Netvibes revoit son Reader et tente de s'adapter à ses nouveaux concurrents

Pour le responsive web design, il faudra repasser par contre 22

Netvibes vient de revoir son lecteur de flux RSS pour le rendre plus agréable à l'usage. Une modification plutôt bienvenue, car depuis la mort de Google Reader, presque aucun changement n'avait été apporté alors que la concurrence avait été plutôt active dans le domaine.

Netvibes PC

La mort de Google Reader a remis en avant la créativité du côté des lecteurs de flux RSS. Si les améliorations du côté de Feedly ont été nombreuses ces derniers mois, du côté de Netvibes qui se revendique être l'un des pionniers du domaine, il n'en était rien. L'éditeur annonce avoir tout de même recruté 500 000 nouveaux utilisateurs grâce à l'arrêt des différents services de la firme de Mountain View (Google Reader et iGoogle).

Du « responsive web design » qui ne s'adapte pas à tous les écrans

Cependant la marque française, qui appartient à Dassault Systèmes,  vient de modifier en profondeur son lecteur de flux RSS. Il est annoncé comme plus simple et plus efficace à l'usage et effectivement son look et son ergonomie ont été repensés de manière plutôt saine et plus en phase avec ce que propose la concurrence. Mais surtout ce site peut être utilisé sur différents appareils sans avoir besoin de passer par des applications spécifiques. Pour cela, l'équipe a changé de stratégie et mise sur le « responsive web design » plutôt que sur des versions web spécifiques comme c'était le cas auparavant. Ainsi, le site s'adaptera désormais à votre appareil sans que vous ayez à utiliser une URL spécifique.

Pour autant, tout n'est pas parfait. En effet, selon nos constatations, l'adaptation à un smartphone n'est pas au rendez-vous alors qu'elle est pourtant annoncée. Sur un iPod par exemple, on est encore redirigé sur l'ancienne version mobile et si on choisit de passer outre, l'affichage sera totalement innadapté. Sur les tablettes, tout dépendra du format. Su un iPad Mini qui exploite une dalle de 4:3 l'affichage est plutôt bon. Sur un modèle de type 16:10 comme la Nexus 7 de Google, ce sera une autre histoire :

Netvibes iPadNetvibes AndroidNetvibes smartphone

Le nouveau Reader de Netvibes sur iPad Mini / Nexus 7 / Nexus 5

En effet, comme vous pouvez le voir ci-dessus, le menu principal du site est omniprésent, l'affichage des titres n'est pas adapté. Bref, la promesse n'est pas respectée, mais gageons que cela arrivera avec de prochaines mises à jour du site.

Un mode « Slow » et un affichage tout en images

Netvibes ajoute aussi des options plutôt intéressantes à son lecteur, comme le mode « Slow » qui permet de mettre en avant les sites qui ne publient que peu de contenu quotidiennement et qui risquent d'être noyés si vous les mélangez avec des sites plus actifs. Notez que Feedly avait mis en place un système similaire en permettant de forcer une mise en avant plus importante de certains flux.

Un peu à la manière des applications comme Flipboard, un mode « Mosaic » fait son apparition en complément de la liste simple ou étendue afin de proposer un affichage plus orienté sur les images. Pour le sélectionner, un bouton dédié est présent en haut à droite de la page.

Netvibes slow Netvibes mosaic

Il faudra voir si ce genre d'options permettra à Netvibes de reprendre des parts de marché à ses concurrents ou non. On regrettera de notre côté deux choses. Le fait que l'offre VIP introduite récemment, à 2,5 € par mois, n'intègre aucune autre fonctionnalité qu'une assistance spécifique, l'offre supérieure étant dédiée aux professionnels et facturée 499 € par mois. Il en est de même pour le fameux « Dashboard » qui ne brille pas par ses nouveautés alors qu'il aurait sans doute besoin d'un bon coup de neuf pour ce qui est de son interface.

Publiée le 17/01/2014 à 09:24
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...