Numericable dévoile les détails de l'accord signé avec Vivendi et SFR

Pas de changement sur l'accord de mutualisation avec Bouygues Telecom 88
Sébastien Gavois

Après avoir gagné sa bataille contre Bouygues, Numericable/Altice tient en ce moment même une conférence de presse afin de donner de plus amples informations sur le rachat de SFR. Patrick Drahi sera le futur président du Conseil d'administration et confirme au passage que le nouveau groupe restera domicilié et coté à la bourse de Paris.

Numericable SFR

Attendue depuis trois semaines, Vivendi annonçait samedi qu'Altice/Numericable remportait la mise en ce qui concerne la vente de SFR. Aujourd'hui, Patrick Drahi tenait une conférence de presse afin de donner les grandes lignes du projet qui se dessine. Il confirme au passage que le nom de SFR sera conservé.

Le dirigeant a commencé son allocution en annonçant que « c'est la logique qui l'a emporté ». Pour rappel, Altice a mis sur la table 13,5 milliards d'euros en cash avec une participation de 20 % dans le nouveau groupe pour Vivendi. Au total, la dette de Numericable atteindra environ 19 milliards d'euros. Numericable en profite pour confirmer que « le nouveau Groupe SFR – Numericable restera domicilié à Paris et coté à la Bourse de Paris (Paris Euronext) ». Vinvendi ne pourra pas vendre ses actions avant un an avec un droit de préemption pour Altice.

Notez au passage qu'Altice rachète la participation de Carlyle et de Cinven dans Numericable, ce qui permet ainsi à Altice de détenir 74,6 % des parts de Numericable. Comme prévu, Patrick Drahi sera le président du Conseil d'administration du nouveau groupe. Vivendi conserve néanmoins un droit de veto sur certaines décisions, non précisées, si ce n'est qu'il s'agit de « quelque chose de classique ».

Conférence NumericableConférence Numericable

Dans un document publié aujourd'hui, Altice annonce que la « réalisation de la transaction [est] anticipée au quatrième trimestre 2014 ». La consultation des élus du personnel commencera dès demain matin, tandis que les procédures auprès de l'Autorité de la concurrence débuteront utérieurement. Altice pense qu'il n'y aura pas de problème particulier. Reste à voir ce qu'il en sera dans la pratique.

Concernant l'accord de mutualisation signé avec Bouygues Telecom sur le déploiement du réseau mobile, Patrick Drahi confirme qu'il n'y a pas de raison que cela change, malgré la guerre des prix qui vient d'avoir lieu. Concernant les offres de SFR, aucun changement ne sera de la partie, ni même annoncé, avant que la transaction soit arrivée à son terme.

Bien évidemment, nous reviendrons plus en détail sur les tenants et aboutissants de cette affaire dans le cadre d'une prochaine actualité.


chargement
Chargement des commentaires...