CanalPlay revoit son offre : Suggest, hors-ligne, nouveaux contenus, etc.

Merci qui, comme dirait Stéphane Richard ? 39
En bref
image dediée
Streaming
David Legrand

Alors que Netflix arrivera maintenant d'ici moins d'une semaine en France, ses concurrents ont décidé de se bouger. Parmi eux, CanalPlay est sans doute celui qui a le plus à perdre, puisqu'il est actuellement le service le plus populaire. Il a donc décidé de préparer sa contre-attaque en annonçant sa nouvelle offre dès ce matin.

Que l'on apprécie ou pas l'arrivée de Netflix en France, force est de constater que cet évènement aura été de nature à faire bouger les lignes, et à pousser les différents acteurs de la VoD à en finir avec de mauvaises habitudes qui plombent un marché français aux solutions peu attractives, qu'il s'agisse de tarif, de catalogue ou même plus simplement de fonctionnalités.

En France, c'est un bouquet de chaînes qui offre le meilleur service de « SVoD » : OCS

Il faut en effet compter sur un bouquet de chaînes (une offre qui n'a donc rien à voir sur le papier) comme OCS pour proposer rapidement des films et des séries intéressants, notamment grâce à un partenariat avec HBO, et ce, parfois en US+24. Si le tarif est attractif, et l'offre complète, notamment grâce à son système de replay, elle n'en est pas moins elle aussi imparfaite : impossible de s'abonner hors d'un FAI ou de Canalsat, OCS Go n'est pas accessible à tous les clients, AirPlay et Chromecast ne sont pas supportés, la version web exige l'utilisation de Silverlight, etc.

Pour autant, on apprécie le catalogue, même si l'offre française nous fait parfois découvrir les aspects les plus sombres de notre fameuse exception culturelle, et des innovations comme le mode hors ligne. 

CanalPlay : des débuts difficiles, une véritable accélération

Du côté des offres de SVoD, le groupe Canal a lancé il y a quelques années son service CanalPlay. Autant dire que les premiers temps, celui-ci était aussi seul que peu attractif, du fait d'applications pas toujours au mieux de leur forme et d'un catalogue qui se contentait de recycler les vieilleries du groupe. Mais avec le temps, et plus encore avec l'arrivée imminente de Netflix chez nous, les choses se sont améliorées.

On a ainsi eu droit à plusieurs refontes de l'interface et des clients, au support d'AirPlay et de Chromecast sur l'offre à 7,99 euros, à une offre dédiée aux enfants, à un catalogue plus fourni, notamment sur les séries. De quoi s'afficher en N°1 français du secteur en séduisant plus de 400 000 abonnés au décompte d'avril dernier, à l'occasion du lancement des nouvelles applications mobiles. 200 000 nouveaux seraient arrivés sur les six derniers mois, pour un total de 520 000 annoncés aujourd'hui, sans que l'on sache quelle portion représentent les abonnés de SFR qui en profitent via leur Extra. Il y a néanmoins donc eu au moins 80 000 déçus sur cette période. Cela n'empêche pas l'équipe de viser le million d'abonnés.

Car là encore, les manques peuvent être constatés. La société en est d'ailleurs consciente puisqu'elle affiche elle-même sur son site des fonctionnalités à venir comme le mode hors-ligne, vital pour ceux qui se déplacent beaucoup, et la gestion de plusieurs profils, pratique pour un usage familial. Du côté du support de la Xbox One qui est sortie il y a presque un an, cela arrive... bientôt. Pour Windows et Windows Phone ? Impossible à dire pour le moment.

