponse est en général assez rapide et que la marque ne cherche pas à cacher les soucis rencontrés, cela a participé à ternir son image. Il fallait donc réagir.

Quoi qu'il en soit, pour accéder à ce nouveau service, il vous suffit de cliquer sur le bouton en haut à gauche de la barre des tâches du DSM 5.1, puis de le sélectionner dans le menu en surimpression. La première étape étant de définir si vous utilisez votre NAS dans le cadre d'une installation à la maison ou bien de manière professionnelle. Selon votre réponse, les points analysés ne seront pas les mêmes. Dans le second cas l'analyse sera en effet plus poussée. Notez qu'il est possible de changer ce paramètre par la suite.

À titre d'exemple, voici les deux résultats de l'analyse pour notre NAS avec quatre alertes dans la première situation, contre sept dans la seconde :

Synology DSM 5.1Synology DSM 5.1

Comme on pouvait s'y attendre, le NAS nous recommande d'activer le chiffrement des données pour le protocole FTP et le WebDAV, ainsi que le blocage automatique des adresses IP qui multiplient les tentatives de connexion infructueuses, le but étant d'éviter une attaque par dictionnaire par exemple. Il est également conseillé d'activer « les règles de force de mot de passe », ce qui impose quelques restrictions comme une longueur minimale. Pour les professionnels, il sera aussi recommandé d'interdire l'utilisation du DSM dans une iFrame.

Notez qu'il n'y a aucune nouveauté ici, simplement une mise en avant centralisée de fonctionnalités qui étaient déjà présentes. Par défaut, le conseiller procédera à une analyse de manière hebdomadaire, mais il est possible d'ajuster ce paramètre si besoin. Version bêta oblige, on notera encore la présence de quelques bugs avec, par exemple, la date de la dernière vérification qui indique un énigmatique « _TIME_ ».

Toujours pas d'installation automatique des mises à jour de sécurité 

Alors que l'on attendait du mouvement du côté du système de mise à jour, finalement il n'en est rien. En effet, lors de sa présentation, Synology annonçait une « mise à jour automatique de DSM, pour ne jamais manquer les mises à jour de sécurité », mais il ne s'agit toujours que de les rechercher et les télécharger automatiquement, pas de les installer dans la foulée.

Un point qui était pourtant attendu par certains, d'autant plus que le rythme de ces derniers mois était plutôt soutenu. Et, comme nous avons pu le remarquer avec l'affaire SynoLocker, de nombreux utilisateurs n'installent pas les derniers patchs de sécurité, avec les conséquences que l'on connait pour leurs données.

DSM 5.1

L'installation des paquets sous surveillance

Toujours du côté de la sécurité, les niveaux de confiance sont en place dans le « Centre des paquets », permettant ainsi de restreindre l'installation d'extensions. Trois paliers sont proposés :

  • Publiées (et donc pas forcément édités) par Synology
  • Publiées par Synology et les « éditeurs de confiance »
  • Publiées par n'importe quel éditeur

Rien n'est par contre précisé concernant la deuxième catégorie et la méthode utilisée par Synology pour juger de la fiabilité d'un éditeur. Est-ce Synology qui décide seul ? Faut-il remplir certains critères et/ou en faire la demande auprès du fabricant ? Nous avons posé les questions au constructeur.

Par défaut, seuls des paquets publiés par Synology seront présents. Pour les autres, il faudra ajouter des sources tierces afin d'y accéder et de pouvoir les installer. Par exemple, avec Synocommunity, les paquets refusent de s'installer pour cause de signature numérique absente. Il faudra donc être sur le palier le plus laxiste pour pouvoir le faire. 

DSM 5.1 SynologyDSM 5.1 Synology

Cloud Sync : HubiC et OneDrive débarquent, les options de synchronisations aussi

Passons ensuite à Cloud Sync qui intègre trois nouveaux services de stockage en ligne : HubiC, OneDrive et Box.net. Ils viennent donc rejoindre Google Drive, Dropbox et Baidu qui sont présents depuis le DSM 5.0. Il suffit de cliquer sur la petite croix « + » pour ajouter un service.

