NVIDIA annonce ses GeForce GTX 750 et 750 Ti : Maxwell fait son show

Mais pas au juste prix ? 38

NVIDIA dévoile aujourd'hui ses GeForce GTX 750 et 750 Ti, qui constituent la première vague de produits exploitant son architecture Maxwell. Et bien que le GPU reste gravé en 28 nm, cela n'empêche pas la marque d'annoncer une efficacité énergétique doublée, et un produit à 139 € sans connecteur d'alimentation qui serait au niveau d'une Geforce GTX 480.

GeForce GTX 750 Ti Slides GeForce GTX 750 Ti Slides

Ne demandez pas de détails techniques à NVIDIA concernant sa nouvelle architecture Maxwell, la marque est assez avare de détails sur cette génération. Et pour cause, elle annonce avoir réussi à multiplier par deux son rapport performances / watts à finesse de gravure constante. Un avantage concurrentiel sur AMD que le constructeur met fièrement en avant sans vouloir en dire plus pour le moment.

Maxwell : une première vague en 28 nm qui veut en mettre plein la vue

Avec ses GeForce GTX 750 et 750 Ti, NVIDIA ne signe d'ailleurs qu'une première vague. C'est sans doute pour cela que c'est le marché des produits entre 100 et 150 € qui a été visé, celui-ci n'ayant pas évolué depuis des lustres malgré son intérêt. C'est aussi ce qui explique le choix de la dénomination. En effet, on connaît les concepteurs de GPU comme ayant une tendance à changer de numérotation à la première occasion. Ici, l'architecture évolue et l'on reste pourtant au sein de la gamme des GTX 700. Rencontré il y a quelques jours, Tom Petersen nous a expliqué que le but était de permettre au client de voir ce produit comme une continuité de l'offre actuelle, de ne pas se poser de question sur sa composition. Soit.

On comprend surtout que la prochaine série sera sans doute réservée à un ensemble de produits qui disposeront d'une finesse de gravure moindre, lorsque cela sera possible. Tout du moins on l'espère, puisque des GeForce 800M ont déjà fait leur trou sur le marché des puces réservées aux ordinateurs portables, alors qu'elles n'ont rien de vraiment nouveau.

AMD aligne les prix de sa gamme qui a maintenant près de 2 ans

Quoi qu'il en soit, NVIDIA veut frapper un grand coup avec ces deux cartes. Annoncées à 110 € et un peu moins de 140 €, elles devraient être disponibles dès aujourd'hui et viser le marché des Radeon HD 7700.La HD 7790 / R7 260 que l'on trouve respectivement aux alentours de 110 € pour l'une et pour l'autre devrait ainsi faire face à la GTX 750 Ti, qu'AMD a décidé d'entourer avec sa R7 265, une Radeon HD 7850 renommée qui sera proposée d'ici la fin du mois à 130 € selon la société.

Mais si la carte du caméléon sera comme bien souvent plus chère à performances de même niveau, elle ne sera pas dénuée d'atouts. Outre la préservation de ses marges que la société met toujours en avant face à AMD qui ne doit ses bénéfices récents qu'au marché des consoles, c'est sur le terrain de la consommation que vont se jouer les choses. Les plus attentifs auront en effet remarqué que nos deux cartes sont en effet dénuées de tout connecteur d'alimentation PCIe. En effet, leur TDP est respectivement de 55 et 60 watts, les 75 watts du port PCIe sont donc suffisants.

GM107 : NVIDIA revoit l'équilibre de son architecture

Côté caractéristiques, elles se basent toutes deux sur le GPU GM107 qui compte 1,87 milliards de transistors pour 148 mm². Pour rappel sur la génération précédente, le GK107 affichait 1,3 milliards de transistors (+43,8 %) pour 118 mm² (+25 %). La densité a donc été améliorée, mais pas seulement. La hausse des chiffres cache une large augmentation des unités de traitement qui passent de 384 à 640 et un équilibre de l'architecture différent puisque les unités de texturing passent de seulement 32 à 40 alors que les ROPs restent au nombre de 16. Le cache L2, lui, a droit à une importante augmentation puisqu'il passe de seulement 256 ko à 2 Mo alors que l'interface mémoire reste en 128 bits.

