La CNIL récompense une thèse sur le peer-to-peer

On fête ça avec une beer-to-beer ? 46

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a annoncé hier que le cinquième prix « Informatique et Libertés » était attribué cette année à la doctorante italienne Francesca Musiani, pour sa thèse portant sur les réseaux peer-to-peer.

cnil thèse

Chaque année depuis 2009, la CNIL délivre un prix de thèse « Informatique et libertés ». L’objectif ? Récompenser des travaux de recherche s’intéressant au cœur même de l’activité de l’institution : la protection des données personnelles. 7000 euros sont versés pour l’occasion au lauréat, afin que celui-ci puisse publier sa thèse.

Cette année, c’est une doctorante italienne qui a obtenu le 5ème prix de thèse « Informatique et libertés » : Francesca Musiani. Le titre de sa thèse ? « Nains sans géants. Architecture décentralisée et services Internet ». Les travaux de cette femme d’à peine 30 ans furent soutenus en octobre 2012 auprès de l’École nationale supérieure des mines de Paris, dans la spécialité « Socio-économie de l’innovation ».

La chercheuse - ayant évolué dans le passé au sein des Labs de la Hadopi - s’est ainsi intéressée au développement des architectures pair-à-pair (P2P) d’une manière générale, explorant donc ce sujet au-delà des simples protocoles d’échanges de fichiers du même nom. Son objet d’étude se trouve examiné sous différents aspects : techniques, juridiques, économiques et sociologiques.

Si cette thèse devrait être publiée dans le courant de l’année 2014 selon la CNIL, il est d'ores et déjà possible de la consulter en ligne au format PDF (ici) dans les archives ouvertes de l’école ParisTech.


chargement
Chargement des commentaires...