Après Les Numériques, FLCP se paie la majorité de CUP Interactive (ex-CBSi)

À qui le tour ? 9

C'est désormais officiel : CUP Interactive (CNet, Gamekult, ZDNet) vient de trouver un investisseur qui détient désormais la majorité de son capital : FLCP. Ce géant de l'audiovisuel s'était fait remarquer à la mi-février en devenant majoritaire chez Factory Eleven (Les Numériques) et confirme donc sa volonté de faire sa place sur le web et de compter face aux autres grands groupes déjà constitués.

Alors que l'on pensait que la période de concentration au niveau des médias en ligne était terminée, c'est loin d'être le cas. Car si de gros groupes sont déjà constitués autour de M6 Web, filiale de M6 / RTL (Clubic, Jeux vidéos.fr...) et Next Radio TV (BFM, 01 Net...), certains semblent avoir de l'argent à investir dans les sites en ligne. Fimalac était déjà connu pour avoir racheté de nombreux grands noms du web français, Tech Media Network s'est payé Bestofmedia en juillet 2013, mais depuis le début de l'année c'est surtout le fond FLCP qui fait parler de lui.

FLCP : le spécialiste de l'audiovisuel investit dans l'information en ligne

Spécialisé dans la production de contenus audiovisuels pour la TV française (plus de détails ici), celui-ci a décidé de commencer à investir dans l'information en ligne dédiée aux nouvelles technologies en devenant majoritaire au capital de Factory Eleven (Les Numériques) à travers Neweb, courant février. Hier, on apprenait une seconde acquisition de ce genre avec une prise de participation majoritaire au sein de CUP Interactive.

Pour rappel, cette société est celle constituée par les trois anciens patrons de CBSi France (CNet, Gamekult, ZDNet), lorsqu'ils avaient décidé de reprendre les actitivés de ces sites à leur compte, en fin d'année dernière. Ils n'avaient alors pas caché leur volonté de trouver des investisseurs afin de les aider à rétablir la situation financière du groupe et le développer. 

L'information a été diffusée par Les Numériques, puis par Thomas Cusseau (aka Yukishiro), actuel rédacteur en chef de Gamekult :

Dans la soirée d'hier, un communiqué est venu préciser les choses. Il indique que cette prise de participation « donne à la société les moyens de se redéployer et d’accélérer son développement tout en consolidant son savoir-faire d’éditeur de contenus digitaux de référence, notamment dans les domaines du jeu vidéo et de la high-tech. Les dirigeants Jean-Philippe Caste, Matthieu Urruty et Emmanuel Parody, qui avaient repris l’intégralité du capital du CUP Interactive en décembre 2013, conservent, quant à eux, une part significative du capital de la société et demeurent pleinement impliqués dans la direction et le développement de la société. »

De son côté, Jean-Philippe Caste, Président de CUP Interactive, a déclaré être « ravi de cette association avec FLCP, société avec laquelle nous partageons des valeurs communes de qualité et d'indépendance éditoriale et une même vision stratégique de l'avenir de la société ».

Deux sites français importants dans un même groupe : quelles synergies à l'avenir ?

Mais quelle est la suite qui sera donnée à ces deux acquisitions ? Dans un premier temps, nous avons pensé que cela mènerait à la disparition de CNet ou tout du moins sa fusion avec Les Numériques, puisque les deux sites visent le grand public, alors que Gamekult s'adresse surtout aux joueurs et que ZDNet se focalise sur le marché des professionnels. Il n'en serait pas question selon Emmanuel Parody, que nous avons pu interroger hier soir.

Il nous a ainsi confirmé que les deux entités restaient totalement indépendantes, même s'il n'a pas exclu que des synergies pourraient se faire au sein du groupe, notamment pour ce qui est de la partie commerciale. Rien ne serait donc prévu en ce sens pour le rédactionnel dont il garde la charge au sein de CUP Interactive. L'arrivée de FLCP devrait donc permettre surtout de renforcer la stratégie actuelle : miser sur des formats longs, des dossiers et des enquêtes, notamment sur Gamekult et ZDNet, mais aussi réorienter CNet.

Gamekult Premium

Comme Les Numériques, Gamekult propose un abonnement Premium

Il sera néanmoins intéressant de voir si, à terme, d'autres synergies plus visibles pour les lecteurs des différents sites ne seront pas mises en place. Gamekult et Les Numériques proposant un abonnement Premium, n'y aura-t-il pas de sens à le rendre commun ou à le généraliser sur l'ensemble des sites du groupe ? FLCP va-t-il commencer à se servir de ces sites comme un canal de distribution de ses propres productions ou à l'inverse, utiliser les équipes rédactionnelles pour renforcer son offre de contenus ?

Si pour l'instant, aucune annonce ne va dans ce sens, il faudra vérifier si cela n'évolue pas avec le temps. Car une fois que les différents grands groupes auront terminé de se renforcer et de constituer leurs armées, ils devront sans doute commencer à se livrer bataille.


chargement
Chargement des commentaires...