Les ebooks à 4,99 $ sont plus lucratifs que ceux à 9,99 ou 14,99 $

Et que ceux moins chers aussi 78
En bref
image dediée
Crédits : Johan Larsson (CC BY 2.0)
eBooks
Nil Sanyas

Alors qu'Amazon et Hachette sont en pleine guerre sur fond de prix sur les ebooks (trop élevés aux yeux du cybermarchand), le site Author Earnings pourrait bien mettre tout le monde d'accord. Le site a récemment affirmé que selon ses calculs, vendre un livre électronique à 9,99 dollars est plus intéressant qu'à 14,99 dollars. Et descendre à 4,99 dollars est plus lucratif encore.

Quel prix fixer ?

Lorsque l'on fabrique un produit ou propose un service, la question du tarif vient rapidement sur la table. Trop élevé, il risque de repousser la plupart des clients potentiels. Trop faible, il peut sous-évaluer le produit ou les ventes peuvent ne pas décoller par rapport à un prix plus élevé. Pour les auteurs comme les éditeurs de livres, cette question est fondamentale, d'autant que le coût de production varie de toute façon très peu. Fixer un prix est donc purement subjectif et stratégique. Certains n'hésitent pas à proposer leurs œuvres à prix ultra cassé (0,99 $/€) tandis que d'autres estiment valoir bien plus et s'approchent voire dépassent les 20 $/€. Tout dépend bien entendu du nom de l'auteur et du « buzz » suscité par l'œuvre avant sa sortie, mais concrètement, quel est le tarif le plus intéressant pour les auteurs ?

Author Earnings a en quelque sorte répondu à cette question. Créé il y a peu, l'objectif de ce site est d'aider les auteurs indépendants à faire les choix les plus éclairés. Depuis quelques mois, il publie donc diverses études sur Amazon et Barnes & Noble. Par exemple, le 27 mai dernier, les auteurs du site se sont penchés sur les effets négatifs des dernières actions du cybermarchand américain envers Hachette (délais de livraison abusifs, fin des ristournes, etc.). Le bilan est assez net : les ventes des auteurs d'Hachette ont bien chuté (parfois de 25 %) et leur part dans le total des ventes a ainsi régressé. Pire encore, ce recul serait en partie lié à... la hausse des tarifs des ebooks d'Hachette.

Author Earnings

Nous en venons alors à une étude plus globale récemment dévoilée par Author Earnings. Le premier graphique, porté sur le nombre de ventes quotidiennes des 500 titres les plus écoulés chez Amazon (hors top 10), parle de lui-même. À quelques exceptions près, plus l'ebook est dispendieux, moins il se vend. Une constatation qui n'est pas surprenante et qui n'est donc pas si intéressante en soi. Le plus important est surtout l'écart qui sépare chaque gamme de prix. On se rend ainsi rapidement compte, sans même faire de calculs précis, que vendre à 0,99 dollar rapporte presque autant qu'à 1,99 dollar, et surtout moins que les trois gammes de prix supérieures (2,99, 3,99 et 4,99 dollars).

Le second graphique confirme cette logique. Le chiffre d'affaires réalisé par les 500 meilleures ventes (hors top 10) est plus élevé pour les titres à 4,99 dollars que n'importe quels livres écoulés à une autre gamme de prix. Et les tarifs les plus élevés sont de loin les moins rémunérateurs.

Author Earnings

Que doit-on en conclure ? S'il s'agit bien entendu ici de moyennes, nous rappelant ainsi que chaque cas est unique, un auteur se lançant en indépendant sur le marché du livre et souhaitant être distribué par Amazon a tout intérêt à réfléchir longuement au tarif qu'il compte appliquer. On peut penser par exemple que passer son livre de 4,99 à 5,99 dollars n'est pas forcément très intéressant.

Pour les consommateurs, 4,99 dollars ou encore 9,99 dollars, semblent bien être des paliers importants, et viser à côté peut coûter cher. Le bilan pour le tarif de 8,99 dollars est édifiant sur ce point. Si l'on peut comprendre qu'à ce tarif, les ventes sont moindres que les prix plus faibles, le fait de rapporter beaucoup moins que les livres à 9,99 et même à 10,99 et 11,99 dollars laisse songeur.

Author Earnings

Enfin, toujours selon Author Earnings, il faut noter que si l'on s'intéresse uniquement aux tops 10 des ventes en fonction de chaque catégorie de prix (qui captent le plus gros du marché), la logique est globalement la même. Les titres à 4,99 dollars dominent les débats, alors que ceux à 14,99 dollars sont inférieurs à bien d'autres catégories de tarifs. Mais peu importe les modes de calculs, pour les auteurs du site, 4,99 dollars est de loin le plus intéressant pour les auteurs, dès lors que le prix cassé est plus que compensé par la multiplication des ventes. Une conclusion qui semble donc aller dans le sens d'Amazon, qui souhaite en terminer avec les ebooks à 14,99 dollars (voire plus chers).


chargement
Chargement des commentaires...