Les abonnés de Netflix génèrent plus de revenus que ceux de HBO

House of Thrones 20
En bref
image dediée
Streaming
Nil Sanyas

Suite à la publication hier des résultats du groupe Time Warner (maison-mère de HBO), Reed Hastings, le patron de Netflix, n'a pu s'empêcher de noter un petit évènement : les abonnements perçus par sa société ont surpassé en valeur ceux de la chaîne câblée américaine (Game of Thrones) pour la toute première fois. L'avance sur la même période est toutefois minime.

Cinq petits millions de dollars de différence

Hier, le groupe Time Warner a donc dévoilé les résultats de son deuxième trimestre 2014. Dans les détails, nous apprenons notamment que sa filiale HBO affiche une forte croissance, avec un chiffre d'affaires de 1,417 milliard de dollars, en hausse de 200 millions de dollars en un an. Une excellente performance qui permet d'ailleurs à Time Warner de compenser les résultats moins enthousiasmants de ses autres branches.

Plus précisément encore, sa petite chaîne câblée, qui a produit des séries majeures (Les Sopranos, etc.), a en fait réalisé un chiffre d'affaires de 274 millions de dollars grâce à la vente de contenus, 2 millions de dollars dans une catégorie « Autre » non précisée, et enfin 1,141 milliard de dollars grâce aux revenus tirés des abonnements. Or à la même date, combien ont généré les abonnés de Netflix (hors DVD) ? 1,146 milliard de dollars.

Ces chiffres, qui valent pour le monde entier, permettent ainsi à Netflix de surpasser à nouveau HBO sur un point. Le dernier dépassement a eu lieu il y a de nombreux trimestres déjà et portait sur le nombre d'abonnés aux États-Unis. Néanmoins, en valeur, un client HBO rapporte bien plus qu'un client Netflix, différence de prix oblige. Qui plus est, dans le monde entier, la chaîne câblée compte bien plus d'abonnés, mais les prix à l'international sont néanmoins différents. Rajoutons que HBO génère un bénéfice d'exploitation trois fois supérieur à celui de Netflix.

Le patron de Netflix aux anges

Cette très légère avance de la part du spécialiste de la SVOD a été immédiatement remarquée par Reed Hastings, qui n'a pas hésité à publier sur sa page Facebook un commentaire bien senti :

Netflix Reed Hastings HBO

On notera le J'aime de Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook.

Pour le patron de Netflix, il s'agit d'une petite étape, d'autant que HBO écrase encore Netflix en termes de nominations aux Emmy Awards (99  contre 31). Néanmoins, la progression du spécialiste de la vidéo à la demande par abonnement et en streaming est forte et évidente. Hastings note d'ailleurs que « HBO déchire » et qu'il est honoré de figurer dans la même cour que la chaîne câblée.

Mais si HBO progresse lui aussi, notamment aux États-Unis, il faut surtout rappeler que l'arrivée de Netflix en France, en Allemagne, en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et en Autriche à partir du mois prochain devrait avoir un impact non négligeable sur ses abonnements. La société américaine a d'ailleurs prévu de gagner entre 3 et 4 millions d'abonnés dans le monde, dont la majeure partie à l'international, pour son troisième trimestre. Et la fin de l'année risque d'être tout aussi mouvementée.


chargement
Chargement des commentaires...