Spotify supprime la limite des dix heures d'écoute par mois

Une semaine avant l'arrivée de Beats, tiens donc 29
Par
le jeudi 16 janvier 2014 à 11:07
Vincent Hermann

Spotify multiplie actuellement les annonces et semble décider à conforter sa position de leader sur le marché des services de streaming musical. Alors même que les applications mobiles peuvent depuis peu lire de la musique en illimité, mais dans certaines conditions, voilà que les versions pour Windows et OS X font sauter la dernière frontière : les dix heures d'écoute par mois.

spotify

La limite des dix heures d'écoute par mois disparaît

« No more limits » : plus de limites, c'est ainsi que Spotify présente désormais son service de streaming musical sur les deux plateformes qui l'ont vu naître, Windows et OS X. Initialement, la création d'un compte permettait d'obtenir six mois de gratuité sans aucune limitation, après quoi il fallait composer avec deux frontières :

  • Pas plus de cinq écoutes du même morceau
  • Un maximum de dix heures d'écoute par mois

Entre outre, le service diffusait régulièrement, toutes les deux ou trois chansons en moyenne, une publicité d'une durée de 10 à 20 secondes. La seule manière de s'affranchir de ces limites était de souscrire un abonnement, à 5 ou 10 euros par mois, permettant la suppression de la publicité, l'écoute illimitée, un meilleur son, une synchronisation hors-ligne de la musique et l'accès aux applications mobiles.

En juin 2013, Spotify avait déjà fait sauter la limitation des cinq écoutes par morceau, laissant alors l'utilisateur composer comme il le souhaitait avec ses dix heures d'écoute. Sauf que cette deuxième barrière vient elle aussi de disparaître : désormais, tout compte sans abonnement peut écouter de la musique sans aucune limite. Manifestement, le modèle de Spotify est rentable et la publicité suffit à couvrir les frais de diffusion vers les comptes gratuits.

Une attaque frontale de la concurrence 

Spotify souhaite évidemment enterrer la concurrence en proposant une offre gratuite bien plus séduisante que ce qui peut exister chez Deezer ou Rdio par exemple. Les 250 millions de dollars qui ont été levés par l'entreprise fin 2013 ne sont certainement pas étrangers à cette annonce.

Du coup, on peut se demander s'il est vraiment nécessaire de souscrire un abonnement payant. Voici donc le résumé des fonctionnalités et limites par type de compte :

  • Compte gratuit : Musique en illimitée, qualité standard, publicité obligatoire, écoute en aléatoire sur les applications mobiles avec possibilités limitées de passer les titres
  • Compte payant : Musique en illimitée, meilleure qualité de son, pas de publicité, applications mobiles débloquées permettant de gérer et d'écouter la musique comme on le souhaite et de profiter du mode hors-ligne

Une manière de combattre Beats avant même son arrivée

En fait, la nouvelle offre de base de Spotify va surtout intéresser ceux qui n'avaient pas besoin ou envie d'utiliser les applications mobiles. Car même en compte gratuit, les clients pour Windows et OS X laissent l'utilisateur libre d'écouter ce qu'il souhaite, contrairement aux versions mobiles.

Cela étant, on remarquera que cette annonce repose sur un petit hasard du calendrier. Dans quelques jours, Beats lancera en effet son offre de streaming dont les tarifs devraient être adaptés aux revenus modestes. Cependant, ce futur concurrent ne proposera qu'une période de gratuité de sept jours qui ne sera pas suivie d'un modèle gratuit comme Spotify.


chargement
Chargement des commentaires...