Les VPS 2014 de FirstHeberg sont en ligne, à partir de 1,49 € HT par mois

Un produit du ch'nord 58
Sébastien Gavois

Après une période de test en bêta, FirstHeberg vient de dévoiler ses nouvelles offres VPS (serveur virtuel privé). Cela commence à partir de 1,49 euros HT par mois pour 512 Mo de mémoire vive et un vCore pour se terminer à 39,99 euros HT. 

Dans le petit monde de l'hébergement, il y a les serveurs mutualisés, ou toutes les ressources sont partagées entre les utilisateurs, les machines dédiées ou chacun est maître de ce qu'il y fait et les VPS, ou serveur virtuel privé qui se positionnent entre les deux. FirstHeberg, une société française basée à Valenciennes, vient de dévoiler ses nouvelles offres avec de nombreux changements à la clé, notamment sur l'infrastructure qui passe de Xen à OpenVZ et KVM.

Les offres se décomposent en trois parties, toutes sans engagement et avec une bande passante limitée à 100 Mb/s :

  • VPS Linux à partir de 1,49 euro HT / mois : 1 vCore et 512 ou 768 Mo de RAM
  • VPS Linux et Windows à partir de 3,99 euros HT / mois : 2 vCore et de 1 à 3 Go de RAM
  • VPS Linux et Windows avec backup à partir de 12,99 euros HT / mois : 4 vCore et de 4 à 24 Go de RAM

FirstHeberg VPS

Pour profiter de Windows Server 2008 ou 2012 Standard Edition, il faudra par contre ajouter 1,99 euro HT de plus par mois. À l'occasion du lancement, la licence Windows est offerte pendant 180 jours. De plus, vous pouvez commander des IP supplémentaires, il vous en coûtera alors 1,49 euro HT par adresse, sans limite dans leur nombre.

Du point de vu des tarifs, FirstHeberg vient donc se positionner en dessous des VPS OVH. En effet, il faut compter 4,99 euros HT par mois pour le premier VPS avec 1 vCore, 512 Mo de mémoire vive et 25 Go d'espace de stockage, mais a condition de s'engager sur un an. La situation est la même sur les VPS sous Windows puisqu'il faut compter 9,99 euros HT minimum chez l'hébergeur roubaisien.

Dans tous les cas, il est aussi question de 100 Mb/s pour la bande passante, comme chez FirstHeberg, mais OVH à l'avantage de pouvoir jongler avec ses différents datacenter afin de proposer par défaut trois géolocalisations au choix, et jusqu'à neuf sites différents avec son offre « Low Latency ».


chargement
Chargement des commentaires...