OS X Yosemite et iOS 8 : choisir Bing et DuckDuck Go n'est pas anodin

Oust Google 39
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Apple a décidé de s’ouvrir un peu plus aux autres moteurs de recherche. Un domaine qui évolue peu à peu, la firme ne semblant pas vouloir se contenter de Google. C’est particulièrement le cas sur iOS où le choix de DuckDuckGo est particulièrement intéressant.

yosemite

Apple, comme tout fournisseur de systèmes d’exploitation, doit laisser la possibilité à l’utilisateur d’utiliser le moteur de recherche qu’il souhaite dans le navigateur intégré. C’est ainsi que Yahoo est présent depuis pratiquement le début sur iOS, mais Bing avait finalement débarqué à son tour. Cependant, OS X Yosemite et iOS 8 montrent de nouveaux mouvements significatifs dans ce domaine, prouvant une réelle volonté de se diversifier.

DuckDuckGo débarque dans Safari 

Parmi les nouveautés d’iOS 8 sur lesquelles Apple ne s’est pas réellement appesanti, on trouve ainsi la présence du moteur DuckDuckGo dans Safari. Le moteur est présent dans la première Developer Preview du système mobile, comme on peut le voir sur la capture ci-dessous.

ios8 duckduckgo

Il s’agit d’une petite option supplémentaire pour les utilisateurs, et elle n’a peut-être l’air de rien en apparence. Mais le choix de DuckDuckGo est symptomatique car l’orientation de ce moteur n’en fait pas un concurrent ordinaire. Il a été en effet conçu pour être beaucoup moins intrusif que Google pour tout ce qui touche au brassage des données personnelles et a par exemple pour politique de ne pas suivre l’utilisateur dans sa navigation pour adapter les publicités.

Du coup, l’inclusion de DuckDuckGo dans Safari est intéressante puisqu’elle témoigne d’une volonté de la firme de proposer autre chose qu’un gros moteur déjà célèbre. D’autant que cela pourrait entrainer une hausse de la fréquentation de DuckDuckGo, donc une augmentation de son chiffre d’affaires. Utilisé par défaut dans des navigateurs libres tels que Rekonq et Midori, une partie de ses revenus est d’ailleurs consacré au financement de certains projets libres, comme son fondateur Gabriel Weinberg l’expliquait déjà en février 2011.

Bing sera le moteur par défaut du nouveau Spotlight 

L’autre choix, plus radical, concerne OS X Yosemite. Le moteur Bing de Microsoft est présent dans Safari depuis quelque temps déjà, aux côtés là encore de Google et Yahoo. Mais Yosemite, lorsqu’il sera disponible à l’automne en version finale, proposera une nouvelle mouture de l’outil de recherche Spotlight. Contrairement à la version actuelle, il prendra place au centre de l’écran, à la manière d’outils tels qu’Alfred (qui risque donc d’en pâtir) et affichera des résultats nettement plus développés, en plus de proposer des outils simples comme la traduction de mots ou la conversion d’unités.

yosemite bing

Or, le nouveau Spotlight utilisera Bing par défaut. Repérée par le site GeekWire dans la première Developer Preview disponible depuis hier soir, la présence du moteur a été officiellement confirmée par Microsoft, via le responsable des technologies de recherche Stefan Weitz : « Bing était devenu l’année dernière le moteur de recherche par défaut de Siri et sera désormais le moteur par défaut dans le nouveau Spotlight dans les futures générations d’iOS et OS X ». Évidemment, la firme de Redmond est particulièrement heureuse de ce changement : « Nous sommes enthousiastes à l’idée d’étendre la plateforme Bing pour aider les clients iOS et OS X à trouver ce dont ils ont besoin pour réaliser leurs tâches ».

Une illustration des rapports entre les entreprises 

Comme l’indique d’ailleurs GeekWire, ce changement n’a rien d’anodin et illustre une tension croissante entre Apple et Google. Après tout, ce dernier représente l’ennemi puisque sa plateforme Android est de très loin en première place dans le secteur mobile. Cependant, ce même changement dessine dans le même temps une évolution dans les rapports entre Apple et Microsoft. Deux entreprises qui étaient jusqu’à récemment aussi amies que l’eau et l’huile, et qui désormais semble avancer vers des rapports plus paisibles.

Pour preuve, l’arrivée d’Office sur iPad, largement saluée par la presse, mais également par Tim Cook en personne. Il faut dire que la réalisation a été particulièrement soignée, mais surtout que Word, Excel et PowerPoint, ne peuvent donner leur plein potentiel qu’en présence d’un abonnement Office 365. Un abonnement auquel on peut souscrire directement depuis les applications mobiles, Apple empochant 30 % des sommes perçues au passage. Il n’est d’ailleurs pas impossible que les négociations autour de cette division aient inclus la présence de Bing au cœur d’OS X Yosemite.

Mais malgré les rapports qui peuvent exister entre ces trois entreprises hautement concurrentielles, il ne faut pas oublier que le moteur de recherche dans Safari, qu’il s’agisse de la version iOS ou OS X, reste Google dans tous les cas. iOS 8 et Yosemite ne changeront d’ailleurs rien à ce fait. Comme Search Engine Land l’indique, il pourrait s’agir d’une obligation suite à la signature d’un contrat dont la période de validité n’est pas terminée. Ou bien Apple ne souhaite peut-être pas mettre tous ses œufs dans le même panier.


chargement
Chargement des commentaires...