La Hadopi part à la recherche des oeuvres introuvables pour les internautes

Et combler les introuvables 119
Nil Sanyas

Après avoir référencé de nombreux sites proposant légalement des œuvres (films, musiques, photos, etc.), la Hadopi compte passer la vitesse supérieure. Deux annonces majeures ont ainsi été réalisées hier : le lancement d'une expérimentation visant à la mise en place d'un moteur de recherche par œuvre, et la possibilité donnée aux internautes d'avertir la Rue du Texel d'œuvres introuvables légalement.

offrelegale.fr

Un moteur de recherche pour les gouverner tous

Pour lutter contre le téléchargement illégal, le fameux « piratage », la recette est connue : proposer une plateforme légale offrant à la fois de la quantité, un accès rapide, des fichiers de qualité, interopérables, multi-OS, sans verrou numérique (DRM) si possible, etc. Si, dans certains secteurs, on se rapproche de ce modèle non sans avoir attendu de bien longues années, tout n'est pas parfait pour autant.

La Hadopi ne compte évidemment pas répondre à tous les besoins des internautes et proposer sa propre offre. Néanmoins, tant qu'elle respire encore, elle espère bien donner un coup de pouce à l'offre légale. Après avoir référencé des centaines de sites légaux, non sans polémique, voilà que la Haute autorité vient d'annoncer qu'elle lançait « une expérimentation visant l'ouverture des catalogues des diffuseurs et la construction d'un moteur de recherche par œuvre ».

Concrètement, l'idée est d'offrir aux internautes la possibilité de rechercher un film, une musique, etc. à partir du site offrelegale.fr et d'être ensuite redirigés vers les sites légaux (ou jugés comme tels). Un outil qui serait particulièrement pratique, mais qui demande l'engagement des plateformes à se porter volontaires et donc d'accepter « de mettre à disposition certaines métadonnées de leur catalogue d’œuvres » explique la Hadopi. Cette dernière note de plus que l'objectif à long terme est « d'encourager une dynamique d’ouverture des données de catalogues aux comparateurs et agrégateurs tiers afin d’en permettre leur réutilisation, susceptible de renforcer la visibilité des offres en ligne ». 

Les plateformes souhaitant adhérer à ce projet doivent contacter la Rue du Texel, notamment par courriel à recensement-ol@hadopi.fr. Celles qui auront montré de l'intérêt seront consultées sur les modalités techniques et juridiques de cette expérimentation, note l'autorité.

Vous ne trouvez pas un film, une musique, un jeu ou un ebook ? Signalez-le !

Autre point intéressant : ce moteur de recherche permettra aussi de vérifier aisément les œuvres disponibles ou non sur les plateformes référencées. Justement, à ce sujet, la Hadopi a déjà mis en ligne sur le site offrelegale.fr un moyen de signaler les œuvres introuvables sur la toile. Chaque signalement est dévoilé publiquement et entraîne automatiquement une recherche de la part des agents de l'institution, afin de vérifier si l'œuvre en question est bel et bien indisponible.

Si elle est disponible, la Rue du Texel aidera les internautes à la trouver. Si elle est introuvable, l'autorité tentera d'expliquer pourquoi le film, la série, la musique, le livre, etc., est indisponible. Qui plus est, elle sensibilisera « les diffuseurs et les ayants droit aux attentes exprimées par les utilisateurs afin de les inviter à renforcer l’exhaustivité des offres », ce qui là encore va dans le bon sens.

Hadopi oeuvres introuvables

Une page dédiée au signalement d'une œuvre introuvable est déjà en place. Il vous suffit d'indiquer son titre, sa catégorie (film, série, musique, jeux vidéo, livre...) ainsi que son adresse email et son pseudo. Au moment où nous rédigeons ces lignes, quelques signalements ont déjà été réalisés. La plupart sont issus d'une recherche de la Hadopi, mais deux d'entre eux ont déjà des explications. L'absence du film « Les trois frères, le retour » s'explique par exemple par la chronologie des médias. Il faut dire que le film est actuellement disponible en salle. Quant à l'album « Avant que l'ombre » de Mylène Farmer, sorti il y a neuf ans, il est tout simplement disponible sur plusieurs plateformes selon la Haute autorité.


chargement
Chargement des commentaires...