Windows Threshold : la préversion concentre de nombreux espoirs

Sont-ils tous permis ? 230
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Il semble clair pour beaucoup désormais qu’une préversion de Windows Threshold sera proposée au grand public à la fin du mois prochain. Les sources n’en finissent plus de se multiplier, tant sur la date que sur le contenu. À se demander si certaines ne sont pas des conséquences directes de fantasmes.

Les yeux tournés vers le 30 septembre

Windows Threshold, qui pourrait s’appeler Windows 9, est le récipiendaire de nombreux espoirs. Windows 8 avait beau être fiable et rapide, sa base technique n’était pour la première fois pas la cible des critiques. C’est bien son ergonomie particulière et la séparation des environnements classique et Modern UI qui lui a valu une si mauvaise réputation, la plupart des utilisateurs considérant les bénéfices d’une telle cassure dans leurs habitudes comme nuls.

Le nom de code du prochain Windows est toujours Threshold et il faudra sans doute encore attendre un certain temps avant que Microsoft ne communique sur le nom commercial. Mais beaucoup l’affirment désormais, la première préversion sera disponible dans un peu plus d’un mois, la date du 30 septembre étant sur toutes les lèvres.

Threshold est censé apporter un nouveau bureau apte à reconquérir tous ceux qui ont été exaspérés par l’écran d’accueil, les vignettes dynamiques et une interface pensée surtout pour le tactile. Plusieurs sources ont indiqué que son apparence serait particulièrement distinctive et d’autres ont affirmé que les bureaux virtuels par exemple seraient de la partie.

Mise à jour en un clic et centre de notifications ?

Selon Neowin, le rythme de parution des préversions pourrait être plus rapide, les « builds » internes possédant un bouton qui permettrait de passer facilement de l’une à l’autre en un clic. Ce qui n’est pas sans rappeler le système utilisé par Apple dans les Developer Previews d’OS X : une mise à jour disponible dans l’App Store toutes les deux semaines. Cependant, la nouvelle interface ne serait pas présente dans la première préversion, ce qui n’est pas étonnant : les éléments graphiques ont tendance à arriver plus tard dans le cycle de développement.

windows phone 8.1 centre notificationswindows phone 8.1 centre notificationswindows phone 8.1 centre notificationswindows phone 8.1 centre notificationswindows phone 8.1 centre notifications

Le centre de notifications dans Windows Phone 8.1

De son côté, WinBeta indique que le menu Démarrer sera bien présent, plus ou moins dans la forme qui avait été présentée par Microsoft lors de la conférence BUILD. À ceci près que les vignettes interactives seraient plus intelligentes et capables de prendre en compte un certain nombre d’actions sans avoir à ouvrir l’application. Une plus grande personnalisation globale serait également prévue, de même qu’un centre de notifications. Après l’ajout de ce dernier dans Windows Phone 8.1, il ne s’agirait là encore pas vraiment d’une surprise.

WinBeta insiste en outre sur un autre aspect qui revient régulièrement dans les rumeurs liées à Threshold : la séparation nette des interfaces. Plus question de tout rassembler au même endroit : les versions destinées aux ordinateurs sans écran tactile n’auraient aucune raison de se servir des vignettes et de l’écran d’accueil, de même que les appareils tactiles n’auraient pas besoin du bureau. De très nombreuses rumeurs vont dans ce sens, et Microsoft compte sans doute tenter une vaste opération séduction auprès des entreprises.

Il se pourrait d’ailleurs que la première préversion soit très largement orientée vers le bureau. Selon Neowin, les builds internes portent toutes la mention « Windows Technical Preview for Enterprise ». La disponibilité publique a donc des chances de s’appuyer sur cette mouture particulière. Mais il ne faut pas oublier que les rumeurs, même si elles sont précises, nombreuses et recoupées, ne restent que des rumeurs. Il serait facile pour une source ou l'auteur d'un article de transformer un fantasme en information, et la prudence reste de mise, surtout après la déception de Windows 8. De même, il pourrait s’agir d’informations volontairement offertes par Microsoft via des moyens détournés avant de prendre la température dans certains domaines.


chargement
Chargement des commentaires...