Ubisoft répond à la polémique sur le mod de Watch_Dogs

Tout ça pour ça 159
En bref
image dediée
Jeux video
Kevin Hottot

Depuis quelques jours, une polémique enfle concernant les graphismes de la version PC de Watch_Dogs. Suite à la découverte d'options cachées dans le code du jeu et permettant de retrouver le niveau de détail promis à l'E3. Accusé par certains médias d'avoir volontairement sabordé la version PC du titre afin de minimiser l'écart entre consoles et PC, Ubisoft vient de répondre à ces critiques sur le site officiel du jeu.

Watch_Dogs Mod

Quand un mod de 45 ko met le feu aux poudres

Il y a quelques jours, nous vous parlions de l'apparition sur la toile d'un mod permettant d'améliorer la qualité des graphismes de Watch_Dogs, le dernier blockbuster d'Ubisoft. La particularité de ce mod résidait dans le fait qu'il ne s'agissait pas d'un énorme pack de textures, mais simplement d'un script de quelques kilo-octets réactivant des options présentes dans le code du jeu mais mises de côté par l'éditeur.

Jusqu'ici, Ubisoft n'avait pas pris le temps de s'exprimer à ce sujet, laissant le champ libre à diverses théories. L'une des plus « populaires » consistait à expliquer que l'éditeur avait volontairement sabordé la qualité du jeu sur PC, sur les recommandations ou non des fabricants de consoles, afin de ne pas montrer que les PS4 et Xbox One sont incapables de rivaliser avec un ordinateur taillé pour le jeu.

L'hypothèse était un peu risquée, et ne reposait que sur de maigres éléments comme des commentaires du type « This is for PC, who cares ? » (sic) dans le code du jeu, mais Ubisoft a tout de même choisi de sortir de son silence pour la réfuter.

Ubisoft sort de son silence et joue cartes sur table

Dans un billet daté de la semaine prochaine (!) publié sur le site officiel de Watch_Dogs l'éditeur donne sa version des faits et ne tourne pas autour du pot. 

« L'équipe de développement s'applique à tirer le meilleur de chaque plateforme, la notion selon laquelle nous voudrions réduire volontairement la qualité du jeu est contraire à tout ce que nous voulons faire. Nous testons et optimisons nos jeux pour chaque plateforme sur lesquelles ils sont lancés, visant la meilleure qualité possible. La version PC contient bien évidemment certains vieux réglages de rendu qui ont été désactivés pour toute une variété de raisons, notamment de possibles impacts sur la fidélité visuelle, la stabilité, les performances et la qualité générale du gameplay », explique sans détour l'éditeur. 

Les explications d'Ubisoft ne s'arrêtent pas là et la société d'Yves Guillemot précise que dans certains cas l'utilisation du mod peut être la source de divers problèmes. « Les moddeurs sont en général des joueurs créatifs et passionnés, et nous apprécions leur enthousiasme, mais si le mod en question (qui utilise ces anciens réglages) peut améliorer la fidélité visuelle du jeu dans certaines situations, il peut également avoir divers effets négatifs. Ceux-ci peuvent aller de soucis de performances jusqu'à des difficultés pour interpréter l'environnement et donc apprécier le gameplay et rendre potentiellement le jeu moins appréciable, voire instable ». 

Une réponse pas forcément convaincante

Si certains arguments apportés par Ubisoft sont tout à fait valables sur le papier, comme le fait qu'il aurait été contre-productif  de laisser actifs des effets nuisant à la lisibilité du jeu ou à sa stabilité, d'autres sont un peu moins recevables. 

C'est notamment le cas des performances du jeu. L'argument est valable pour les consoles, dont le matériel est limité, mais il ne tient pas debout pour les PC. En sachant qu'une infinité de configurations sont disponibles, dont une part disposant de bien plus de capacités que la moyenne, rien n'empêche l'ajout d'effets gourmands quitte à les réserver aux ordinateurs les plus performants.

Les joueurs sur PC sont habitués à parfois ne pas pouvoir pousser tous les paramètres à fond quand leur machine ne suit pas, et de nombreux titres proposent des options réservées aux machines les mieux équipées. On citera par exemple ceux de la saga Crysis, ou encore des jeux exploitant des moteurs récents comme le Frostbite 3, pour ne parler que de lui. Leur laisser le choix n'aurait pas été néfaste, bien au contraire.

Finalement, il aurait simplement suffi qu'Ubisoft efface toutes les traces de ces fameux effets dans le code de son jeu pour que cette polémique ne voie jamais le jour. Malheureusement pour l'éditeur, tout ce que les joueurs retiendront se résumera au fait que Watch_Dogs est sorti avec six mois de retard sur l'agenda prévu, pour qu'au bout du compte il soit moins beau que prévu, alors qu'il aurait simplement suffi de laisser le choix aux joueurs en ajoutant deux ou trois cases à cocher dans un menu.


chargement
Chargement des commentaires...