Quand le filtre anti-porno britannique bloque League of Legends

La faute à Ahri et ses neuf queues ? Non, pire encore... 96
Kevin Hottot

Comme nous l'avons expliqué à plusieurs reprises, le filtrage par défaut mis en place au Royaume-Uni et concernant l'accès aux sites pornographiques a parfois donné lieu à d'étonnants surblocages. La dernière victime en date n'est autre que le jeu en ligne League of Legends, le nom de certains fichiers des mises à jour du jeu semblant en effet poser problème.

Taric League of Legends

Le fameux filtre « anti porno » mis en place par le gouvernement britannique ne cesse de faire parler de lui, non pas en raison de son efficacité, mais plutôt à cause de ses bévues. Actif depuis mi-décembre, il a rapidement engendré des surblocages. Ainsi, des sites comme celui de Fedora, ou le portail Linuxtracker ont vu certaines de leurs pages devenir inaccessibles aux internautes n'ayant pas désactivé ce filtre.

Mais les dommages collatéraux ne se limitent pas aux seules pages statiques. Les joueurs de League of Legends ont eux aussi fait les frais de ce blocage. Certains d'entre eux rapportent en effet que le téléchargement de la dernière mise à jour du titre échouait, car le client du jeu ne parvenait pas à rapatrier certains fichiers, dont ceux-ci : 

  • VarusExpirationTimer.luaobj
  • XerathMageChainsExtended.luaobj

Comme vous pouvez le remarquer, les deux fichiers incriminés ont un point commun, ils contiennent la chaîne de caractères « sEx » dans leur nom, ce qui semble suffisant aux yeux de certains FAI pour justifier un blocage. Deux solutions s'offrent alors aux joueurs : soit contacter un ami pour récupérer manuellement le contenu de la mise à jour, soit joindre leur FAI pour demander la levée du filtre anti porno.

On imagine assez facilement que l'excuse « il faut me retirer le filtre anti porno parce que mon jeu ne peut pas se mettre à jour » risque de provoquer quelques fous rires dans les centres d'appels. Pour l'heure, ni Riot Games, ni les principaux FAI du pays n'ont réagi, mais cela n'a pas empêché les internautes d'en débattre longuement, comme sur Reddit par exemple.


chargement
Chargement des commentaires...