Mais ce n'est pas tout puisque de nouvelles options sont de la partie. Il est ainsi possible de ne synchroniser que certains dossiers et/ou types de fichiers (musique, vidéo, image, etc.). Une taille maximale peut également être indiquée si besoin afin d'éviter de transférer des fichiers de plus de « xx Mo » par exemple. Afin d'éviter de cannibaliser la bande passante, on peut également préciser des limites en upload et en téléchargement, et ce, individuellement pour chaque service.

Notez qu'il est possible d'ajouter plusieurs comptes de chaque service et de les associer avec un dossier personnel de l'un des comptes utilisateurs enregistrés sur le NAS. Cela permet donc à chacun de disposer de ses propres données synchronisées. De plus, vous pouvez donner un accès à Cloud Sync à certains comptes du DSM afin qu'ils puissent entrer eux-mêmes leur propre service de stockage en ligne.

DSM 5.1 Cloud SyncDSM 5.1 Cloud SyncDSM 5.1 Cloud Sync

De son côté, l'application Cloud Station (synchronisation entre votre PC et votre NAS) continue de s'améliorer avec la prise en charge des ACL de Windows et, comme sur Cloud Sync, d'une restriction en fonction du type et de la taille des fichiers. Les dossiers chiffrés sont désormais supportés et il est possible de désactiver la gestion des versions des fichiers si vous le désirez, le but étant de gagner de la place si besoin.

Sauvegarde de données : Windows Azure et SFR Business sont disponibles

Du côté de la sauvegarde de vos données, une opération consistant à enregistrer les fichiers de votre NAS sur un « cloud public », de nouveaux services sont là aussi de la partie : Windows AzureSFR Cloud Business Store et Hicloud prennent désormais place à côté d'Amazon S3 et Glacier.

DSM 5.1

Notes Station : la prise de notes sur votre NAS, avec des fonctions de partage

Parmi les nouvelles applications de Synology, la Note Station fait son apparition, en version bêta pour le moment. À l'instar de la Notes Station du QTS 4.1 de QNAP par exemple, cela permet de créer des notes et de les agrémenter de contenus multimédia si besoin.

On retrouve les outils d'un traitement de texte basique et on peut les ouvrir dans un onglet à part afin d'avoir plus d'espace. Afin d'assurer un classement, des tags ainsi que des carnets regroupant plusieurs notes sont de la partie. Il est possible de les chiffrer via un mot de passe et, bien évidemment, vous pouvez les partager que ce soit avec d'autres utilisateurs du DSM en local, ou bien de manière externe par email (à condition d'avoir configuré le serveur mail du DSM 5.1) et via les réseaux sociaux (Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn).

Notes Station DSM 5.1Notes Station DSM 5.1Notes Station DSM 5.1

Des clients pour Android et iOS ont été annoncés, mais seule la première est pour le moment disponible. Il faudra maintenant voir si Synology arrive à s'approcher de ténors en la matière comme Evernote par exemple. Cette solution a néanmoins l'avantage d'avoir ses données stockées en local, ce qui plaira surement à certains.

Video Station : des sous-titres automatiques et des collections intelligentes

Du côté de la Video Station, une fonctionnalité demandée par certains est enfin disponible : exporter les infos de vos vidéos afin de les réimporter lors d'un changement de NAS par exemple.

L'autre principal changement concerne les sous-titres qui peuvent être récupérés automatiquement via deux sites : Opensubtitles.org et Shooter.cn. Pour en profiter, il faut lancer la lecture d'une vidéo puis cliquer sur l'icône avec un « T » dans la barre de progression et enfin valider. Si des sous-titres sont trouvés, il suffit alors de les sélectionner et de cliquer sur OK pour qu'ils soient automatiquement téléchargés et ajoutés à la vidéo en court de lecture. Pour régler votre langue de prédilection, c'est dans les Paramètres puis Avancé. Par défaut, c'est celle utilisée par le DSM qui est utilisée.

Synology DSM 5.1Synology DSM 5.1Synology DSM 5.1

Mais ce n'est pas tout puisque Synology annonce également avoir ajouté un système de filtre en « temps réel ». Le principe est simple : en dessous de la liste des vidéos, se trouve une partie intitulée Filtrer. Un clic sur l'une des catégories (Acteurs, Réalisateur, Genre, Scénariste et Année) vous donne immédiatement les titres, noms ou années disponibles et il suffit de cocher ceux que vous souhaitez conserver. Bien évidemment, il est possible d'ajouter plusieurs filtres. La sélection ainsi obtenue pourra alors être enregistrée comme une « collection intelligente » qui se mettra à jour automatiquement. 