GeForce GTX 750 Ti Slides GeForce GTX 750 Ti Slides

Kepler face à Maxwell

NVIDIA indique avoir réorganisé sa puce afin d'obtenir des groupes (SM) plus compacts, mais affichant des performances équivalentes à 90 % de ce que l'on trouvait sur Kepler. Elle essaie d'ailleurs de le montrer dans ses visuels, mais comme on peut le voir en regardant de plus près les deux images ci-dessus, rien ne change vraiment si ce n'est le fait que l'on passe de 192 à 128 unités par SM avec un nombre d'unités spéciales (Load/Store, SFU) constant (32 par SM).

Du côté de l'affichage, rien de vraiment nouveau. NVIDIA indique par contre que l'efficacité de son moteur de compression vidéo a été largement améliorée. Le H.265 / HEVC n'est toujours pas géré par contre et l'on notera aussi l'absence de connecteurs SLi sur ces deux modèles.

GeForce GTX 750 Ti Slides GeForce GTX 750 Ti Slides

Des performances adaptées au 1080p, une carte un peu trop chère face à AMD

Dans la pratique, cela semble néanmoins porter ses fruits. En effet, NVIDIA nous annonçait une GeForce GTX 750 Ti au niveau d'une GeForce GTX 480 mais avec une consommation bien moindre. C'est le cas. L'un des meilleurs exemples est sans doute un test effectué sous DiRT Showdown où toutes les deux obtiennent 70 fps en mode Ultra sans les options d'éclairage avancé. Mais la consommation à la prise de notre machine basée sur un Core i7 3820, une carte mère ASUS X79 Sabertooth et 16 Go de DDR3 G.Skill @ 1333 MHz passe au repos de 97 watts à 69 watts. En charge, c'est bien plus impressionnant puisque l'on passe de 331 watts à 175 watts lors d'un bench.

Mais comme prévu, elle aura du mal à faire face à la concurrence puisque dans nos tests, elle est le plus souvent au niveau de notre Radeon HD 7790 overclockée signée Gigabyte, qui affiche des caractéristiques quasiment identiques à une R7 260X (1075 MHz au lieu de 1100 MHz pour le GPU) et encore plus face à une Radeon R7 265 simulée à partir d'une HD 7850 que nous avons cadencée à 925 MHz pour le GPU et 2800 MHz pour sa GDDR5, AMD n'ayant pas voulu nous fournir d'exemplaire et la carte n'étant pas disponible.

GeForce GTX 750 Ti

Côté consommation, on sera par contre effectivement en retrait puisque la machine à base de HD 7790 grimpe à 207 watts contre 175 watts pour notre GTX 750 Ti et 276 watts pour sa grande sœur, la carte de NVIDIA restant parfaitement silencieuse, autant dans un boîtier normal que dans un modèle compact pensé pour les cartes mères au format Mini ITX. Et c'est sans doute là une des volonté de NVIDIA : miser sur les adeptes de jeux à petit budget qui cherchent une carte capable de proposer des bonnes performances tout en restant compacte, silencieuse et économe en énergie. On dispose ainsi d'un produit idéal pour les futures Steam Machines en tous genres.

Pour autant, les constructeurs devraient s'en donner à cœur joie sur leurs modèles maison et ASUS, Gigabyte ou même MSI ont déjà décidé de proposer des versions avec un connecteur PCIe et des fréquences bien plus importantes, laissant une large place à l'overclocking puisque Maxwell semble bien préparé pour ce terrain. Outre la version de référence, il sera surtout intéressant de faire le point sur ce que vont proposer les partenaires dans les prochaines semaines.

Plusieurs cartes sont d'ores et déjà en stock chez les revendeurs, que ce soit des modèles de chez ASUS, Gainward, Gigabyte ou MSI. La GeForce GTX 750 de Gainward est ainsi proposée à partir de 99,95 euros chez LDLC, contre 129,95 euros pour la GTX 750 Ti. Chez Materiel.net les prix oscillent entre 107,99 euros et 136,99 euros, tandis que Rue du Commerce les propose à partir de 119,90 euros et 137 euros respectivement pour la GeForce GTX 750 et la GTX 750 Ti.

En attendant, voici les tests de nos confrères :

En français :

En anglais : 


chargement
Chargement des commentaires...