ABP dédie une liste aux sites qui affichent un avertissement anti-Adblock

Winter is coming 292
David Legrand

Alors que la guerre contre les bloqueurs de publicité semble se préparer chez de plus en plus d'acteurs importants, Adblock Plus cherche à donner quelques gages, malgré une pratique tout à fait différente. Dernière annonce en date : la mise en place d'une liste dédiée aux sites qui affichent un avertissement anti-ablock pour laisser un choix supplémentaire aux utilisateurs.

Si Adblock s'est (presque) évité les foudres de la plupart des grands éditeurs ces dernières années, les choses commencent à changer. En effet, nous avons déjà évoqué des initiatives comme PageFair ou SecretMedia qui cherchent à fournir des armes aux sites qui veulent éviter le blocage de leurs publicités, dans une guerre qui ne fera sans doute que des perdants, mais qui s'apprête à commencer sérieusement. 

Adblock : la fête est finie, la guerre semble prête à commencer

En effet, pendant longtemps les sites ont multiplié les espaces, les stratagèmes et même les nouveaux formats pour continuer à se financer, mais tout cela va bien avoir une fin. Ainsi, ceux qui ont constaté un usage de plus en plus important d'Adblock par leurs visiteurs commencent à s'en inquiéter et cherchent différentes solutions. C'est d'autant plus le cas pour ce qui est des campagnes qui rapportent gros, la vidéo en tête.

Si certains ont décidé de se pencher sur d'autres modèles, en se faisant financer par leurs lecteurs, ou via des abonnements Premium par exemple, d'autres préfèrent en rester à une audience large, financée par la publicité. Voyant que la moitié des espaces qu'ils pourraient afficher ne le sont pas, ils devraient rapidement chercher à réduire ce taux le plus possible, quitte à se mettre une partie de leur audience à dos. 

Millenium Adblock

Millenium a récemment mis en place un message aux utilisateurs d'Adblock et propose un concours dédié

Dans le même temps, Adblock Plus, qui est sans doute l'outil du genre le plus largement utilisé, continue son évolution et semble chercher à naviguer dans ses propres ambiguïtés. En effet, celui qui s'était démarqué par sa mise en avant des « publicités raisonnables » doit sans doute constater que ses discours ne sont pas totalement en accord avec les usages de ses utilisateurs, mais surtout, ceux qui maintiennent à jour les listes d'éléments à bloquer.

Des listes de blocage de publicités éloignées du discours officiel d'ABP

En effet, pour rappel, les outils comme ABP fonctionnent sur trois principes de base. Le premier est de bloquer les requêtes vers les serveurs des régies publicitaires. De la sorte, les publicités ne peuvent pas être affichées. Mais des éléments d'un site peuvent aussi être bloqués par une règle CSS de manière soit automatique, récupérée par une liste, soit manuelle. Dans ce dernier cas, c'est l'utilisateur lui-même qui indique à l'extension l'élément à ne plus afficher.

Et si dans la pratique le but est de retirer tous les éléments publicitaires affichés comme gênant, remontés aux équipes via un forum comme celui d'Easy List, toutes les décisions ne se prennent pas toujours de manière publique. D'ailleurs, ces dernières sont parfois un peu contradictoires. Pour prendre notre exemple, il y a deux éléments spécifiques qui ont été bloqués, alors qu'ils n'auraient pas forcément dû être concernés.

Le premier est notre espace « Evènement » qui nous sert à mettre en avant de manière discrète, via une image fixe d'assez petite taille, lorsque nous mettons en avant une thématique pour le suivi d'un salon, la publication d'une émission comme le 14h42, ou l'un de nos services (comme Les offres Internet en ce moment). Celui-ci a tout simplement été bloqué par l'équipe. Cela avait déjà été le cas par le passé, sans mention sur le sujet du forum qui nous est dédié, mais la règle générique actuelle a été introduite il y a deux semaines, à l'occasion de notre changement de nom :

1.84 +nextinpact.com###sidebar_event

Faut-il bloquer les messages à destination de ceux qui bloquent la publicité ?

L'autre élément fixe qui a été bloqué il y a quelque temps est notre message incitant à nous placer sur liste blanche. En effet, comme nous l'avions annoncé au sein de notre blog l'année dernière, nous affichons un tel message.

Message Adblock PC INpact

Le message qui était affiché aux utilisateurs d'Adblock

Cela a pour nous plusieurs intérêts : sensibiliser nos lecteurs sur la question, indiquer à ceux qui nous placent sur liste blanche sur une machine qu'ils ont éventuellement oublié de le faire sur une autre, etc. Étant donné nos positions sur le sujet et notre refus de livrer une guerre à ce genre d'outils, nous avions pris quelques décisions concernant cet élément : 

  • Une intégration légère
  • Une image fixe
  • La possibilité pour chacun de désactiver son affichage d'un simple clic

Cela n'a néanmoins pas empêché certains d'en demander le retrait, ce qui a été refusé dans un premier temps. Cela a pourtant été validé quelques semaines plus tard

Adblock Plus Warning List

La nouvelle liste est actuellement désactivée par défaut

Et c'est sans doute afin de mieux gérer ce genre de cas que les équipes d'ABP ont décidé de mettre en place une nouvelle fonctionnalité. Introduite au départ sur Firefox, elle vient d'arriver dans la mouture 1.8 pour Chrome. Elle permet en effet d'afficher un message sur les sites qui dépendent d'une liste, elle aussi gérée par Easy List. Celle-ci référence pour le moment peu de sites, mais on note déjà quelques français comme Univers Freebox ou Millenium par exemple. Dans la pratique, qu'est-ce que cela change ? Peu de choses puisque selon nos constatations, cette liste est désactivée par défaut (pour le moment ?). 

Mais une fois activée, ces messages seront bloqués et un petit pop-up apparaîtra en bas de page (!) lorsque vous visiterez l'un des sites concernés pour la première fois. Celui-ci vous demandera si vous voulez laisser afficher ou non le message qui vous incite à ne pas utiliser ABP. L'intérêt ? Sans doute aucun puisque la majorité des utilisateurs cliqueront très certainement sur non (voir ce hashtag). Et si ce n'était pas le cas, le mieux ne serait-il pas plutôt de proposer de placer ou non le site en question sur liste blanche ? 

Un nouveau message informatif sans doute inutile et à double tranchant

C'est d'ailleurs tout ce que l'on peut reprocher à Adblock Plus et les dérivés qui cherchent à le remplacer. En effet, plutôt que d'inciter les utilisateurs à bloquer les sites qui abusent, et à mettre en commun la liste de ces derniers afin de les inciter à changer de comportement, c'est l'ensemble des sites (ou presque) qui sont bloqués par défaut. Et ce, sans possibilité pour l'internaute de faire son choix, à moins d'aller volontairement débloquer un site. Un fonctionnement qui, s'il en arrange sans doute certains, pose un réel problème quant au financement des sites qui composent actuellement le paysage. 

Adblock Plus Warning

Le message affiché par Adblock Plus lorsque la nouvelle liste est activée

Une situation qui sera de plus en plus intenable pour tous, petits ou gros acteurs, et qui va sans doute évoluer fortement dans les mois et années qui viennent. Quant à savoir qui des bloqueurs de publicité, des éditeurs ou des internautes finira grand gagnant de tout cela... l'avenir nous le dira.


chargement
Chargement des commentaires...