Xbox One : un bug a rendu les démos jouables d'EA payantes

It's not a feature, it's a bug 98
En bref
image dediée
Jeux video MàJ
Kevin Hottot

Mise à jour : Microsoft vient de nous confirmer qu'il s'agit d'une simple erreur, et qu'elle est « en train de régler le problème ».  Une version des faits partagée par Electronic Arts qui nous explique qu'« une erreur technique qui est évidemment à l’origine du prix des démos ». Selon nos constatations, les démos jouables de FIFA 14, de NBA Live 14 et de UFC sont de nouveau disponibles gratuitement sur la console.

Depuis peu, la démo jouable d'UFC, le dernier jeu de combat d'Electronic Arts est disponible sur les consoles de nouvelle génération. Seul hic, celle-ci n'est pas proposée gratuitement sur Xbox One et il faut débourser 4,99 euros pour en profiter. Visiblement d'autres titres de l'éditeur sont concernés par ce changement qui ne touche que la console américaine.

E3 2014 EA UFC

Nous pensions avoir tout vu concernant UFC, le jeu ce combat d'Electronic Arts, lorsque nous nous sommes aperçus que pas moins de quatre DLC différents, tous payants, étaient proposés aux joueurs afin qu'ils puissent incarner Bruce Lee. En vérité, nous étions encore loin du compte. En effet, la démo jouable du titre est disponible sur Xbox One moyennant la somme de... 4,99 €.

Ceci peut paraitre anecdotique, mais en pratique UFC n'est pas le seul jeu concerné puisque la démo jouable de FIFA 14 est elle aussi proposée au même tarif sur la Xbox One. Un fait d'autant plus étonnant que les mêmes démos sont proposées gratuitement sur PlayStation 4. Selon les constatations de nos confrères de VG 247, la boutique en ligne française de Microsoft n'est pas la seule touchée par ce changement, puisque les échoppes australiennes et anglaises le sont également. Les démos y sont proposées à respectivement 3,99 livres et 4,99 dollars australiens.

Dans l'état actuel des choses, il est encore difficile de savoir s'il s'agit d'un changement de politique voulu ou d'une simple erreur de la part d'EA ou de Microsoft. Quoi qu'il en soit, cette affaire tombe plutôt mal. En effet, Andrew Wilson déclarait récemment vouloir remettre les intérêts des joueurs au cœur de l'ADN de son entreprise et ce choix montre en réalité tout le contraire. 

Dernière mise à jour le 04/07/2014 16:25:49

chargement
Chargement des commentaires...