Brendan Eich, créateur du JavaScript, devient PDG de Mozilla

Et il ne va clairement pas s'ennuyer 95
Vincent Hermann

Alors même que Mozilla vit actuellement un tournant de son histoire face à une concurrence qui ne faiblit jamais, l’éditeur décide de changer de PDG. Le nouveau venu est loin d’être un inconnu puisqu’il s’agit de Brendan Eich, le créateur du JavaScript.

brendan eich

Un nombre croissant de défis 

La période est actuellement un peu floue pour Mozilla. Sur le terrain des navigateurs, Firefox doit faire face à la progression rapide et déchainée d’un Chrome que rien ne semble pouvoir enrayer. Dans le même temps, Internet Explorer s’est lui-même nettement amélioré et la version 11 remporte un joli succès auprès des utilisateurs.

Firefox doit quant à lui redoubler d’efforts et la future mouture 29, actuellement en bêta, proposera notamment une interface rafraichie ainsi qu’une synchronisation beaucoup plus simple. On a pu voir cependant à la faveur de l’annulation de la version spécifique à Windows 8 que les ressources de l’éditeur étaient limitées : malgré un travail d’un an et demi, tout le travail est tombé à l’eau à cause d’un manque flagrant de testeurs.

Brendan Eich, nouveau PDG de Mozilla 

Alors que Mozilla a de grandes ambitions dans le domaine mobile avec Firefox OS, la question du PDG devait également être réglée. Gary Kovacs avait en effet annoncé son départ en avril de l’année dernière. Depuis bientôt un an, l’entreprise se cherche donc un nouveau PDG et c’est Jay Sullivan qui a dirigé la structure par intérim. Mais cette recherche est désormais terminée puisque Brendan Eich est officiellement le nouveau patron de Mozilla.

Ceux qui suivent l’actualité informatique connaissent sans doute ce développeur, à qui l’on doit notamment le JavaScript, un langage très largement utilisé aujourd’hui par la quasi-totalité des sites web. Le nom n’est pas nouveau non plus en interne car Eich a été longtemps dans le conseil d’administration de la fondation Mozilla. En 2005, à la création de la Mozilla Corporation, il en devient le directeur technique. Il occupait ainsi ce poste depuis cette date.

Firefox OS devient la grande priorité 

Cet ancien de Netscape Communications et du projet Mozilla va donc diriger désormais l’entreprise, notamment à travers la négociation difficile du virage mobile. Dans une interview accordée à Cnet, Brendan Eich indique que la plupart des efforts vont être redirigés vers Firefox OS, car il reste encore beaucoup de travail. Cela signifie que Firefox lui-même, en tant que navigateur, ne sera plus nécessairement le produit le plus mis en avant par l’éditeur. Il s’agit du même type de transition que chez Google : le navigateur est jugé suffisamment stable et efficace pour servir de base à tout un écosystème (le tout en utilisant une base Linux).

Selon Eich, Mozilla va continuer à se concentrer sur le marché des smartphones à très bas prix, notamment le segment des 25 dollars. Un objectif particulièrement délicat à atteindre tant les contraintes sont conséquentes : le très faible coût de production ne permet qu’une faible puissance, qui doit elle-même suffire à alimenter le système de manière à ce que l’expérience reste agréable. Or, les premiers modèles de téléphones Firefox OS péchaient justement sur le terrain des performances et on attendait des modèles plus puissants.

Compter sur la scène mobile 

Cette volonté de viser l’entrée de gamme avant tout pourrait également permettre à Mozilla de gagner rapidement en parts de marché. Pour Eich, l’un des objectifs est de « compter » sur la scène mobile et de pouvoir influencer les développeurs. Mozilla devra d’ailleurs mettre en place un nombre plus important de services à disposition, et l’un d’eux est d’ailleurs le Mozilla Location Service. L’éditeur espère également faire davantage compter Firefox dans le monde mobile car, disponible uniquement sur Android, il a du mal à se faire une place au soleil. D’autant que cela permettrait de casser le quasi-monopole du moteur de rendu Webkit dans ce domaine.

Certains se demanderont peut-être comment les tâches sont distribuées entre Brendan Eich et Mitchell Baker, l’actuelle présidente de la fondation Mozilla. Les deux responsables ont travaillé ensemble depuis de nombreuses années, mais Baker gardera le contrôle général de la fondation et de l’orientation globale. Elle préside également aux choix qui sont faits dans les éléments et fonctionnalités à inclure dans Firefox. Cependant, tout le fonctionnement opérationnel de l’entreprise dépendra de Brendan Eich, de même que la négociation des contrats, la réalisation des produits, et l’ensemble des efforts à faire pour parvenir aux objectifs.


chargement
Chargement des commentaires...