Peter Molyneux n'est pas fan du nouveau Dungeon Keeper sur mobile

À vrai dire, nous non plus 68
Kevin Hottot

Récemment Electronic Arts et Mythic ont publié une version pour mobiles du célèbre jeu Dungeon Keeper. Celle-ci fait l'objet d'un feu nourri de critiques, y compris de la part de Peter Molyneux, le créateur original de la franchise. Selon lui, le jeu est « ridicule ».

Dungeon Keeper

En pratique, pour avoir un tel donjon il va vous falloir de la patience, ou de l'argent.

Peter Molyneux est à l'origine de nombreuses franchises très populaires dans le domaine du jeu vidéo. Parmi elles on compte PopulousFable ainsi que Dungeon Keeper, un titre sorti pour la première fois en 1997 sur PC. Un deuxième opus arrivera deux ans plus tard, mais ne rencontrera pas de succès commercial, ce qui mettra fin à l'aventure de cette licence et du studio Bullfrog.

Le principe de Dungeon Keeper est simple. Le joueur est dans la peau du gardien d'un donjon peuplé de créatures maléfiques. Il doit creuser dans le sol pour créer des galeries et des salles, tout en assurant la défense de son donjon contre ses ennemis : de gentils héros voulant libérer leur région de l'emprise maléfique du joueur. Pour cela il doit demander à ses sbires de miner de l'or et  d'installer de nouveaux pièges toujours plus retors. 

Dungeon Keeper est « ridicule » sur mobiles

Peter Molyneux s'est essayé au Dungeon Keeper récemment lancé sur Android et iOS, et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'homme est très critique envers cette déclinaison pour mobiles de ce qui fut sa franchise. « Je me suis vu tourner en rond en me disant "Quoi ? C'est ridicule ! Je veux juste faire un donjon. Je ne veux pas avoir à planifier ça avec un réveil pendant 6 jours pour revenir et casser un nouveau caillou" », explique-t-il à nos confrères de la BBC.

« Je ne crois pas qu'ils ont su trouver la bonne recette entre le fait de rester familier avec les fans de la franchise et d'être assez frais et compréhensible pour l'audience des jeux pour mobiles, qui est bien plus grande », ajoute-t-il. Il tempérera tout de même ses propos en expliquant que les fans de la première mouture en attendaient peut-être tout simplement trop.

Free to pay

De notre côté, nous avons tenté l'expérience avec le jeu pour voir si les critiques à son sujet étaient fondées, et s'il méritait vraiment sa note de 0,3 / 10 sur Metacritic, une valeur exceptionnellement basse. Si basse que lorsque l'on clique sur « View positive reviews », le moteur de recherche retourne un laconique « There are no positive user reviews yet ». Nous voilà prévenus.

Les cinq premières minutes sont pourtant sympathiques. Le démon faisant office de guide pour le tutoriel explique pas à pas le principe du jeu et vous laisse construire deux salles assez rapidement, chaque bloc de terre se creusant en dix petites secondes. Il nous propose ensuite de creuser des roches plus dures, qui réclament quant à elles quatre heures pour être creusées. Oui, quatre heures : deux cent quarante minutes. En sachant qu'une pièce nécessite neuf ou seize cases de libres, construire une salle est donc une question de jours, même si comme Peter Molyneux vous vous organisez pour faire sonner votre réveil en pleine nuit.

Heureusement, des gemmes permettent de rendre le processus de creusage instantané. Vous l'aurez compris, ces gemmes sont bien évidemment payantes et c'est bien là tout le principe du jeu. Si vous ne mettez pas la main à la poche, le titre se résume à cliquer sur trois carrés de pierre dure toutes les 4 heures, avec de temps en temps une petite mission pour aller envahir un autre donjon si vous avez assez d'or pour vous payer des créatures. Il est à noter que si la plupart des cases demandent 4 heures de temps pour être creusées, d'autres réclament toute une journée. 

La polémique de la notation de l'application

Enfin, une polémique subsiste concernant la notation de l'application. Sur sa fiche présente sur le Play Store de Google, on peut voir que le jeu est noté 4 / 5, une valeur très éloignée de celle observée sur Metacritic. La raison est à chercher dans l'application, au moment où elle vous demande de lui attribuer une note.

Dungeon Keeper Android

Ce pop-up apparaît pendant le tutoriel et vous demande de noter l'application, jusque-là, rien d'inhabituel. Si vous choisissez 5 stars, le jeu vous affiche directement la page du Play Store (ou d'iTunes), dans le cas contraire, il vous suggère d'envoyer vos remarques aux développeurs. Ainsi, les personnes voulant mal noter le jeu sont moins enclines à le faire, la page de notation de leur plateforme ne leur étant pas automatiquement proposée. 

Bien que discutable, le procédé n'est pas interdit par les conditions d'utilisation d'iTunes et du Play Store. Cela n'a toutefois pas empêché certains petits malins de s'en amuser via un petit site web.


chargement
Chargement des commentaires...