Pas de Netflix dans les box de Free, SFR, Bouygues et Numericable ?

Orange is the new boss 45
Nil Sanyas

Alors que l'arrivée de Netflix en France pour cet automne n'est pas encore officielle, les bruits se multiplient quant aux modalités de son implantation. Et selon nos confrères de l'Express, des accords avec des FAI pourraient être signés afin de proposer le service directement dans les box. Orange pourrait même être le seul opérateur à offrir Netflix sur ses services TV dans un premier temps.

Netflix

L'indispensable présence dans les box internet

Si Netflix venait bien à poser ses valises en France d'ici ces prochains mois, ses services seront accessibles par différents moyens. Il est en effet possible de visionner ses contenus via le navigateur, mais aussi par l'intermédiaire de certaines consoles de jeux vidéo (Xbox 360, PS3, Wii, Wii U...), des boitiers spécifiques (Apple TV, etc.), quelques Smart TV et les appareils mobiles sous iOS, Android et Windows Phone.

La France a néanmoins une spécificité par rapport aux autres pays du globe : ses box internet sont très développées. Alors qu'à l'étranger, la plupart des internautes disposent d'un simple modem et parfois de quelques options pour la télévision, dans l'Hexagone, les Livebox, Freebox, Bbox et consorts proposent une multitude de services. Cela explique en partie l'échec des TV intelligentes et des boitiers à la Apple TV ou Google TV. Mais pour Netflix, être présent sur la télévision est primordial. Nouer des partenariats avec les FAI français est donc obligatoire afin d'attirer un maximum de clients.

Les nombreux atouts de l'opérateur historique

Des négociations sont ainsi en cours pour savoir où le service américain sera disponible directement dans les boitiers français. Et à ce jeu-là, Orange tient la corde. Il faut dire que ses atouts sont immenses, puisqu'il dispose (au 30 septembre 2013) :

  • du plus grand nombre de clients internet haut débit : 10,046 millions
  • du plus grand nombre d'abonnés IPTV : 5,463 millions
  • du plus grand nombre de clients FTTH : 273 000
  • d'un opérateur de transit : Open Transit
  • de milliers de serveurs en France
  • et de nombreux clients haut débit et IPTV à l'étranger

En contact avec Orange depuis près de trois ans, Netflix pourrait bien choisir l'opérateur numéro un en France pour investir les télévisions des Français. Rajoutons que du fait de sa présence au Royaume-Uni, Orange a déjà une certaine connaissance du service, ce qui n'est pas le cas de ses concurrents.

Quid des autres FAI ?

D'autres FAI pourraient toutefois aussi réussir à convaincre l'Américain. Numericable, qui compte de nombreux clients en haut et très haut débit et d'un débit assez stable, a ainsi de nombreux arguments à faire valoir. Quant à Free, il est le deuxième fournisseur d'accès à internet du pays et la très grande majorité de ses clients peut accéder à la télévision.

Concernant SFR et Bouygues Telecom, leur situation est plus complexe. Si Netflix pourrait être un atout pour eux en tant qu'opérateur, il s'agit aussi d'un concurrent direct de Canalplay Infinity et de MyTF1 VoD, services appartenant à Canal+ et TF1 respectivement, deux sociétés des groupes Vivendi (SFR) et Bouygues. Certes, l'opérateur au carré rouge devrait bientôt gagner en indépendance, ce qui pourrait débloquer la situation, et TF1 ne propose pas de vidéo à la demande illimitée sur abonnement. Néanmoins, la situation est pour le moment encore trop critique pour que de tels accords soient signés rapidement. Les patrons de Canal+, M6 et TF1 ont d'ailleurs récemment écrit à Aurélie Filippetti pour leur faire part de la concurrence faussée des Google, Apple et Netflix du fait de leurs avantages fiscaux notamment.

« Les couloirs, les conférences... à chaque réunion le nom de Netflix est cité »

Pour Canal+, leader de la SVOD en France, l'arrivée de Netflix est même une bombe dont la mèche semble déjà allumée. « Qui a peur de Netflix... ?! CANAL+ va bientôt fêter ses 30 ans ! C'est alors qu'une nouvelle concurrence apparait, plus internationale, plus riche, plus offensive… Netflix ! Les couloirs, les conférences, les séminaires... à chaque réunion le nom de Netflix est cité, CANAL+ devrait donc redouter l’arrivée de cet opérateur Américain ? » se demande ainsi le syndicat CFE CGC des salariés du groupe Canal+ en date du 9 février dernier. Un discours qui en dit long sur l'ambiance générale autour de l'arrivée de l'Américain.

Les syndicalistes font toutefois remarquer que leur chaîne a un atout considérable : « notre avantage réside dans notre modèle de consommation, contrairement à Netflix cantonnée sur l'Internet, CANAL+ bénéficie d’une exposition de ses programmes sur tous les canaux ». Un argument de poids, qui prouve l'importance d'être présent directement dans les box des FAI.


chargement
Chargement des commentaires...