PewDiePie coupe les commentaires sur ses vidéos YouTube

Les sous-titres, un sous-genre comique 106
En bref
image dediée
Streaming
Kevin Hottot

Le succès rencontré par PewDiePie sur YouTube n'est plus à prouver, avec sa chaîne comptant désormais plus de 30 millions d'abonnés. De très nombreuses personnes viennent commenter ses vidéos, cependant certaines dérives l'ont poussé à devoir fermer les commentaires définitivement sur ses prochaines productions.

Couper les commentaires, sans couper le cordon

PewDiePie, ou Felix Kjellberg de son vrai nom, est actuellement le youtubeur disposant du plus grand nombre d'abonnés sur la plateforme de vidéos de Google (célébré jusque dans Le grand journal). Un succès qu'il a obtenu grâce à des vidéos où il se met en scène en train d'essayer divers jeux vidéo, et en commentant le tout de façon plus ou moins déjantée. Cette recette lui a permis récemment de franchir la barre des 30 millions d'abonnés, et de s'approcher de celle des 6 milliards de vidéos vues.

Forcément avec une aussi grande communauté, les commentaires affluent en dessous de ses créations sur YouTube, ceux-ci mêlant le meilleur avec le pire. En effet, l'intéressé vient d'expliquer à son public dans une vidéo qu'il ne proposera désormais plus la possibilité de publier des commentaires sur YouTube sous ses vidéos.

Selon lui, cette décision est principalement due au fait que de nombreuses personnes y déversent leur haine, ou en profitent pour faire leur publicité au sujet de leur propre chaine. De ce fait, cela ne lui permet plus de voir le soutien de sa communauté, ni même de communiquer de façon efficace avec elle. Et le nouveau système mis en place par YouTube, forçant à l'utilisation de Google+, ne semble pas spécialement faire effet ici. Au contraire.

Pour ne pas complètement couper le lien avec ses fans, il leur propose donc désormais de donner leurs impressions sur Twitter à l'aide d'un hashtag spécifique à chacune de ses vidéos. On se demande tout de même si cela sera réellement plus efficace.

PewDiePie n'est pas le seul, certains sites en font autant

Le youtubeur suédois est loin d'être le seul à avoir mis fin à cette possibilité. D'autres médias, plus sérieux ont également pris cette décision, et ce mouvement n'est pas récent. Ainsi, en septembre 2013, le site de la revue scientifique Popular Science s'est soudainement débarrassé de ses commentaires. Et déjà, les arguments avancés étaient du même registre que ceux de PewDiePie. 

« Nous n'avons pas pris cette décision à la légère. En tant que magazine centré sur la science et les technologies vieux de 141 ans, nous sommes engagés à stimuler les débats intellectuels tout comme nous le sommes à faire connaitre les avancées de la science. Le problème est que lorsque des trolls et des robots à spam prennent le dessus sur ce point, cela nous empêche de le faire correctement », pouvait-on alors lire dans un billet publié sur le site. La rédactrice en chef du site, Suzanne LaBarre, appuyait également ce choix avec une étude montrant que les commentaires sur les sites étaient capables de faire changer l'interprétation qu'un individu peut avoir du sujet d'un article.

La question de la modération peut également se poser pour certains acteurs. Sur un site générant un fort volume de visite, et donc de commentaires, il peut être parfois difficile de surveiller si les débats entre lecteurs ne dérapent pas. Ainsi, par exemple la BBC choisit parfois de fermer certains billets de blogs aux commentaires afin d'éviter les dérapages, comme l'explique cette FAQ.

Mais avec la montée en charge des services payants et des soutiens qui pourront être proposés par les youtubeurs à l'avenir, on se demande si la solution ne sera pas, finalement, de n'ouvrir les commentaires qu'à ceux qui financent la chaîne. Une manière de faire du tri qui empêchera néanmoins de pouvoir échanger avec une large communauté ou avec ceux qui ont des critiques, intéressantes et fondées, à proposer.


chargement
Chargement des commentaires...