DSM 5.1 Video StationDSM 5.1 Video Station

L'Audio Station a la tête dans les étoiles, la File Station simplifie le partage de fichiers

L'Audio Station a droit à un petit changement avec la mise en place d'étoiles permettant de noter sa musique. Bien évidemment, il est ensuite possible de se servir de cela pour trier les différentes chansons afin de créer des listes de lectures qui se veulent, là encore, intelligentes.

Que ce soit pour l'Audio, la Video ou la Photo Station, il est désormais possible de partager du contenu sans avoir besoin de créer un compte DSM pour votre contact. Pour cela, il suffit de se rendre dans le menu Action des différentes Stations puis de cliquer sur Partager avec le public.

De son côté, File Station propose de nouvelles fonctionnalités de partage : par email, à condition d'avoir configuré le serveur intégré au DSM, ou bien directement à d'autres utilisateurs du DSM. Dans ce dernier cas, ils recevront automatiquement une notification lors de leur prochaine connexion. Sachez également qu'un client FTP/SFTP et WebDAV/WebDAV HTTPS est aussi présent afin de vous permettre de connecter des serveurs distants directement à File Station.

Des notifications sur le bureau Windows via Chrome

Comme cela avait été annoncé, les notifications de bureau sont proposées via le DSM 5.1, mais uniquement si vous utilisez Chrome ou Safari. Pour les activer, il faut se rendre dans les Options puis dans Autres afin de cocher la case correspondante. Le navigateur vous demande alors si vous voulez autoriser votre NAS à afficher des notifications de bureau.

DSM 5.1 NotificationDSM 5.1 Notification

 

Pour vérifier si le DSM est bien autorisé à vous envoyer des notifications, il suffit de cliquer sur la petite icône en forme de cloche (dans le cas de Chrome), puis sur la roue crantée et de vérifier que votre NAS fait partie de la liste des services autorisés.

Les applications mobiles sont à jour, mais seulement sur Android pour le moment

Comme lors de chaque changement de version du Disk Station Manager, le bal des mises à jour a également lieu sur les applications mobiles afin de prendre en charge les nouvelles fonctionnalités du DSM 5.1. Pour le moment, seules les moutures pour Android sont concernées, mais cela ne devrait plus tarder du côté d'iOS, l'étape de validation étant toujours un peu plus longue chez Apple.

Ainsi, DS File permet d'éditer directement des fichiers dans QuickOffice puis de les sauvegarder sur votre NAS (à condition d'avoir un Android 4.4). DS Cloud permet de désactiver la synchronisation en tâche de fond et propose un design plus adapté à Android 4.4. Quelques bugs sont corrigés, tandis que l'IPv6 est désormais supporté. DS Photo+  permet un affichage chronologique, et propose une « Light box » donnant de nombreux détails sur le cliché. Les tags sont pris en charge, tout comme le déplacement des photos et le partage via des liens.

DS Video affiche désormais le statut des vidéos : si elle a été vue, si elle a été mise de côté ainsi que la progression si vous avez déjà commencé à la visionner. Comme sur Video Station du NAS, il est possible de chercher directement des sous-titres en ligne, tandis qu'on peut partager une vidéo via un lien. L'application DS Audio dispose d'une nouvelle interface et le classement des morceaux via des étoiles est possible. Un minuteur fait son apparition, tandis que divers bugs sont corrigés. 

DS Application SynologyDS Application SynologyDS Application Synology

Bien évidemment, il faudra installer les dernières moutures bêta de Cloud Station, Photos Station, Video Station et Audio Station afin de profiter de la plupart des nouvelles fonctionnalités. Pour cela, il suffit de se rendre dans le Centre des paquets et rechercher les applications qui vous intéressent, ou bien les mettre à jour si elles sont déjà là.

Sachez enfin que la démo du Disk Station Manager sur le site de Synology a été elle aussi mise à jour. Vous pouvez ainsi tester en direct la plupart des fonctionnalités du DSM 5.1 en cliquant ici. Pour rappel, le DSM 5.1 bêta peut se télécharger par ici. Il n'est par contre pas possible de revenir en arrière. A vous de peser le pour et le contre avant de vous lancer.


chargement
Chargement des commentaires...