Le programme de Microsoft pour l'E3 se précise

Games for Windows Live est mort, vive Games for Windows Live ! 17
Kevin Hottot

Durant la Game Developpers Conference qui s'est tenue la semaine dernière à San Francisco, Phil Spencer le responsable de Microsoft Studios a abordé de nombreux sujets concernant la Xbox One et même le petit monde du PC. Si bien que l'on a déjà un aperçu assez net de ce dont sera fait l'E3 chez Microsoft en juin prochain.

Xbox One E3 2013

La conférence Microsoft lors de l'E3 2013

Alors que la Game Developers Conference vient de fermer ses portes ce week-end, laissant derrière elle des annonces plutôt intéressantes, comme le casque de réalité virtuelle Morpheus conçu par Sony, chez Microsoft, les yeux se tournent déjà vers l'E3 qui se tiendra à Los Angeles en juin prochain.

En effet, Phil Spencer, le président de Microsoft Studios, a été plutôt bavard ces derniers jours pendant la GDC, suffisamment pour que les contours du contenu de la conférence Microsoft qui se tiendra lors de l'E3 se dessinent. Le reponsable a par exemple assuré à nos confrères de Gamespot que la conférence durerait 90 minutes, que peu de cadres seraient présents sur scène et que la firme avait bien du mal à tout faire tenir dans ce laps de temps.

La réalité virtuelle comme invitée surprise ?

Il reste maintenant à voir quels seront les sujets abordés par la firme de Redmond. Là encore, il suffit d'avoir écouté Phil Spencer pendant toute la semaine dernière pour se faire une petite idée. Eurogamer a par exemple relevé qu'il s'est beaucoup attardé sur le cas de la réalité virtuelle. 

« La réalité virtuelle c'est cool. L'un des trucs que nous avons chez Microsoft, c'est cette grande partie dédiée à la recherche, qui nous est très importante en tant que concepteur de plateforme, pour nous aider à penser à ce qui viendra ensuite. C'est de là que provient Kinect, c'est de là que provient la reconnaissance vocale, c'est de là que vient Drivatar » explique-t-il, laissant planer le doute quant à une éventuelle solution de réalité virtuelle sur Xbox One. Il est à noter que Morpheus et l'Oculus Rift DK2 ont tous deux besoin d'une caméra pour fonctionner correctement. C'est peut-être là que la présence de Kinect avec chaque Xbox One pourra aider Microsoft.

Quelle plateforme pour remplacer Games for Windows Live ?

En juillet prochain, la plateforme Games for Windows Live va s'éteindre, définitivement. Si Phil Spencer assure que « Valve a été la colonne vertébrale du jeu sur PC ces dix dernières années », on imagine difficilement que Microsoft laisse les coudées libres à la firme de Gabe Newell, pas plus qu'à Electronic Arts avec Origin. « Nous avons un plan sur le long terme pour le jeu en multijoueur et une place de marché sur Windows. Nous avons compris que ce que nous avons en place aujourd'hui n'est pas génial », explique-t-il à nos confrères de Polygon

Phil Spencer assure toutefois ne pas vouloir entrer en confrontation directe avec Valve. « Vous nous verrez nous focaliser davantage sur le monde PC, pas pour aller concurrencer Valve, mais parce que nous comprenons qu'en tant que détenteurs de la plateforme qu'est Windows, il est important pour nous d'y investir vraiment. Nous sommes fondamentalement attachés à cela ». L'E3 devrait donc réserver quelques surprises, avec très certainement quelques titres destinés au PC. Peut-être (enfin) un nouveau volet de la série Halo ? Quant à d'éventuels portages sous Linux, et donc SteamOS, il ne faut certainement pas y compter. 

Un « Xbox Early Access » dans les tuyaux

Enfin, il y a fort à parier que Microsoft embrasse le concept des jeux en « Early Access », non pas pour ses propres jeux, mais plutôt pour aider les développeurs indépendants à lever des fonds pendant la conception de leurs titres. Pour rappel, ce principe, proposé par  Valve sur Steam permet aux studios de mettre en vente des versions non finalisées de leurs jeux. De nombreux titres sont d'ailleurs parus de la sorte, comme DayZ, Rust, Prison Architect, Kerbal Space Program etc.

« Je crois que pour que toute une variété de contenu de qualité puisse exister, il sera important que les détenteurs de plateformes pensent à la façon dont ils permettront aux joueurs d'investir dans des choses qu'ils veulent voir exister. Ainsi, les développeurs pourront avoir les fonds pour amener ces choses sur le marché. Les alphas payantes semblent s'inscrire dans cet ordre d'idée », affirme Spencer. Il reste cependant à voir si ce type de programme sera uniquement réservé aux studios faisant partie du groupe ID@Xbox, ou bien si sa disponibilité sera plus générale.


chargement
Chargement des commentaires...