Google Tango : un smartphone qui peut tout cartographier autour de lui

À voir ce qui va en sortir 62
Damien Labourot

Google vient d'officialiser un nouveau projet, Tango, qui s'appuie sur un smartphone équipé de nombreux capteurs, avec pour objectif de lui apporter la compréhension de l'espace et du mouvement. La firme de Mountain View souhaite mettre l'appareil dans les mains des développeurs dès le mois prochain pour que des applications ou des jeux puissent en tirer parti.

Google Tango

Un smartphone capable de comprendre son environnement

Google vient de produire un prototype de smartphone sous Android qui peut apprendre et cartographier l'environnement autour de lui. Réalisé par l'équipe ATAP (Advanced Technology And Projects), ce mobile comprend différents capteurs de mesures pour suivre les mouvements en 3D. Il est annoncé comme capable de réaliser 250 000 mesures par seconde, en mettant à jour sa position dans l'espace et son orientation en temps réel. 

L'objectif de ce projet est de permettre à des applications ou des jeux de tirer parti de l'environnement situé autour de la personne. Dans les exemples donnés par Google, il est ainsi question de pouvoir aider un malvoyant à se guider dans un environnement inconnu ou de trouver un produit rangé à un endroit spécifique dans une grande surface par exemple. Des jeux pourraient également utiliser l'environnement de l'utilisateur comme une carte.

Il faudra voir si le géant de Mountain View n'en profite pas pour utiliser ce smartphone pour ses propres besoins. En effet, Google propose depuis longtemps des cartes d'intérieurs de certains lieux. Elles pourraient donc être beaucoup plus précises et surtout être nettement plus détaillées.

200 prototypes produits, les développeurs peuvent prendre la main

Ce smartphone de 5 pouces est livré sous Android et comprend les API nécessaires pour remonter les informations aux applications écrites en Java ou en C/C++. En outre, le moteur Unity est aussi de la partie, afin que les développeurs de jeux vidéo aient un environnement connu. Bien entendu, les interfaces de programmation fournies sont encore en cours de développement et sont donc loin d'être finalisées.

Pour l'instant, l'équipe en charge du projet indique que 200 prototypes ont d'ores et déjà été produits. Elle souhaite également que des développeurs prennent la main dessus et commencent à développer soit des applications, soit des jeux, soit encore des algorithmes qui en tirent parti. Les premières expéditions sont prévues pour le 14 mars prochain. Pour l'enregistrement en tant que développeurs, c'est par ici que cela se passe. 


chargement
Chargement des commentaires...