Municipales : aucun élu au second tour pour le Parti Pirate

Un petit tour et puis s'en vont 69

À l’issue du second tour des élections municipales, aucun membre du Parti Pirate n’a finalement réussi à obtenir un siège de conseiller municipal. Sur les près de 210 000 élus renouvelés à l’occasion de ces élections, seuls deux représenteront donc l’organisation politique. Cette dernière a désormais la tête tournée vers les élections européennes, qui auront lieu le 25 mai prochain. 

urne vote électeur pirate

Pour la première fois dans son histoire, le Parti Pirate français était parti à l’assaut des élections municipales. Le mouvement politique n’avait cependant investi que deux listes complètes, la première à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) et la seconde dans le 10ème arrondissement de Paris. Dans les cinq villes restantes, des membres du parti se présentaient isolément sous les couleurs de l’organisation mais dans des listes portées par d’autres candidats.

À l’issue du premier tour, seul un « Pirate » investi a été élu conseiller municipal, à Porte-lès-Valence (voir notre interview de l’intéressé). Dans toutes les autres villes (Rennes, Meudon,...), aucun candidat n’a réussi à franchir le seuil de 10 % de voix nécessaires pour se hisser au second tour. Néanmoins, des fusions de listes ont été possibles à Toulouse et à Roubaix, ce qui a permis à deux membres du parti de se présenter malgré tout.

  • À Toulouse, la liste PS-EELV menée par Pierre Cohen - et sur laquelle figurait le Pirate Raphaël Durand, a rassemblé hier 47,93 % des suffrages exprimés. La liste a ainsi obtenu 16 sièges, ce qui n’était cependant pas suffisant pour que l’intéressé soit élu (il était en 67ème position sur 69).
  • À Roubaix, la liste divers gauche présentée par André Renard - et sur laquelle figurait le Pirate Franck Lemaire, a rassemblé 14,96 % des suffrages exprimés et donc obtenu 4 sièges. Ici aussi, ce n’était pas suffisant pour que l’intéressé soit élu, puisqu’il était en 29ème position pour 53 places éligibles.

Deux conseillers municipaux « Pirates » sur près de 210 000 renouvelés

Le Parti Pirate n’aura donc pas d’autre élu que Freddy Vasseur à Porte-lès-Valence, et puis Alexis Boudaud à Auch (Gers). Ce dernier, membre du parti, avait présenté une liste complète mais sans obtenir l’investiture du Parti Pirate, qui lui avait néanmoins apporté son soutien officiel. Un score qui peut finalement paraître bien mince au regard des près de 210 000 conseillers municipaux renouvelés pour l’occasion...

La semaine dernière, l’organisation politique se félicitait néanmoins de ses premiers résultats. « Notre mouvement améliore les résultats obtenus lors des dernières élections législatives et s’affirme désormais comme une force avec laquelle il faut compter » jurait ainsi le Parti Pirate. Ce dernier reconnaissait dans le même temps être « conscient du travail important qui lui reste à accomplir afin de renforcer la présence des idées qu’il défend ».

La prochaine étape en la matière est d’ailleurs fixée, puisque le mouvement politique vise désormais les élections européennes de mai prochain. Les différents Partis Pirate d’Europe espèrent en effet présenter des candidats dans les différentes circonscriptions de l'UE, lesquels s'engageront à respecter un programme commun.


chargement
Chargement des commentaires...