Mt.Gox : 20 M€ ont disparu, des hackers récupèrent 20 Go de données

Un bug avec les transactions bancaires ? 132
Kevin Hottot

L'affaire Mt.Gox vient de prendre un nouveau tour. Après sa mise sous protection judiciaire, la plateforme d'échange de bitcoins aurait été piratée par un groupe de hackers affirmant vouloir chercher à découvrir la vérité sur ce qui s'est passé. Dans le même laps de temps, la plateforme a diffusé un communiqué sur son site affirmant que 2,8 milliards de yens appartenant à ses utilisateurs manquent sur ses comptes bancaires

Mt.Gox délit d'initié

Environ 850 000 bitcoins et 20 millions d'euros de cash ont « disparu »

Les visiteurs du site de Mt.Gox ont droit depuis ce matin à un nouveau message pour les accueillir. Publié en japonais ainsi qu'en anglais, et signé par Mark Karpeles, il explique les circonstances de la mise sous protection judiciaire de l'entreprise. 

Le patron y confirme tout le scénario expliqué ces derniers jours. « Au début du mois de février 2014, un accès illégal au travers d'un bug dans le protocole Bitcoin a causé une augmentation du nombre de transactions incomplètes et nous avons découvert qu'il était possible que des bitcoins aient pu être transférés en abusant de ce bug », affirme le PDG de Mt.Gox, occultant le fait que selon les membres de la Bitcoin Foundation, le bug se trouverait plutôt du côté de la plateforme.

La somme de 850 000 bitcoins est également confirmée. Environ 750 000 proviennent de dépôts faits par des utilisateurs, tandis que 100 000 autres appartenaient à la plateforme, qui les avait obtenus grâce aux frais de transaction qu'elle facturait. Autre fait étonnant, un différentiel de 2,8 milliards de yens, soit 20 millions d'euros, aurait été remarqué entre la quantité d'argent déposée par les utilisateurs de la plateforme et ce qui devrait apparaître dans les comptes en banque de la société. Certains membres de la communauté Bitcoin ironisent en se demandant s'il y a aussi un bug de malléabilité des transactions avec les monnaies classiques.

« Nous enquêtons sur les causes de ces problèmes. Étant donné qu'il y a probablement toute une variété de causes, dont le piratage par des tiers, nous devons analyser un nombre important de transactions afin de pouvoir établir la vérité. À cette date, nous sommes incapables de confirmer le montant exact de cash et de bitcoins manquants », admet le PDG.

La vérité, des hackers cherchent également à la découvrir

Si Mark Karpeles semble vouloir paraître le plus transparent possible, certains membres de la communauté Bitcoin remettent en question ses déclarations, notamment concernant le fait que les 850 000 bitcoins auraient pu disparaître au fil de l'eau sans que personne ne s'en rende compte. 

Un groupe de pirates se serait ainsi introduit dans les serveurs de Mt.Gox afin d'y glaner quelques informations. Ils en seraient ressortis avec environ 20 Go de données, dont une partie du code source de la plateforme (visible ici), une conversation téléphonique (en japonais) entre Kerpeles et ses banquiers, ainsi que des photocopies de pièces d'identité appartenant aux utilisateurs.

Si le groupe assure ne pas vouloir en faire usage, ni les divulguer, la prudence impose aux personnes ayant fourni de tels documents à Mt.Gox de prendre toutes les dispositions nécessaires. Le groupe promet également de dévoiler d'autres documents au fur et à mesure de leurs découvertes, ce que nous surveillerons de près.


chargement
Chargement des commentaires...