Mt.Gox se place sous la protection de la loi japonaise sur les faillites

Mt.Ghost 122
Kevin Hottot

La situation ne va pas en s'améliorant pour Mt.Gox. La plateforme d'échange de Bitcoins détenue par le français Mark Karpeles vient de déposer un dossier pour être placée sous la protection de la loi japonaise sur les faillites, un équivalent du chapitre 11 de la loi sur les faillites aux États-Unis et que l'on peut rapprocher de la procédure de sauvegarde des entreprises en France.

Bitcoin

Le bilan s'élèverait finalement à 850 000 Bitcoins, le Japon intervient

Si la communication de la plateforme Mt.Gox auprès de ses utilisateurs n'est pas vraiment exemplaire, la firme joue cartes sur table avec les autorités japonaises. Mark Karples, le PDG français de l'entreprise, s'est en effet présenté au tribunal du district de Tokyo ce matin afin de déposer un dossier qui doit mettre Mt.Gox sous la protection de la loi japonaise sur les faillites. 

Ses avocats ont tenu une conférence de presse afin d'expliquer la situation. Selon eux, environ 750 000 Bitcoins se sont volatilisés, pour une valeur estimée à 37 milliards de yens, soit 363 millions de dollars ou 263 millions d'euros. De plus, 2,8 milliards de yens de liquidités manquent également à l'appel et personne ne semble pouvoir expliquer pourquoi. Quoi qu'il en soit, la justice japonaise aurait accepté la demande de Mt.Gox. 

Selon l'AFP, Taro Aso a déclaré que son gouvernement allait s'emparer de cette affaire. « Je pensais depuis longtemps que nous aurions à agir à un moment ou à un autre vis à vis de Mt.Gox et du Bitcoin. Mais je dois bien avouer que ce moment est arrivé plus tôt que prévu », explique-t-il ajoutant qu'il estimait déjà que « ça allait s'écrouler à un moment ou à un autre ». Selon ce que décidera le gouvernement japonais, il est possible que les personnes ayant des avoirs verrouillés sur Mt.Gox puissent récupérer une partie de leur mise, mais il est encore bien trop tôt pour pouvoir l'affirmer.

De son côté, Mark Karpeles s'est confondu en excuses devant les caméras des télévisions nipponnes. « Je suis sincèrement désolé. Il y avait des faiblesses dans notre système qui ont causé la perte des Bitcoins, ce qui a eu pour conséquence d'affecter l'ensemble de nos utilisateurs. Je tiens à m'excuser sincèrement pour cela », explique le français.

Le cours du Bitcoin a survécu à la tempête, les autres crypto-monnaies aussi

Dans sa globalité, le marché du Bitcoin a plutôt bien résisté aux derniers remous. Côté aux alentours de 600 dollars avant la fermeture de Mt.Gox, le cours BTC est tombé quelques heures durant sous les 400 dollars avant de renouer avec la zone des 550-580 dollars. Au total, l'ensemble des Bitcoins en circulation, y compris ceux bloqués chez Mt.Gox est estimé à 6,9 milliards de dollars.

Bitcoin chart 18-28 fev

Source : Bitcoin charts

 

Concernant les autres crypto-monnaies, la plupart étant directement indexées sur le Bitcoin, le constat est le même. Le Dogecoin est par exemple passé l'espace de quelques heures sous la barre du dollar pour 1000 DOGE, avant de revenir à un niveau plus proche de celui des jours précédents. Il en est de même pour le Litecoin, passé rapidement sous les 12 dollars, avant de repasser la barre des 14 dollars.


chargement
Chargement des commentaires...