Selon NPD, 21 % des portables vendus aux États-Unis sont des Chromebook

La situation est bien différente chez nous 98
Damien Labourot

Selon NDP Group, un institut de sondage américain, les Chromebook auraient représenté 21 % des ordinateurs portables vendus sur les terres de l'oncle Sam entre janvier et novembre 2013. Un joli score pour Google et ses partenaires, lequel n'est pas prêt d'arriver en France.

HP Chromebook 11

Un marché du PC redémarre... Apple s'essouffle

Selon une étude publiée juste avant Noël par l'institut NPD, quelques bonnes nouvelles à propos du marché du PC sont à relever pour les États-Unis. Ce rapport indique en substance que les volumes sont repartis à la hausse avec un accroissement des ventes de 8,5 % pour les PC fixes, 28,9 % pour les portables, alors que les tablettes tactiles ont grimpé de 49 % par rapport à la même période (entre janvier à novembre) l'an passé. Cela représente au total 14,4 millions de pièces écoulées, soit 25,4 % de mieux que 2012. 

Si les ventes de portables sous Windows sont restées équivalentes à celles de l'année dernière, ce n'est pas le cas des machines fixes qui ont grimpé de 10 %. Du côté d'Apple, c'est une baisse de 7 % qui a été enregistrée, en combinant les MacBook et iMac.

Du côté des tablettes, Android affiche une insolente montée en puissance avec plus de 160 % de hausse alors que les ventes d'iPad ont seulement augmenté de 59 % en un an. Du côté de celles sous Windows, on est ainsi passé de 0,8 à... 2,2 %. Il faudra voir si le mois de décembre ne change pas la donne, car les volumes brassés sont nettement plus élevés.

Les Chromebook se vendent comme des petits pains

Les tablettes et portables sous Android ou Chrome OS se sont écoulés à hauteur de 1,76 million d'unités, alors qu'en 2012, il n'était question que de 400 000 pièces vendues. L'institut ajoute que les Chromebook ont représenté ainsi 21 % des ventes de portables ou 8 % toute catégorie confondue (ordinateur fixe et mobile, ainsi que les tablettes) alors qu'ils ne généraient que 0,1 % du marché l'année dernière...

On comprend ainsi mieux pourquoi certains constructeurs franchissent le pas de livrer autre chose que Windows sur leur produit. C'est par exemple le cas de HP qui a dévoilé deux machines cette année, ou encore Dell qui va proposer son premier Chromebook dès le début de l'année prochaine.

Si cette pénétration du marché américain est intéressante à regarder, il ne faut pas perdre de vue qu'en France la chanson est bien différente. En effet, comme nous avons pu le voir dans notre dossier dédié aux tablettes de Noël, les différents acteurs sont unanimes : les ventes de machines sous Chrome OS seront encore confidentielles cette année, malgré la multiplication des efforts de Google pour promouvoir les machines de ses partenaires...


chargement
Chargement des commentaires...