Enfant mort et tweet odieux : un élu porte plainte pour usurpation d'identité

Jacques a dit ? 193
En bref
image dediée
Crédits : Alan Crosthwaite/iStock/Thinkstock
Loi
Marc Rees

Jacques Renaud, adjoint au maire de Montreuil-Juigné (DVD), a-t-il dérapé sur Twitter avec un commentaire aussi ignoble que la photo de cet enfant déchiqueté ? Celui-ci dément et affirme avoir été victime d’une usurpation d’identité. Il envisage désormais de porter plainte contre X.

Le compte @JacquesRenaud49, rattaché à un adjoint au maire de Montreuil-Juigné (49, Maine-et-Loire), en charge des transports, des voiries et des infrastructures, a provoqué la profonde consternation sur les réseaux sociaux. Tout est parti d’un message posté le 20 juillet où celui-ci témoigne d’un « grand soutient a tous les #juif de France attaqués, nous sommes aux 21e siècles un peut d'humanisme et de civisme serait le bienvenue » (nous avons laissé les fautes dans le corps du texte).

Dans la foulée, une personne lui montre ce qu’humanisme et civisme signifient sous le feu des bombes tirées depuis le camp adverse. Il publie la photo, à vomir, d'un enfant défiguré, déchiqueté, insoutenable, sans que l’on puisse identifier sa source. (La capture ci-dessous, visant le prétendu tweet de Jacques Renaud, a été utilement noircie par @vnz).

photo enfant mort

Retour sur le compte de @JacquesRenaud49 où sa réponse tombe comme un couperet : « il s'agit de viande Halal je suppose ? ». S’en suit sans surprise une pluie de commentaires condamnant les propos rattachés à l’élu.

Plainte pour usurpation d'identité

Sauf que celui-ci a désormais déposé plainte contre X pour usurpation d’identité, indique de son côté Ouest France, alors que les réprobations ne désemplissent pas sur Twitter ou Facebook, avec sans oublier une pétition sur Change.org appelant à la démission de l’élu. Le maire de Montreuil-Juigné, Stéphane Piednoir, a affirme que « le compte de son adjoint avait été piraté ». Du côté du Lab d’Europe 1, la première adjointe de la ville, Nathalie Lemaire, ajoute que l’élu « n'a même pas de compte Twitter et il ne sait pas s'en servir. Depuis un moment, quelqu'un a usurpé son identité ».

jacquesrenaud49 twitter

Cette plainte pour usurpation d’identité arrive en tout cas bien tardivement puisque le premier gazouillis de @JacquesRenaud49 date du 27 novembre 2013 si on en croit l'outil dédié du service de micro-blogging.

Il signalait alors un article de l’Equipe témoignant de sanctions à l’encontre de supporters de Saint-Etienne. Ses tweets suivants évoquent plutôt les faits politiques nationaux ou locaux comme en témoigne ce message du 19 mars 2014, avec à chaque fois des propos mesurés. Ses derniers posts sur Twitter par contre, se concentrent désormais sur le conflit israélo-palestinien en prenant, sans la moindre nuance, la défense des premiers contre les seconds. Autre chose, ce tweet ignoble n'a toujours pas été effacé de ce compte.

Précisons que selon l’article 226-4-1 du Code pénal,  « le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende.»


chargement
Chargement des commentaires...