Les enfants de moins de 13 ans, prochaines cibles de Google

Et pas que pour voir Mordecai et Rigby 43
En bref
image dediée
Crédits : Nadezhda1906/iStock/Thinkstock
Web
Nil Sanyas

Pour de nombreux sites et services, les jeunes enfants ne sont officiellement pas bienvenus, ceci pour des questions de légalité et de contenus peu appropriés aux personnes en bas âge. Mais cela coupe ces sites d'une audience non négligeable. Google souhaite ainsi proposer ses services aux enfants de moins de treize ans, avec un contrôle des parents.

Entre contenus spécifiques et contrôle parental

Pour les sites Internet, les enfants sont à la fois une cible majeure et délicate. Certains, pour attirer cette audience, n'hésitent pas à mettre en place des contenus spécifiques ou encore un système de contrôle parental. C'est par exemple le cas du Français Dailymotion, qui a créé dès 2008 sa branche Kids, destinée aux 3 ans et plus et intégrant un catalogue de vidéos qui leur est dédié. Valve applique pour sa part un contrôle parental depuis le début de l'année pour son service Steam. Blizzard en fait d'ailleurs de même avec Battle.net, allant jusqu'à permettre aux parents de bloquer les microtransactions.

Mais d'autres sociétés n'ont toujours pas trouvé la solution idéale. Facebook interdit ainsi encore aux enfants de moins de 13 ans d'utiliser ses services. Une interdiction que l'on sait contournée. En 2010, une étude indiquait ainsi que plus de 9 % des sondés âgés entre 8 et 10 ans étaient présents sur Facebook. Un taux qui a très bien pu augmenter ces dernières années.

Google, afin d'éviter de pousser les enfants à mentir sur leur âge, tout en contentant les parents, semble toutefois décidé à opérer des changements importants. Selon The Information, le géant américain travaille sur ce sujet et pas n'importe comment. Un tableau de bord, à l'instar de celui de Windows 8, devrait ainsi permettre aux parents de surveiller les activités de leurs têtes blondes. Des contenus spécifiques pour les enfants devraient aussi être proposés sur YouTube. Et du côté d'Android, il faudra préciser son âge.

Se plier aux règles COPPA (cabana)

Déjà tourné vers les enfants via ses applications dédiées à l'éducation, pierre angulaire de ses Chromebook, Google compte donc passer la vitesse supérieure. Il doit cependant s'accorder à la loi américaine COPPA (Children’s Online Privacy Protection Act), qui implique une gestion spécifique aux enfants de moins de 13 ans. Dès lors que des données sont collectées, leurs parents doivent avoir un certain contrôle sur ces informations. Cette loi s'applique à tous les sites (même étrangers) pouvant viser, spécifiquement ou non, les enfants de moins de 13 ans.

Dailymotion Kids Plus

Dailymotion vise depuis longtemps déjà les enfants

Se conformer à la loi COPPA implique notamment de publier une charte de confidentialité sur la page d'accueil, d'intégrer un lien vers ladite charte sur toutes les pages où des informations personnelles sont collectées, mais aussi d'informer les parents sur les pratiques de collecte d'informations du service. Obtenir l'accord des parents est aussi indispensable avant toute collecte de données. Il faut de plus permettre aux parents de contrôler les informations personnelles des enfants divulguées à des tiers. Ils doivent même avoir la possibilité de supprimer certaines informations. Etc.

Outre-Atlantique, permettre aux enfants de moins de 13 ans d'utiliser ses services entraine donc une complexité que de nombreux sites préfèrent éviter. Mais les enfants d'aujourd'hui étant les adultes (et les consommateurs) de demain, se couper d'une telle audience peut être dommageable. On comprend dès lors mieux pourquoi Google s'y intéresse de très près, même si la firme a attendu plus de 16 ans après sa création pour réagir, alors que Yahoo! s'intéressait déjà au sujet dès 1996. Yahoo! Kids a toutefois été mis au placard l'an passé.

Notez que pour Google, les interdictions en fonction de l'âge varient selon les services et les pays. Visiter YouTube n'implique pas de restriction par exemple, mais certaines vidéos peuvent afficher un message d'avertissement avant le visionnement. Sans surprise, tous ses services financiers (Wallet, AdSense, AdWords, etc.) ne peuvent pas être utilisés par des individus de moins de 18 ans. Quant au compte Google, la norme est de 13 ans minimum, mais certains territoires sont plus restrictifs. Les Espagnols et les Sud-Coréens doivent ainsi avoir 14 ans pour disposer d'un tel compte, et les Néerlandais sont même dans l'obligation d'avoir au minimum 16 ans.


chargement
Chargement des commentaires...