« Création originale » : le label de Canal inexploité pour rendre CanalPlay plus attractif

Mais le catalogue est aussi perfectible, et l'on regrette ainsi de voir plus de contenus estampillés « Création originale » par Canal+ diffusés sur D8 que dans le catalogue de CanalPlay. Où sont en effet les Kaboul kitchen, Working Girls, Revenants, Tunnel, Braquo et autres Engrenages ? Sans parler des séries pour lesquelles seules deux ou trois saisons sont accessibles en ligne sur celles déjà diffusées depuis longtemps à la TV. C'est notamment le cas pour Supernatural, ou Doctor Who. Heureusement, pour des cas comme Un gars, une file, on a droit aux cinq saisons, mais aussi pour d'autres telles Damages ou Torchwood, à la manière de ce qui se passe sur le Pass séries de Canalsat.

CanalPlay annonce néanmoins avoir tout juste signé un accord avec HBO dans la nuit, dont on sait pour le moment peu de choses. Ce dernier pourrait d'ailleurs rentrer en conflit avec celui passé par OCS (dont le groupe Canal est actionnaire) qui a l'exclusivité, mais aussi celui de Canal+/D8 pour une seconde fenêtre payante ou en clair, annoncé l'année dernière. Est-ce là pour proposer une autre alternative avant le passage sur la TNT, est-ce que cela concerne aussi bien les nouveautés que le fond de catalogue ? Impossible à dire pour le moment, nous tenterons d'en savoir plus assez rapidement.

De son côté, OCS nous a assuré ce matin que cet accord ne changeait rien pour son offre. Antoine Banet Rivet, directeur de la communication du groupe Canal ne nous dira rien de plus sur l'accord, mais nous précise que la promesse de CanalPlay n'est pas l'exclusivité de son contenu, mais la profondeur de catalogue.

Une semaine avant l'arrivée de Netflix, les bonnes résolutions se prennent

Quoi qu'il en soit, des formats spécifiques seront aussi produits, sans doute afin de contrer l'arrivée des géants du web comme Netflix, mais aussi YouTube sur ce terrain : « CanalPlay lance la production et la diffusion de séries inédites au format et contenus innovants [...] Des séries adaptées aux usages mobiles de Canal Play débarquent sur vos écrans en octobre » annonce l'équipe ce matin.

De premières productions sont annoncées et de nouveaux labels pourraient permettre de les distinguer dans la masse des contenus proposés : Digitale Revelations et French of Humour. Le Studio Bagel serait ainsi sur les rangs pour des programmes qui arriveraient dans le courant de l'année prochaine. En espérant que l'on n'aura cette fois pas droit à des productions dédiées à l'E3 et à Ubisoft. Le but est sans doute ici de viser les plus de dix ans et autres ados avec des programmes « pour leur génération ». Reste à voir s'il sera possible de faire plus long et plus qualitatif que sur YouTube, en étant tout aussi percutant sans tomber sans le sous-Caméra café pour Djeun'z.

Du côté des fonctionnalités, le mode hors-ligne longtemps annoncé sera enfin disponible sous le nom « Download to go ».  Notez que cela est aussi prévu pour MyCanal comme annoncé début août. Une nouvelle interface sera diffusée chez les FAI et notamment sur la Freebox d'ici peu. Celle-ci semble décidément friande de ces services après l'arrivée d'OCS hier. Bien entendu, on ne pouvait pas passer à côté d'un système de recommandation, présenté comme LE point fort de Netflix.

Chaque utilisateur pourra disposer de son profil et donc se voir proposer des contenus qui lui correspondent avec Suggest. Notez que Canal n'est pas ici en terre inconnue puisque le groupe propose déjà Eurêka sur Canalsat, déjà exploité au sein de MyCanal.

Concernant le prix de l'offre, rien ne change et le site qui a été récemment revu ne devrait pas être modifié de manière importante. Reste une inconnue pour le moment : la date de mise à disposition de ces nouveautés nous permettant de les tester de manière détaillée. Si CanalPlay n'a rien indiqué pour l'instant, les esprits les plus taquins misent sur une mise en ligne le 15 septembre, afin de tenter de faire de l'ombre au lancement de Netflix. Un choix à double tranchant puisqu'il pourrait aussi totalement faire éclipser leur arrivée. Les paris sont donc ouverts.


chargement
Chargement des commentaires...