Wiko Goa : un smartphone sous Android 4.4 à moins de 50 €

Gooooooooal 60
En bref
image dediée
Smartphones
Sébastien Gavois

Wiko vient de dévoiler un nouveau smartphone d'entrée de gamme : le Goa. Il dispose d'un écran de 3,5 pouces (320 x 480 pixels), tourne sous Android 4.4 et intègre deux capteurs optiques. Mais le plus intéressant est sans aucun doute son prix... de seulement 49,90 €.

Wiko multiplie les lancements de produits pendant cette période estivale et, après le Kite à moins de 100 euros avec de la 4G, le fabricant sino-français dévoile le Goa. Comme lors des récentes annonces (Bloom, Lenny, Slide, etc.), il dispose de la dernière mouture d'Android : la version 4.4 alias KitKat.

Fidèle à son habitude, le constructeur vise l'entrée de gamme et descend bien bas au niveau du prix : 49,90 euros seulement. Pour ce prix, on a évidemment des caractéristiques techniques du même acabit. L'écran ne mesure ainsi que 3,5 pouces (probablement avec une dalle TN) et affiche une définition de 320 x 480 pixels.

Il est animé par une puce Cortex A7 comprenant deux cœurs à 1 GHz, épaulés par 512 Mo de mémoire vive et 4 Go de stockage. Un lecteur de cartes mémoire permet d'ajouter jusqu'à 32 Go de plus. Il faudra évidemment tirer un trait sur la 4G, mais la 3G+ jusqu'à 21 Mb/s est de la partie. Deux emplacements pour cartes SIM sont présents. Du Bluetooth 4.0, du Wi-Fi, un GPS ainsi que deux capteurs optiques (1,3 Mpixels en façade et 2 Mpixels à l'arrière) complètent cet ensemble.

Ses mensurations sont de 119 x 62,6 x 11,3 mm pour un poids de 105 grammes avec sa batterie de 1300 mAh. L'autonomie annoncée est de 11,48 heures en communication 2G, 6,26 heures en 3G et 384 heures en veille. Le détail complet de ses caractéristiques techniques se trouve par ici

On ne peut tout de même pas s'empêcher de placer le Goa en face du Nokia 130 de Microsoft, bien que celui-ci soit vendu deux fois moins cher. La cible pourrait être la même : les parents qui souhaitent acheter un premier smartphone à leurs enfants, mais en leur laissant plus de liberté cette fois-ci.


chargement
Chargement des commentaires...