Orange dévoile des recrutements d'abonnés mobiles et FTTH records

Depuis l'arrivée de Free pour le mobile 112
Nil Sanyas

Après Bouygues et SFR, et en attendant Free la semaine prochaine, Orange vient de dévoiler le bilan de son année 2013 ainsi que de son dernier trimestre. L'opérateur annonce plusieurs bonnes nouvelles, dont un recrutement d'abonnés mobiles en France record (hors M2M), ainsi qu'une forte croissance dans le marché de la fibre optique. Son bénéfice net annuel a de plus fortement augmenté. Mais tout n'est pas rose pour autant.

Orange T4 2013

De beaux résultats côté abonnés, bien aidés par Sosh

Orange peut avoir le sourire. Lors du dernier trimestre 2013, l'opérateur historique a en effet signé un record de recrutements d'abonnés mobiles (hors Machine to Machine), avec 316 000 clients supplémentaires. Une très belle performance qui suit un troisième trimestre déjà très positif sur ce point avec 298 000 abonnés mobiles de plus. Si l'on prend en compte les abonnements M2M (+98 000), le bilan est d'ailleurs similaire entre les deux derniers trimestres. Mais du fait d'une perte de clients prépayés bien inférieure, le dernier trimestre termine donc sur une excellente note de 245 000 clients supplémentaires, soit le meilleur résultat et de loin de toute l'année 2013.

Toutefois, à l'instar de SFR et Bouygues, 2013 ne restera pas non plus dans les annales pour Orange. Certes, du côté des abonnements, le bilan est excellent avec 1,157 million d'abonnés gagnés. Un excellent score plombé par la perte abyssale de 1,333 million de clients prépayés. Tous types de clients confondus, Orange a donc perdu en route 176 000 clients, alors que l'année 2012 avait été positive avec 100 000 clients supplémentaires. Il n'y a pas le feu au lac, d'autant plus qu'un abonné rapporte bien plus qu'un client prépayé, mais la perte est bien là.

Au total, Orange compte au 31 décembre 2013 pas moins de 27,014 millions de clients mobiles en France, dont :

  • Abonnés (forfaits) : 20,861 millions
    • dont forfaits M2M : 1,760 million
  • Clients prépayés : 6,153 millions

Orange précise que son offre Sosh compte désormais 1,854 million de clients, soit une hausse de 237 000 au dernier trimestre, soit 75 % de ses recrutements abonnés hors M2M. Son offre Open compte pour sa part 4,780 millions de clients.

Un revenu moyen par client mobile qui ne cesse de chuter

Comme chaque trimestre, Orange a aussi publié des données sur son ARPU, c'est-à-dire le revenu annuel moyen par client. Et les résultats sont globalement catastrophiques. Pour la première fois depuis de longues années, l'ARPU des clients est passé sous la barre des 300 euros, la faute à la fois à une diminution des revenus moyens chez les abonnés et chez les clients prépayés.

Orange T4 2013

On remarque ainsi qu'en l'espace de trois ans, l'abonné (forfait) d'Orange lui rapporte quasi 100 euros de moins par an. Une somme gigantesque quand on connait son nombre d'abonnés. Sur une base d'environ 20 millions d'abonnés, cela représente donc une perte sèche d'environ 2 milliards d'euros par an. Du côté des clients prépayés, la chute est aussi très rude. Elle est même plus impressionnante encore en pourcentage, avec un recul de 47 % pour le prépayé, contre une baisse de 22 % pour les abonnés.

Record de recrutements dans la fibre, l'ADSL toujours au ralenti

Concernant le secteur fixe, les trimestres se suivent et se ressemblent pour Orange. En ADSL, l'opérateur historique confirme à nouveau l'effondrement de ce marché (le concernant), avec seulement 14 000 nouveaux clients. A contrario, du côté du FTTH (fibre optique), Orange vient de signer un nouveau record, avec 46 000 abonnés supplémentaires. Une très grande performance qui lui permet d'atteindre déjà 319 000 clients très haut débit, soit une croissance de plus de 80 % en un an.

Orange T4 2013

Toujours du côté de la fibre, l'opérateur précise dans ses documents financiers qu'il a désormais raccordé 2,573 millions de logements en France au 31 décembre 2013, soit 276 000 de plus en trois mois et plus de 900 000 supplémentaires en un an. Un rythme qui lui permettra de couvrir plus de trois millions de foyers dès cette année, et cinq millions de logements d'ici deux à trois ans. Quant au VDSL, il concerne environ 5 millions de lignes, assure Orange.

Au total, l'opérateur compte 10,108 millions de clients haut et très haut débit, dont 9,749 millions en ADSL, 319 000 en FTTH et 40 000 avec d'autres technologies (satellites, etc.). Sur le dernier trimestre, il a ainsi recruté 62 000 nouveaux clients haut débit, dont 14 000 en ADSL, 46 000 en fibre et 2 000 ailleurs. Cela représente environ 24 % des recrutements trimestriels, précise-t-on.

Enfin, concernant les lignes bas débit, l'ex-Wanadoo compte désormais 85 000 clients. C'est 6 000 de moins en trois mois et 35 000 de moins en un an. Il faudra donc encore quelques années avant que ce nombre ne tombe à zéro.

Toujours plus de clients dans le monde, mais un chiffre d'affaires qui régresse

Pour terminer, voici quelques données en vrac sur tous les abonnés d'Orange dans le monde, ainsi que certains chiffres financiers.

Les abonnés dans le monde :

  • 236,3 millions de clients (+5,6 millions dont +3,4 millions en Afrique)
    • Dont 178,490 millions de clients mobiles
      • 61,715 millions d'abonnés (forfaits)
      • 116,775 millions de clients prépayés
    • Dont 42,192 millions de clients fixes
    • 14,999 millions en ADSL
    • 382 000 en FTTH
  • 10,643 millions de clients VoIP
  • 6,514 millions de clients IPTV
  • Plus de 3,5 millions d'abonnés 4G
    • plus de 2 millions au Royaume-Uni
    • plus de 1 million en France
    • 530 000 en Espagne

Finances (en 2013) :

  • Chiffre d'affaires Monde : 40,981 milliards d'euros (-5,9 %)
    • CA France : 20,018 milliards (-6,6 %)
      • Mobile : 8,348 milliards (-10,3 %)
      • Fixe : 10,613 milliards
  • Bénéfice net : 1,873 milliard (+128 %)
  • Dette nette : 30,726 milliards d'euros

Enfin, concernant l'emploi, Orange compte 165 488 salariés, dont environ 102 100 en France et 63 400 à l'étranger (en grande partie en Pologne). L'opérateur a toutefois réduit son effectif de 3 % en 2013, principalement en France (-2 700) et en Pologne (-2 100). Une baisse de 107 millions d'euros des charges de personnel du groupe a d'ailleurs été remarquée l'an passé, alors qu'en 2012, une hausse de 147 millions avait été enregistrée.


chargement
Chargement des commentaires...