Atari avait bien enseveli ses invendus d'E.T. l'extraterrestre en 1983

Par contre, si on pouvait les y laisser... 148
Kevin Hottot

L'une des plus grandes légendes urbaines de l'industrie du jeu vidéo vient de se vérifier ce week-end. Celle-ci expliquait qu'après la crise de 1983 ayant touché les entreprises du secteur, Atari aurait tout simplement déposé dans une décharge des centaines de milliers d'exemplaires du jeu E.T. l'extraterrestre. Au vu des résultats des premières fouilles, c'est bien le cas.

Atari E.T. Landfill

Crédits : Xbox Wire

1983, entre crise et légendes urbaines

En 1983, la florissante, mais toute récente industrie du jeu vidéo allait connaitre sa première grande crise. Cette année-là, une véritable déferlante de clones de jeux célèbres va inonder le marché, Pacman, Pong, Space Invaders, tous ont le droit à une pelleté de copies en tous genres, lancées par des centaines de studios fraîchement montés et espérant faire fortune. Une situation qui n'est pas sans rappeler ce qui se passe aujourd'hui sur les boutiques d'applications de Google ou d'Apple. 

De nombreuses faillites s'en suivent, la plupart ne touchant que de petits studios n'étant jamais entrés dans les mémoires collectives. Mais quelques constructeurs de consoles décidaient alors de quitter ce marché, comme Coleco et sa Collecovision, ou Magnavox et sa console Odyssey. D'autres comme Atari ont survécu, mais se sont retrouvés avec des centaines de milliers de cartouches sur les bras.

Ces cartouches, il fallait bien en faire quelque chose. Celles-ci ne pouvant pas être réutilisées pour y mettre d'autres jeux, ni même vendues dans le commerce, il ne restait que deux solutions pour l'éditeur. Soit elles devaient croupir dans les stocks de l'entreprise, soit il fallait s'en débarrasser. Un responsable de l'époque avait alors déclaré que, plus de 700 000 cartouches ont été envoyées dans une décharge du Nouveau-Mexique en septembre 1983, selon une information retrouvée par nos confrères de Polygon.

Un documentaire met fin à 30 ans de suspens

Plus de trente ans plus tard, les équipes de Fuel Entertainment ont décidé de tourner un documentaire (financé par Microsoft) sur cet événement qui restait jusqu'à aujourd'hui l'une des légendes urbaines les plus connues dans le domaine du jeu vidéo. L'objectif était simple : retrouver ces satanées cartouches au milieu de la décharge d'Alamogordo.

Atari 2600 décharge

Les fouilles ont débuté samedi dernier, et n'ont pas tardé à donner de premiers résultats. Après avoir déterré un vieux joystick appartenant à un antique Atari 2600, une première cartouche d'E.T l'extraterrestre est remontée à la surface. Les coups de pelleteuse suivants seront tout aussi fructueux et dizaines de cartouches du jeu, mais aussi quelques exemplaires d'Asteroids, Centipede et Space Invaders. Une bien belle image, qui ne suffira certainement pas à faire revenir Atari sur le devant de la scène, la firme ayant déposé le bilan l'an dernier.

Microsoft vient de son côté de publier quelques extraits vidéo de l'évenement et de ses coulisses sur YouTube, que nous vous invitons à découvrir ci-dessous : 


chargement
Chargement des commentaires...