Club89.org, un site proche de l'UMP devenu site parking à liens X

Du Parti aux parties 21
En bref
image dediée
Crédits : Hemera/ThinkStock
Web
Marc Rees

Sans doute un peu négligent, un groupe de réflexion proche de l’UMP s’est fait chaparder son nom de domaine Club89.org, lequel a redirigé un temps vers un site parking, rempli (automatiquement) de liens pornos. Un incident fréquent lorsque un nom de domaine n'est plus renouvelé par ses détenteurs.

Ce club de réflexion créé par Juppé sous Mitterrand avait été réactivé à l’approche des élections présidentielles de 2012. Jusqu’en mars 2010, il était présidé par Jacques Toubon, l’ancien ministre de la Culture, avant d’être repris en main par un autre UMP, Benoist Apparu.

Selon sa page Facebook, toujours active, ce club avait pour mission « d’apporter une nouvelle grille de lecture, qui bouscule, qui interroge, et qui suscite un renouveau de l’action politique ». Avec lui, plusieurs pontes de l’UMP souhaitaient en effet « porter la discussion sur les thèmes de « nouvelles sécurités, nouvelles libertés » au sein de la majorité présidentielle ».

De Facebook à Fuckbook

L’échec des présidentielles de 2012 passé, visiblement, les mesures de « sécurité » n’ont pas été à la hauteur des  ambitions. Ce nom de domaine a été un peu trop délaissé après cette baffe politique et son « whois » a été mis à jour début juillet. Il est désormais détenu par un Israélien et est commercialisé sur Sedo, une plateforme de revente des noms de domaine. 

Sauf que le Canard enchaîné rapporte que jusqu’à mardi, ce domaine renvoyait vers un site de liens pornos, lequel avait en réalité tous les traits d'une page parking, site n'hébergeant que des liens sponsorisés, liés au sexe comme souvent. Témoignant de l'abandon de ce domaine, le Canard note que l’URL est toujours présente sur la page Facebook du club proche de l'UMP. Si l'incident a fait la une du Palmipède, il n'a en réalité rien d'exceptionnel puisque l'histoire des noms de domaine est truffé d'exemples similaires. Le fait marque surtout l'importance du suivi de la politique des noms de domaine, d'autant que ce club pourrait vouloir réapparaître à l'approche des présidentielles de 2017.

club89.org UMPclub89.org UMP

  Club89.org, avant et après.


chargement
Chargement des commentaires...