Un Britannique condamné après avoir bu un poisson et mis la vidéo sur le Net

Qui l'eut cru 185

Un Britannique d’une vingtaine d’années vient d’être condamné à payer plus de 760 livres (soit environ 925 euros) après s’être filmé en train d’avaler un poisson rouge vivant. La vidéo de cet « exploit » avait été diffusée sur le Net durant la vague des défis de « Neknomination ». 

neknomination poisson verre

Quand on vous dit que les « Neknomination » sont dangereuses... Alors que plusieurs jeunes sont décédés outre-Manche suite à ces défis lancés sur les réseaux sociaux (et dont le principe consiste à se filmer en train de boire un verre d’alcool, si possible d’un seul trait, pour mettre ensuite au défi trois de ses ami(e)s d’en faire de même) un poisson rouge a lui aussi fait les frais de cette « mode » ayant déferlé sur l’Europe au début de l’année.

Le 2 février, la Société royale de protection des animaux du Royaume-Uni a en effet remarqué qu’une vidéo particulièrement cruelle envers un animal venait d’être publiée sur Facebook. On y voyait un jeune homme se préparer une bière, laquelle était saupoudrée d’épices, de tequila, d'un oeuf frais et de nourriture pour poisson. Sauf qu’arrivait un second verre, dans lequel se trouvait un poisson rouge baignant dans un peu d’eau... Le garçon avale alors cul sec le verre contenant l’animal, bien vivant, avant de s’enfiler la mixture alcoolisée minutieusement préparée jusqu’ici.

Le prévenu condamné à payer l’équivalent de 925 euros 

Jugé complètement « inacceptable » par la Société royale de protection des animaux, cet acte a rapidement été traîné devant la justice. Et pour cause, le poisson rouge était voué à un mort lente, en raison du manque d’oxygène et du fait de l’acidité du liquide naturellement présent dans l’estomac et de l’alcool ingurgité.

Cet équivalent de notre SPA a annoncé que l’homme de la vidéo avait été condamné mardi dernier par un tribunal de Gateshead, et ce sur le fondement de la législation relative à la protection des animaux. Le prévenu avait d’ailleurs plaidé coupable et reconnu les faits. Il a écopé d’une peine de 300 livres d’amende. Il devra également rembourser 431,37 livres de frais de justice, plus 30 livres de frais supplémentaires. Soit un total de 761,37 livres.

Rappelons enfin qu’en France, un jeune homme de 24 ans a écopé en février dernier d’une peine d’un an de prison ferme après avoir jeté un chaton contre un mur. Là aussi, la mise en ligne de la vidéo correspondante avait conduit à ce que l’intéressé soit traîné devant la justice. Plus récemment, et directement à propos des Neknomination, une association de prévention de l'alcoolisme a déposé plainte contre X afin d’obtenir un blocage de ces vidéos sur les réseaux sociaux (voir notre article, ainsi que notre interview).


chargement
Chargement des commentaires...