Air France ne vous demandera plus d'éteindre vos appareils électroniques

Ce qui était franchement inutile 80
Nil Sanyas

Faisant suite aux autorisations de l'EASA, l'agence européenne de la sécurité aérienne, la compagnie Air France permet à ses passagers d'utiliser leurs appareils électroniques durant toutes les phases de vol, y compris donc lors du décollage et de l'atterrissage. Cette autorisation au sein des vols d'Air France a débuté le 7 février dernier. Les appels, tout comme les échanges de données via Bluetooth et Wi-Fi, restent par contre prohibés.

Air France

« Que l’avion soit en phase de roulage, de décollage, de croisière ou d’atterrissage »

Terminées donc les situations où le personnel des avions vous demande expressément d'éteindre votre appareil durant les phases de décollage et d'atterrissage. À l'instar des États-Unis, l'Europe autorise donc aussi les clients des compagnies européennes à utiliser comme bon leur semble leurs smartphones, tablettes, baladeurs, liseuses, etc. même pendant les phases de vol.

La compagnie française est assez explicite sur le sujet : « Air France fait profiter ses passagers de cette nouvelle réglementation et leur offre la possibilité d’utiliser leurs appareils personnels, que l’avion soit en phase de roulage, de décollage, de croisière ou d’atterrissage. »

Toujours pas d'appel ni de connexion

Tout n'est néanmoins pas autorisé. Le mode avion doit bien être activé, ce qui empêche donc les appels au sol. Qui plus est, il est bien spécifié que les appareils ne peuvent émettre ou même recevoir des données en Bluetooth et en Wi-Fi. De plus, ils « devront être totalement éteints si les conditions opérationnelles l'exigent ». Rappelons que la compagnie propose depuis quelques mois une presse numérique pour ses clients armés d'une tablette. Un accès à internet via Wi-Fi est aussi proposé dans certains avions pour 10,95 euros de l'heure ou 19,95 euros le vol. Cela concerne néanmoins surtout les longs courriers.

Notez enfin qu'Air France n'est pas la seule compagnie européenne à avoir suivi les nouvelles recommandations de l'EASA. L'Allemand Lufthansa a ainsi annoncé qu'il en ferait de même à partir du 1er mars pour ses avions Airbus (A380 y compris), les Boeing étant déjà concernés depuis peu. Quant au Britannique Virgin Atlantic, s'il n'a pas fait d'annonce en ce sens, il a par contre surpris bien du monde cette semaine en indiquant que son personnel sera désormais accompagné de Google Glass. L'objectif de la compagnie est de fournir la meilleure technologie qui soit afin d'offrir un service ultra personnalisé à ses clients. Rien que ça.


chargement
Chargement des commentaires...