Microsoft annonce sa Surface Pro 3 avec écran de 12", vendue dès 799 $

De quoi tuer le MacBook Air... ou pas ? 265
En bref
image dediée
Tablettes
David Legrand

Comme prévu, c'est en direct de New York que Microsoft a annoncé sa nouvelle tablette Surface Pro 3, huit mois après la Surface Pro 2. Bien entendu, celle-ci fonctionne sous Windows 8.1 Pro, mais elle est au format de 12" et annonce une finesse de 9,1 mm. Voici tout ce qu'il faut savoir.

Microsoft Surface Pro 3

La Surface Pro 3 et sa station d'accueil

C'est Satya Nadella lui-même qui est venu évoquer avec la presse la nouvelle organisation et les nouveaux espoirs de la société qui « ne cherche pas à fabriquer des réfrigérateurs ou des grille-pains ». Nous voilà rassurés. Mais il a laissé la main pour ce qui était la grande annonce du jour : de nouvelles tablettes Surface, sur lesquelles la société a indiqué avoir travaillé depuis un peu plus d'un an. L'objectif est ici de relancer une gamme de produits qui a connu de nombreux déboires depuis que les premiers exemplaires ont été mis sur le marché en 2012.

Une tablette de 12" qui mise sur des accessoires mieux pensés

Et pour cela, Microsoft a voulu faire le pari d'un modèle qui est toujours à la croisée des chemins entre le portable et la tablette, bien que l'expérience des modèles précédents ait montré que ce n'était pas si simple de séduire les adeptes de chaque type de produit : la Surface Pro 3. On peut toujours l'utiliser avec un stylet (de manière plutôt réactive semble-t-il). Celui-ci pourra d'ailleurs être utilisé pour certaines actions rapides comme l'ouverture de OneNote, l'enregistrement d'une note dans OneDrive, etc.

Bien entendu, il est aussi question d'un clavier qui ressemble aux générations précédentes. Il s'agit du Type Cover 3, que l'on nous annonce bien plus convaincant, notamment au niveau du trackpad. Il dispose aussi d'une nouvelle bande de fixation magnétique à l'écran, permettant de renforcer la stabilité de l'ensemble lors d'une utilisation conjointe, ce qu'il faudra vérifier au moment des tests.

Microsoft Surface Pro 3Microsoft Surface Pro 3

Des caractéristiques fortes, mais un tarif minimum de 799 dollars

Le produit lui-même semble tout miser sur sa finesse (9,1 mm) et son poids léger (800 grammes) pour convaincre, bien que l'on soit cette fois en présence d'une tablette de 12" (2 160 x 1 440 pixels). Sans doute pour tenter de se rapprocher un peu plus encore de l'expérience d'un ordinateur portable et mieux se distinguer de la concurrence. Ses autres dimensions sont de 201,4 x 292,1 mm.

Malgré la présence d'un ventilateur, on nous annonce un système de refroidissement retravaillé et inaudible, il faudra donc voir ce qu'il en est dans la pratique et si celui-ci ne s'active pas tout de même un peu trop fort de temps à autre, notamment avec l'été qui arrive. Le processeur utilisé sera au choix un Core i3, i5 ou i7 de quatrième génération (Haswell) selon les modèles, sans que l'on en sache vraiment plus sur les références ou les caractéristiques exactes de ce dernier. Tout juste apprendra-t-on que l'on pourra retrouver dans certains cas le Core i5 4300U. L'autonomie annoncée est de 9h en navigation web. 

Surface Pro 3Surface Pro 3 

Pour ce qui est de la connectivité on retrouve du Wi-Fi 802.11ac et du Bluetooth 4.0 LE. La tablette disposera aussi d'une puce TPM 2.0, d'un capteur photo/vidéo de 5 Mpixels en façade et à l'arrière capable de filmer en 1080p, d'un port USB 3.0, d'un lecteur de cartes MicroSD et d'une sortie vidéo MiniDP. Notez qu'une station d'accueil bourrée de connecteurs (voir la photo ci-dessus) pourra aussi être utilisée afin de connecter un véritable écran, un clavier, une souris, etc. Elle sera proposée pour 199 dollars, tout de même. L'adaptateur réseau Gigabit, lui, est annoncé à 39,99 dollars. 

Côté tarif, il faut compter 799 dollars pour le modèle le plus accessible, avec 64 Go de stockage, 4 Go de mémoire vive et un Core i3. La facture grimpe à 999 dollars pour un Core i5 et 128 Go de stockage, 1 299 dollars pour doubler ce chiffre et celui de la mémoire. Pour un Core i7 il faudra au minimum débourser 1549 dollars, le modèle le plus coûteux annoncé étant à 1949 dollars (512 Go / 8 Go). Une montée en gamme qui pourra donc coûter assez cher. Les précommandes seront possibles dès demain outre-Atlantique via le Microsoft Store avec une livraison dans un mois. En France, il faudra attendre fin août pour pouvoir acheter l'un de ces produits.

Reste à voir si, comme l'a suggéré Microsoft tout au long de sa présentation, ce produit sera réellement capable de faire concurrence au MacBook Air d'Apple, proposé dès 800 euros avec un Core i5, 4 Go de mémoire et 128 Go de stockage dans sa version de 11,6", mais qui se limite par contre à une dalle non tactile en 1 366 x 768 pixels et des dimensions de 192 x 300 x 3 à 17 mm, pour un poids de 1,08 kg, clavier compris.


chargement
Chargement des commentaires...