Travail gratuit : après les graphistes, les spécialistes du Big Data ?

À nous de vous faire travailler pour rien 103
En bref
image dediée
Crédits : Violetkaipa/iStock/Thinkstock
Société
Par
le mardi 08 juillet 2014 à 17:52
Nil Sanyas

Il n'y a pas que les graphistes à être mis en concurrence par certaines plateformes web. Un site spécialisé en données utilise précisément la même méthode. Et si les prix peuvent atteindre des sommes non négligeables, certains projets sont bien moins rémunérateurs. Le tout dernier en date, proposé par la SNCF, peut notamment surprendre.

DataScience

« Il n'y a plus qu'à regarder si votre modèle est plus performant que celui des autres :-) »

Depuis un certain temps, les graphistes français sont entrés en guerre contre certains types de sites les mettant en concurrence pour des gains très limités pour les projets retenus. Un site internet nommé TravailGratuit.com a même été créé afin d'envoyer une lettre ouverte à la secrétaire d'État chargée du numérique (Axelle Lemaire) ainsi qu'aux ministres de la Culture (Aurélie Filippetti) et du Travail (François Rebsamen).

Mais les graphistes pourraient bien ne pas être les seuls dans cette situation. Le site DataScience.net a en effet un concept similaire : mettre en concurrence des spécialistes des données où seuls les meilleurs projets sont rémunérés. « Appliquez votre modèle sur l'échantillon de test fourni, et postez les résultats sur le site. C'est tout. Il n'y a plus qu'à regarder si votre modèle est plus performant que celui des autres :-) » explique simplement le site sur sa page d'accueil.

Certes, certains projets peuvent être très rémunérateurs. L'un d'entre eux, proposé par une filiale de GDF Suez, propose ainsi 4500 euros au vainqueur et même 1000 euros au deuxième et 500 euros au troisième. Un projet de l'assureur AXA France monte même jusqu'à 7000 euros pour le choix numéro un. Tous comptent néanmoins plus d'une centaine de participants, ce qui signifie que l'intégralité d'entre eux (moins trois personnes) aura travaillé gratuitement.

600 euros... en chèque-cadeau

Mais le tout dernier « challenge » a attiré les yeux de nos confrères ZDNet. Proposé par la SNCF, ce projet a pour objectif « de tirer partie des données disponibles en open data pour élaborer un modèle prédictif du nombre de voyageurs montant dans une gare ». En somme, la compagnie ferroviaire souhaite que les spécialistes du Big Data trouvent un moyen de créer un modèle afin de prévoir le futur trafic dans ses gares et ses trains.

 

SNCF DataScience

Si l'objectif, une fois atteint, pourrait être d'utilité publique et grandement servir la SNCF comme ses clients, les gains proposés sont par contre surprenants. 600 euros sont en effet offerts aux trois meilleurs contributeurs. Une somme dérisoire, d'autant qu'il ne s'agit pas de cash mais de chèque-cadeau SNCF. Qui plus est, ce chèque ne sera valable qu'un an. Au-delà, tout sera perdu. Aujourd'hui, le projet compte déjà 132 participants pour 75 contributions. Et il reste encore près de trois mois pour faire des propositions.

Bien entendu, on pourra noter que DataScience.net a été développé en partenariat avec les écoles ENSAE ParisTech et ENSAI, des établissements spécialisés dans l'économie, la statistique et la finance. Or selon nos constatations, la plupart des participants au site sont des étudiants (ou ex-étudiants) de ces grandes écoles ou des étudiants d'autres établissements spécialisés en économie et statistique. Trois des quatre premiers gagnants sont d'ailleurs des membres ou ex-membres de l'ENSAE, il n'y a pas de hasard. Qui plus est, ceux qui participent pourraient aussi le faire gratuitement en regardant ce travail comme un simple challenge, sans but lucratif. Néanmoins, cela permet à de très grandes entreprises d'en profiter et l'esprit rejoint clairement ce qui est critiqué par TravailGratuit.com.


chargement
Chargement des commentaires...