Firefox OS en France : vers un premier smartphone ZTE en juin pour 100 € ?

Tout finit par arriver 32
Damien Labourot

Lors de ce Mobile World Congress, nous avons pu nous entretenir avec William Chhao, directeur de la division terminaux mobiles chez ZTE. Il nous a confié que la marque souhaitait bien commercialiser un smartphone sous Firefox OS en France, et ce, dès le mois de juin pour un tarif autour des 100 euros.

Les smartphones sous Firefox OS sont disponibles dans quelques contrées seulement, notamment les pays émergents, et lors de nos rencontres avec les différents constructeurs personne n'évoquait la possibilité de commercialiser un terminal en France. De l'aveu même de Tristan Nitot de Mozilla avec qui nous avons pu échanger, les mobiles équipés du système maison qui sont actuellement proposés n'ont pas des caractéristiques techniques suffisantes pour viser un marché comme le nôtre, et l'écosystème logiciel peut paraitre assez faible.

Pour avoir pris rapidement en main les différents modèles exposés sur le stand de Mozilla, il faut reconnaitre que ce ne sont pas des foudres de guerre et qu'il faut s'avérer parfois patient avec quelques applications, mais c'est aussi souvent le cas sur les modèles d'entrée de gamme sous Android.

ZTE Open C ZTE Open C

Le ZTE Open C et ses caractéristiques techniques

Lors d'un entretien avec William Chhao, directeur de la division terminaux mobiles chez ZTE, nous avons souhaité évoquer avec lui l'avenir des smartphones sous Firefox OS, notamment en France. L'homme nous a confié qu'il voulait proposer l'Open C de la marque dès le mois de juin prochain. Il nous a indiqué que ce mobile lui permettait de se différencier de la concurrence, notamment sur le segment de l'entrée de gamme où les terminaux sous Android sont majoritaires.

Côté tarif, le responsable nous a indiqué qu'il voulait le vendre aux alentours des 100 euros, ce qui nous semble acceptable au regard de ses caractéristiques techniques. Mais tout n'est pas si simple a-t-il rajouté, il faut encore convaincre le circuit de distribution français, et sans doute les opérateurs, de prendre le risque de vendre un mobile avec un écosystème plutôt réduit. Une problématique qu'évoquait déjà Tristan Nitot il y a quelques jours.


chargement
Chargement des commentaires...