Honda fait retirer un avion du simulateur de vol open source FlightGear

L'aile ou les cuistres 190
En bref
image dediée
Crédits : FlightGear.org
Justice
Xavier Berne

Les contributeurs bénévoles à un simulateur de vol open source ont retiré il y a quelques jours un modèle d’avion proposé via ce logiciel, et ce suite à une demande du constructeur Honda. La société japonaise estimait que l’utilisation qui était ainsi faite d’un de ses appareils portait atteinte à ses droits de propriété intellectuelle. Une attitude qui a cependant eu bien du mal à être comprise par les participants à ce projet.

FlightGear est un simulateur de vol destiné avant tout aux professionnels, lequel permet de prendre virtuellement les manettes d’un avion depuis son ordinateur. La particularité de ce logiciel ? Il a été créé par une communauté de bénévoles qui le mettent aujourd’hui à la disposition du plus grand nombre grâce à une licence libre GNU. Autrement dit, chacun peut le télécharger et l’utiliser gratuitement et légalement, voire même y ajouter de nouvelles fonctionnalités (puisque son code source est ouvert).

Honda estime qu'il y a violation de marque

Bien entendu, les différents avions que peuvent piloter les utilisateurs de ce logiciel s’inspirent de vrais appareils. Problème : Honda n’a manifestement pas apprécié qu’un de ses avions, le Honda Jet, puisse ainsi être utilisé sans que le constructeur ne perçoive rien en retour. Un contributeur à ce programme, Emmanuel Baranger, indique ainsi sur son site dédié à FlightGear que « malheureusement après six ans d'existence et de diffusion libre, le constructeur a lancé ses avocats contre FlightGear.org », Honda « ne voulant pas voir leur modèle ainsi diffusé [gracieusement] ».

Le Français, à l’origine du modèle litigieux, reproduit d’ailleurs sur son forum un mail de Curt Olson, responsable du projet FlightGear, qui lui explique avoir reçu au début du mois dernier un courrier de la part de Honda. Il annonce ainsi que l’entreprise japonaise considère qu’il y a violation de ses droits de propriété intellectuelle, et pourrait être prête à engager des poursuites devant les tribunaux. « Ils s'opposent à notre utilisation du nom Honda, de même que celui de Honda Jet, et considèrent que la forme et l’image de l'avion leur appartient également » précise Curt Olson.

Les contributeurs du projet FlightGear préfèrent jeter l'éponge

Plutôt que de se lancer dans un combat juridique potentiellement coûteux et à l’issue incertaine, le responsable de FlightGear fait comprendre qu’il préfère que le modèle litigieux soit effacé par son auteur. Un retrait depuis effectué par Emmanuel Baranger. « Ce modèle est maintenant interdit de publication » précise ainsi l’intéressé sur son site. Avant d’ajouter : « Mais je tenais tout de même à dire que cela est bien triste et dommage. Surtout pour Honda qui nous montre un visage totalitaire et dictatorial face à des gens qui, en aucun cas, ne cherchent à faire de l'argent avec leur modèle d'avion. Bien au contraire. À travers FlightGear, c'est une manière de faire connaitre leur modèle gratuitement et mondialement. »


chargement
Chargement des commentaires...