Bug du « = » envoyé par SMS chez Wiko : des mises à jour arrivent

En attendant, c'est MediaTek qui trinque 43
En bref
image dediée
Smartphones
Sébastien Gavois

Certains téléphones Wiko sont victimes d'un bug relativement gênant : ils redémarrent tout seuls lorsqu'ils reçoivent un SMS ne contenant que le signe « = ».  Après plusieurs jours sans réaction, Wiko vient d'indiquer être au courant du problème et annonce qu'une mise à jour sera prochainement déployée.

Wiko Cink Peak 2

Avis aux « farceurs » : envoyez « = » par SMS pour redémarrer certains Wiko

Les habitués des émissions de téléréalité connaissent bien le principe : envoyez « 1 » par SMS pour soutenir tel candidat ou bien « 2 » pour tel autre. Désormais, on peut également envoyer « = » sur certains smartphones Wiko pour les faire redémarrer à distance. Korben a d'ailleurs publié une vidéo dans laquelle il détaille ce bug en images.

Mais depuis, la marque était aux abonnés absents. Hier, nous avons tenté de contacter les équipes de Wiko via différents canaux, sans obtenir la moindre réaction. De son côté, son agence de presse nous a simplement indiqué qu'un communiqué de presse serait envoyé afin de donner des détails, tout en se refusant à nous en confirmer l'existence de manière officielle.

En début d'après midi, changement de situation. Ce n'est par contre pas un communiqué, mais une simple publication Twitter qui est venue dissiper le brouillard :

Aucun des détails qui nous étaient promis, comme la liste des terminaux concernés n'est diffusée. Il est par contre précisé que « suite à la réception d'un SMS contenant uniquement le symbole égal, certains téléphones développés sous la plateforme MediaTek effectuent un redémarrage logiciel, sans incidence sur le téléphone. Bien sûr, cela ne pose aucun souci lorsque ce symbole est intégré dans le corps du SMS ».

Une mise à jour arrive, en attendant changez d'application de gestion des SMS 

MediaTek serait donc en cause, mais le fabricant ajoute que, « dans l'attente de la prochaine mise à jour de votre téléphone, voici une solution immédiate qui vous permettra d'éviter les blagues éventuelles. Téléchargez une application SMS alternative et configurez-la comme messagerie par défaut », confirmant l'implication de la partie logicielle fournie par défaut dans le problème. Notez aussi que Wiko parle de « blagues » et de « farceurs », tout en insistant sur le fait que ce n'est pas une problématique de sécurité. Le compte Twitter de la marque est d'ailleurs assez clair : ce problème n'en est pas vraiment un. Pas sûr que les utilisateurs qui subissent des redémarrages à répétition soient du même avis. 

De nombreux smartphones semblent touchés d'après les différentes remontées que nous avons pu analyser, comme le Wiko Cink+, le Stairway, le Darkfull, le Cink Peax 2 ainsi que le Rainbow pour ne citer qu'eux. D'après nos constatations, le Cink Peax premier du nom sous Android 4.0.4 n'est pas touché bien qu'il exploite une puce MediaTek. Il faudra également voir si d'autres mobiles avec un SoC de cette marque mais qui ne sont pas issus de Wiko ou de son fabricant chinois Tinno sont également concernés.

Dans tous les cas, n'hésitez pas à nous faire part de vos retours via les commentaires.


chargement
Chargement des commentaires...