ASUS, Corsair et Roccat font le plein de périphériques pour joueurs

De quoi jouer de longues heures durant 14
En bref
image dediée
Péripheriques COMPUTEX
Kevin Hottot

Le Computex n'est pas seulement le cadre d'annonces concernant de nouveaux processeurs ou cartes mères, et les fabricants de périphériques dédiés au jeu profitent également du salon pour dévoiler leurs nouveautés. Cette année, ce sont principalement ASUS, Corsair et Roccat qui se sont démarqués, en proposant quelques modèles sortant quelque peu de l'ordinaire.

Dans le domaine des périphériques conçus pour le jeu, rares sont les annonces proposant de réelles nouveautés et les produits, bien que de marques différentes, se ressemblent parfois beaucoup dès lors que l'on regarde leur fiche technique. Cette année, le Computex a su réserver quelques petites surprises dans ce domaine et les constructeurs en ont profité pour présenter les petits « plus » qu'ils ont trouvé pour se démarquer de leurs concurrents.

ASUS GK2000 : un clavier aux touches entièrement programmables

Commençons par aborder le cas du GK2000 d'ASUS, un clavier mécanique s'adressant aux joueurs. Les plus observateurs reconnaitront dans la forme de son repose poignets ainsi que dans la disposition de ses touches le « RoG Armor Keyboard » teasé un an plus tôt lors du même salon.

Cette fois-ci par contre il est question d'un produit fini qui doit arriver sous nos latitudes lors du troisième trimestre 2014, pour un prix plutôt élevé : 199 dollars. À ce tarif, il est évidemment question d'un clavier mécanique, équipé d'interrupteurs Cherry MX Red, au retour linéaire et sans clic sonore, identiques à ceux présents sur le K90 de Corsair.

Les touches de ce clavier sont toutes rétroéclairées (en rouge) grâce à un système de LED avec cinq effets différents (pulsations, clignotements, etc.). La seule véritable originalité est à chercher du côté du fonctionnement même du clavier, ou plutôt de ses pilotes. En effet, ceux-ci permettent d'assigner une macro à chacune des touches et dix profils permettent de gérer divers scénarios. Ainsi, vous pourrez très bien attribuer une série d'action sur la touche « E » dans votre MMORPG préféré et vous en servir normalement dans le reste des cas. La seule question subsistant étant de savoir si les joueurs ont réellement besoin de ce genre de fonctionnalités, mais nous n'en avons pas la réponse.

ASUS GK2000ASUS Gladius

ASUS Gladius : une souris qui mise tout sur sa durabilité

ASUS a également dévoilé une souris qui, à première vue, ne propose pas grand-chose d'original. On retrouve sur sa fiche technique tous les éléments que l'on peut également voir chez la concurrence avec notamment un capteur laser avec une résolution de 6400 dpi, ainsi que toute une série de boutons programmables, dont deux situés sur chacun des flancs de la souris. Malgré la présence de ces derniers sur les deux côtés, la Gladius reste un modèle exclusivement réservé aux droitiers.

L'originalité est à chercher dans ses entrailles, puisque les interrupteurs des deux boutons principaux sont montés sur un support détachable. En pratique cela permet de les remplacer sans avoir à sortir son fer à souder en cas de panne. De plus, le constructeur fournit avec sa souris deux interrupteurs de rechange, en sachant que ceux-ci sont présentés comme capables de résister à 20 millions d'activations, il y a là de quoi tenir le choc pendant de longues sessions de jeu.

Si jamais c'est plutôt la durabilité des patins qui vous préoccupe, un set complet de rechange est également fourni. On notera au passage que la Gladius se relie au PC grâce à un câble micro-USB standard et détachable qui pourra donc lui aussi être remplacé au besoin. ASUS prévoit de lancer ce nouveau modèle dans le courant du mois d'août à un tarif qui n'a pas encore été communiqué.

Chez Corsair, deux claviers et une souris hauts en couleurs

Du côté de Corsair, il était également question de périphériques pour joueurs avec notamment deux claviers, les K95 RGB et K70 RGB. Tous deux partagent une caractéristique commune avec le GK 2000 d'ASUS : la possibilité d'assigner une macro à chacune de leurs touches. Leur particularité est à chercher du côté de leur système de rétro-éclairage.

En effet, les interrupteurs employés, des Cherry MX RGB, s'accompagnent de LED pouvant faire varier leur teinte selon une palette de 16,8 millions de couleurs. En outre, la couleur de chaque touche peut être paramétrée individuellement selon les besoins. Ainsi, si l'on souhaite teinter les boutons ZQSD en rouge, un détour par le pilote permet de le faire. Une option pas forcément indispensable qui se facture au prix fort : comptez 169,99 dollars pour le K70 RGB, et 20 dollars de plus pour le K95 RGB, qui se distingue de son petit frère avec l'ajout de 18 touches supplémentaires. Corsair annonce que les deux modèles seront disponibles fin août.

Corsair K95 RGBCorsair M65 RGB

Le fabricant termine le bal de ses annonces avec la souris M65 RGB. Elle embarque comme de nombreux autres modèles un capteur laser avec une résolution de 8200 dpi. On notera tout de même qu'elle profite d'une structure en aluminium et d'un système de masselottes réglables permettant de modifier son centre de gravité. Enfin, un bouton situé sous le pouce permet de faire varier la sensibilité du capteur à la volée, et un code couleur permettant de savoir en un coup d'œil dans quel mode se trouve la souris. Côté tarif, comptez 69,99 dollars pour une disponibilité en magasin fin août.

Roccat sort du lot avec sa souris Tyon, et son stick analogique

Chez Roccat, la star du Computex s'appelle Tyon, et il s'agit d'une souris aux caractéristiques plutôt originales. Sur le papier, cela commençait pourtant assez mal avec la présence du sempiternel capteur laser Avago ADNS 9800, rebaptisé ici Pro-Aim R3, avec sa résolution de 8200 dpi, d'un système d'éclairage avec 16 millions de couleurs, ou encore de la bagatelle de 16 boutons !

L'originalité est en fait à chercher ailleurs. D'abord sur le dessus de la souris, avec la présence d'un « aileron de contrôle ». Celui-ci ne permet pas à la Tyon une meilleure stabilité en cas de vol plané, mais permet d'effectuer deux actions différentes à l'écran si on le pousse vers la droite ou vers la gauche.

Roccat Tyon

Mais il est surtout question de l'« X-Celerator », que l'on pourrait apparenter à une mini manette des gaz qui vient se placer sous le pouce. La marque explique qu'elle peut trouver son utilité dans des jeux de combat aérien afin de permettre de gérer le roulis d'un avion ou bien la puissance de ses moteurs. En pratique, il faudra voir si le faible débattement proposé permet d'être assez précis dans ce cas de figure. 

On regrettera que la marque ne dévoile aucune date de sortie pour son produit, se contentant d'un « coming soon ». Côté tarif il faut s'accrocher, il est question de 99,99 euros.


chargement
Chargement des commentaires...