Seagate met la main sur SandForce et se renforce dans le SSD

La mer et le sable réunis 2
En bref
image dediée
Finances
Nil Sanyas

Le géant des disques durs Seagate vient de se renforcer dans le secteur d'avenir qu'est le SSD. Il a en effet croqué il y a quelques jours la division Flash de LSI, société qui a elle-même été rachetée par Avago au début du mois de mai. Un transfert qui a coûté 450 millions de dollars de cash à Seagate.

LSI Sandforce

SandForce change de nouveau de mains

En octobre 2011, la société américaine LSI, spécialisée dans les semiconducteurs et le stockage, mettait la main sur SandForce, spécialisée pour sa part dans la conception de contrôleurs pour SSD (le fameux SF-2281 par exemple). L'opération avait été négociée pour 370 millions de dollars et devait permettre à LSI de se renforcer dans un secteur à cette époque encore petit, mais promit à un grand avenir.

Deux ans et demi plus tard, toutes ces entreprises ont changé de mains. LSI n'est plus indépendante et est désormais la propriété d'Avago, qui a officialisé le rachat le 6 mai dernier pour la modique somme de 6,6 milliards de dollars. Avago, afin de retrouver un peu de cash, a cependant cédé une partie de LSI à Seagate. Ce dernier récupère donc les divisions « Accelerated Solutions » et « Flash Components » pour 450 millions.

Ces deux branches comprennent en quelque sorte la société SandForce et des produits haut de gamme PCI Express, notamment les SSD. Le 15 mai 2013, LSI annonçait tout de même qu'il était (et est toujours) le deuxième fabricant au monde de cartes flash PCI Express grâce à ses fameuses Nytro. Seagate hérite donc de produits solides. L'Américain explique d'ailleurs que cela renforce sa stratégie visant à offrir une gamme complète de solutions de stockage. Si pour le grand public, cela ne changera pas grand-chose, le marché entreprise est ici clairement visé. Seagate pourrait également en profiter pour renforcer sa gamme de SSHD qui combine à la fois un disque dur et un SSD, des produits qui permettent de jouer sur le tableau de la performance et celui de la capacité à moindre coût. Un domaine qui intéresse également Western Digital avec sa série Black² par exemple.

150 millions de dollars de chiffre d'affaires dès l'an prochain

« L'activité Accelerated Solutions Division de LSI a la plus large gamme de produits de mémoire flash PCIe et la propriété intellectuelle la plus importante du marché aujourd'hui, et sa division Flash Components dispose des meilleurs contrôleurs SSD a ainsi commenté Steve Luczo, le patron de Seagte. (...) Cette acquisition renforce immédiatement la portée et la profondeur des capacités de stockage flash de Seagate, et ces équipes apportent à Seagate l'expertise nécessaire pour accélérer notre feuille de route dans ce marché important et en croissance. »

Dans son communiqué, le leader du marché des disques durs (avec Western Digital) note qu'en 2015, son activité SSD (contrôleurs et produits pour entreprises) devrait générer 150 millions de dollars. La société s'attend à récolter rapidement les bénéfices de ce rachat grâce à une augmentation de sa marge opérationnelle dans les années à venir. En 2015, l'impact devrait par contre être négatif et réduire ses marges de quelques millions de dollars.

Seagate précise que cette acquisition devrait être finalisée au troisième trimestre 2014 si les autorités réglementaires américaines ne posent pas de problème.


chargement
Chargement des commentaires...