Chromecast à 35 € en France, sans nouveautés et avec peu de partenaires

Vivement Chromecast 2 ? 51

C'est près d'un an après l'officialisaton  de Chromecast que la célèbre clef HDMI de Google arrive enfin sur le marché français et dans dix autres pays. Annoncée à 35 euros, ou 5 euros chez SFR dans certaines conditions, elle débarque chez nous sans nouveautés, mais surtout avec un écosystème officiel assez faible. On fait le point.

Google Chromecast 

Le principe de fonctionnement de Chromecast

En juillet 2013, Google surprenait tout le monde en annonçant Chromecast : une clef HDMI disposant d'un système d'exploitation maison permettant d'afficher du contenu à travers un réseau Wi-Fi, le tout étant contrôlé depuis un ordinateur disposant de Chrome ou d'un appareil mobile sous Android / iOS. Rapidement, un écosystème logiciel s'est mis en place, renforcé récemment par la mise en ligne d'un SDK public à destination des développeurs

Chromecast arrive en France, mais sans nouveautés

Dans la pratique, qu'est-ce donc qu'une clef Chromecast ? Un simple petit appareil qui se connecte à un écran ou une TV via un port HDMI, une rallonge étant fournie dans le bundle. Elle tire son alimentation d'un simple connecteur USB (souvent disponible sur les TV), mais un adaptateur secteur est aussi livré. Depuis votre ordinateur ou votre appareil mobile, vous vous connectez dessus via son réseau Wi-Fi intégré afin de la configurer, et de lui indiquer comment se connecter à votre réseau sans fil local. Dès lors, dans Chrome ou dans certaines applications de vos smartphones et tablettes, vous verrez apparaître un bouton Chromecast, permettant d'afficher du contenu à distance.

Attention, cela n'a rien à voir et ne doit pas être confondu avec Miracast ou ce que proposer une Apple TV du côté de la firme de Cupertino. En effet, cette dernière est un produit indépendant, qui dispose de ses propres applications, d'une télécommande, gère nativement le « mirroring » depuis un appareil sous iOS ou OS X. Ici, ce ne sera pas le cas bien que certaines applications y travaillent.

Néanmoins, la force de Chromecast réside dans son fort écosystème, qui se développe vraiment depuis la mise en place du SDK officiel. Le Play Store de Google dispose d'ailleurs d'un filtre permettant de trouver des applications compatibles, mais une recherche sur le terme « Chromecast » permet d'en trouver des dizaines à tester et à utiliser en fonction de vos préférences. Notez par exemple l'existence de Podcast addict, une application développée par un français qui commence à gérer la clef de Google.

Les services de Google sont bien entendu tous compatibles, et l'on appréciera notamment la possibilité de lire des vidéos ou de la musique achetées sur le Play Store à distance aussi bien depuis un appareil Android qu'iOS, une possibilité que ce produit est actuellement le seul à offrir comme nous l'évoquions dans un dossier récent sur le sujet.

Apple TV

L'Apple TV, le concurrent à abattre

Pour autant, tout n'est pas parfait. En effet, la latence de Chromecast est parfois un élément gênant dans certaines situations. Alors qu'une Apple TV affiche une très bonne réactivité, le transfert d'un onglet de Chrome (sous la forme d'une vidéo de plus ou moins bonne qualité selon les paramètres) peut parfois être un problème sur ce plan, alors même que c'est une possibilité importante de ce produit pour ceux qui veulent partager une présentation lors d'une réunion par exemple.

Mais Google dispose d'un atout dans sa manche : le prix de Chromecast. En effet, annoncé à 35 euros sur le Play Store (hors frais de port de 3 à 6 euros), et bientôt chez des revendeurs comme Amazon ou la Fnac, ce produit coûte trois fois moins cher qu'une Apple TV tout en étant bien plus ouvert. SFR a même eu l'occasion de signer un accord spécifique permettant à certains de ses clients de pouvoir l'obtenir à 5 euros seulement. Attention, il faudra respecter les nombreuses conditions d'une offre de remboursement que nous vous détaillons par ici.

Peu de partenariats en France : SFR TV sera-t-il bridé par les chaînes ?

Reste néanmoins un problème propre au marché français : les partenariats. Si Google et SFR sont désormais dans une alliance forte, comme on a pu le voir à l'occasion de la mise en place de la box sous Android du FAI ou de l'offre de RED qui propose l'accès illimité à YouTube en faisant fi de la neutralité du net, les services ne se bousculent pas au portillon. Alors qu'aux etats-unis, une clef Chromecast annonce une compatiblité avec Netflix, Hulu Plus, Pandora ou encore HBO Go, ici il faudra se contenter des applications Android / iOS et de Pluzz, le service de rattrapage de France Télévision. Canal Play (qui est une filiale de Vivendi comme SFR) a bien annoncé sa compatibilité mais « Prochainement ». Et c'est donc tout.

Reste un cas qui sera intéressant à analyser dans les prochaines semaines : celui de SFR TV. En effet, les abonnés de la marque peuvent profiter de leurs chaînes depuis n'importe quel appareil mobile et donc assurer une diffusion à distance avec Chromecast. Or, on sait pertinemment que certaines chaînes ne veulent pas entendre parler d'une telle possibilité. Sous iOS, de telles applications ont été rendues incompatibles avec AirPlay, les outils officiels des chaînes du groupe TF1 ou M6 refusent encore aujourd'hui une lecture sur une TV sans fil depuis un appareil mobile en invoquant des questions de droit, mais sans vraiment justifier de la pertinence de cet argument.

Chromecast France

En effet, nombreux sont ceux qui sont revenus sur une telle décision : ARTE, France TV, les chaînes d'information en continu, Canal+, etc. Toutes proposent désormais une compatibilité AirPlay native. Est-ce que ce sera aussi le cas pour Chromecast ? C'est à voir, mais l'intérêt de la clef HDMI se jouera aussi sur ce front, comme nous l'évoquions dès son lancement outre-Atlantique.

Chromecast est-il un bon achat en mars 2014 ?

Reste néanmoins une question : est-il pertinent d'acheter Chromecast aujourd'hui, à 35 euros ? En effet, les geeks ont déjà pour la plupart déjà craqué via les imports proposés par des boutiques exploitant les services d'Amazon. De plus, le tarif officiel qui devrait être assez peu différent d'un revendeur à l'autre affiche comme souvent une parité euros / dollars alors que l'on aurait pu s'attendre à mieux, puisque l'on dispose de moins de services ici, alors que certains évoquent déjà la possibilité d'une Chromecast 2.

Bref, si vous ne pouvez pas attendre, que le produit vous séduit, et que vous en avez l'utilité pour une raison ou une autre, foncez. Mais si ce n'est pas le cas, la patience sera sans doute la meilleure des conseillères.


chargement
Chargement des commentaires...