La pépite Criteo bientôt rachetée par Publicis ?

Quand l'appétit va... 7
En bref
image dediée
Finances
Nil Sanyas

La pépite française Criteo, spécialisée dans la publicité ciblée sur Internet, pourrait être croquée par le géant français de la publicité Publicis. S'il ne s'agit pour le moment que d'une rumeur (démentie par Publicis), l'action de Criteo a tout de même bondi de 22,5 % vendredi dernier à New York.

Une société incontournable sur Internet

Rare start-up française à sortir du lot dans le monde et plus encore à être présente dans le NASDAQ, Criteo est une entreprise peu connue du grand public. Basée à Paris, elle est pourtant omniprésente sur Internet. Si vous visitez un cybermarchand, que vous regardez un produit et que vous trouvez ce même produit dans des publicités quelques heures ou jours plus tard en surfant sur un site d'actualités, Criteo est certainement derrière ce « hasard » qui n'en est pas un. Aujourd'hui, la jeune pousse francilienne gère des milliards de publicités par jour et vaut plus de 2,2 milliards de dollars en bourse.

Entrée au NASDAQ l'an passé, le 30 octobre 2013 précisément, Criteo a dévoilé le mois dernier des résultats record, avec un chiffre d'affaires de 165,3 millions d'euros, en hausse de 66,3 %. La pépite fait toutefois des envieux. Le Français Publicis, l'un des leaders de son secteur (hors ligne), du fait de l'échec de sa fusion avec son concurrent Omnicom, pourrait ainsi mettre la main sur son compatriote.

Un vieux projet relancé par l'échec Omnicom

Selon Boursier.com, conforté par Les Échos, un rachat est bien en vue. En réalité, Publicis lorgne sur Criteo depuis plus d'un an maintenant. L'éventualité de fusionner avec Omnicom a toutefois mis de côté l'acquisition de la start-up. Le récent échec de ladite fusion a donc relancé le projet. Reste désormais à s'entendre sur le prix du rachat. Il faut en effet contenter les actionnaires, qui s'attendent à une belle prime par rapport au cours de l'action.

Criteo bourse

Du fait de la forte progression de 22,5 % de son action vendredi, Criteo vaut donc plus de 2,2 milliards de dollars aujourd'hui, soit près de 1,7 milliard d'euros. Un rachat supérieur à 2 milliards d'euros serait alors une possibilité, Exane BNP Paribas situant même l'acquisition à 2,6 milliards d'euros, soit un niveau équivalent à son record boursier de mars dernier.

Néanmoins, pour Publicis, qui dispose de cash en quantité, racheter Criteo n'est pas sa seule option. Le Français Valtech, plutôt spécialisé dans le conseil en communication sur Internet (e-marketing, etc.), est aussi cité parmi les potentielles cibles de Publicis. Criteo est toutefois une société au potentiel de croissance bien plus important, dont la présence et la renommée sont mondiales. Elle est ainsi de loin une cible de choix.


chargement
Chargement des commentaires...