Hollande veut que la France soit « exemplaire » sur le numérique à l’école

Plan à trois 79
En bref
image dediée
Crédits : Elysée
Loi
Xavier Berne

Alors que le ministère de l’Éducation nationale vient de faire un pas en direction de l’apprentissage du code informatique à l’école, François Hollande a promis hier qu’un « grand plan pour le numérique à l’école » serait lancé en 2015. Le chef de l’État veut que la France soit « la meilleure » sur ce sujet, dans la mesure du possible. 

Hier, lors de sa traditionnelle interview télévisée du 14 juillet, François Hollande a évoqué les grands chantiers à venir pour l’année prochaine. Ainsi, parmi les réformes pour 2015, l’éducation sera à nouveau au programme : « Je veux que la jeunesse soit toujours la priorité » a en ce sens martelé le chef de l’État.

Le président a surtout fait l’annonce suivante : « Nous allons lancer un grand plan pour le numérique à l’école. Nous l’avons déjà accompli pour une part, mais il faut aller beaucoup plus loin ! » Le locataire de l’Élysée a ainsi rejoint le récent rapport parlementaire des députées Corinne Erhel et Laure de la Raudière, lequel plaidait de manière appuyée pour un renforcement très important de la formation au numérique (voir à ce sujet notre interview de Laure de la Raudière).

« Moi je veux que la France soit exemplaire sur le numérique à l’école. Qu’on soit les meilleurs si c’est possible ! » a ajouté le président de la République. En creux, ces propos de François Hollande laissent surtout entendre que la loi pour la Refondation de l’École de la République, qui était censée faire « entrer l’école dans l’ère du numérique », est aujourd’hui dépassée... Adopté durant l’été 2013 alors que Vincent Peillon était ministre de l’Éducation, ce texte pose pour mémoire les bases du « service public du numérique éducatif », de ses ressources pédagogiques et des équipements qui y sont liés. De plus, une « direction du numérique pour l’éducation » a été instaurée au début de l’année afin de chapeauter toutes ces questions Rue de Grenelle. 

Un nouveau plan reposant sur le double enjeu des équipements et des ressources

Lors d’une audition devant l’Assemblée nationale, le 2 juillet dernier, le ministre de l’Éducation nationale avait déjà expliqué que l'exécutif planchait sur un nouveau plan en faveur du numérique à l’école. « Le plan auquel travaille le gouvernement va reposer sur ce double enjeu, de l'équipement des écoles et des collèges (...) et d'autre part le soutien à la filière industrielle du numérique éducatif ». En matière d’équipements, Benoît Hamon faisait notamment référence aux aspects de connexion au très haut débit dans les établissements scolaires et au matériel à la disposition des enfants et des professeurs (ordinateurs, tableaux numériques, etc.). Le nouveau locataire de la Rue de Grenelle a d’ailleurs affirmé ce week-end au JDD que l’État équiperait « 70 % des élèves du primaire et de collège et 100 % des enseignants à l'horizon 2020 en PC-tablettes dotés de ressources pédagogiques numériques ».

S’agissant des ressources éducatives numériques (manuels, etc.), le ministre a assuré que la France soutiendrait ses industries, afin qu’elles s’imposent davantage au niveau international. Benoît Hamon a ainsi insisté sur le fait que « l'objectif est bien d'avoir des programmes interactifs, nouveaux, innovants » et non pas un simple manuel en format PDF. Le ministre a également souligné que ce marché mondial était estimé à 92 milliards d’euros. 


chargement
Chargement des commentaires...