Le prix Turing revient à Leslie Lamport pour ses apports en calculs distribués

Un domaine vaguement important dans l'informatique moderne 63
Vincent Hermann

Le prix Turing est souvent considéré comme l’équivalent d’un prix Nobel d’informatique. Cette année, il a été décerné à Leslie Lamport pour ses apports cruciaux dans le domaine des calculs distribués. Retour sur les grandes lignes de la carrière d’un ingénieur travaillant aujourd’hui chez Microsoft.

leslie lamport

Le père du calcul distribué 

Le prix Turing est une récompense décernée chaque année pour récompenser un travail exceptionnel dans le monde informatique. On le considère souvent comme l’équivalent d’un prix Nobel, mais il sera plus exact de la comparer à la médaille Fields pour les mathématiques. Il doit mettre ainsi en avant un véritable apport aux sciences informatiques, qu’il s’agisse de mise en pratique ou au contraire de théories plus fondamentales.

Cette année, le prix a été décerné à Leslie Lamport. Le nom n’est pas forcément très connu, mais Lamport est aujourd’hui considéré comme le père du calcul distribué. Ce dernier consiste à répartir la charge d’un calcul sur plusieurs machines ou, plus généralement, sur plusieurs unités capables de calculer tout ou partie du résultat. C’est un aspect de l’informatique qui peut sembler très courant à l’heure où les processeurs disposent de plusieurs cœurs, mais la théorie du calcul distribué va beaucoup plus loin.

Des apports majeurs 

Il est désormais récompensé pour « ses contributions fondamentales théoriques et appliquées dans les systèmes distribués et concurrents, notamment en inventant des concepts tels que la causalité et les horloges logiques, (...) et la consistance séquentielle ». Sûreté (aucun événement négatif), vivacité (survenue d’un événement positif), atomicité, erreurs byzantines (erreurs d’un système qui ne respecte pas ses propres spécifications), bases fondamentales du calcul distribué et influence directe sur le travail de synchronisation des calculs et données sont autant d’apports du lauréat.

Aujourd’hui, il travaille toujours sur le domaine du calcul distribué. Il le fait cependant dans un cadre bien précis car il est employé par Microsoft et travaille au sein de son centre de recherche. Le calcul distribué est devenu la pierre angulaire du cloud et des grands espaces de données répartis sur des centaines, voire des milliers de services. Au sein de Microsoft Research, il y a donc de fortes chances pour qu’il ait contribué activement à Midori, le projet de système d’exploitation écrit en code managé de Microsoft, qui serait pensé avant tout pour la distribution.

Cependant, de nombreux utilisateurs utilisent sans savoir un produit dont il est l’auteur : LaTeX. Ce traitement de texte très particulier, basé sur TeX, sert notamment à préparer de très longues documentations scientifiques. Il est notamment la référence pour la rédaction de formules scientifiques, plus particulièrement mathématiques (et utilisé par le moteur de Wikipedia notamment). D’ailleurs, beaucoup ignorent que LaTeX est simplement le diminutif de Lamport TeX, en référence donc à l’auteur.

En tant que lauréat du prix Turing, Leslie Lamport empoche la somme de 250 000 dollars. Une partie de la somme est financée directement par les dons de deux entreprises très connues de l’univers informatique : Intel et Google.


chargement
Chargement des commentaires...