Avec Android 4.4.2, Google fait disparaître les permissions des applications

Napu parti pula 139
Damien Labourot

Avec Android 4.3 (Jelly Bean), Google introduisait une fonction cachée qui permettait de gérer les permissions données aux applications. Avec la dernière mise à jour de son OS, Android 4.4.2, elle disparaît complétement et la firme de Mountain View explique que cette fonctionnalité n'aurait pas dû être là, et qu'elle est « sortie par accident ».

En juillet dernier, Google dévoilait Android 4.3, la dernière mouture de la branche Jelly Bean. La firme mettait alors l'accent sur certaines fonctionnalités du système d'exploitation comme le support d'OpenGL ES 4.3, Miracast pour la Nexus 10, etc. Cependant, c'est une autre fonction qui se nomme fonctionnement des applications,  cachée par défaut, qui avait fait couler beaucoup d'encre.

La prise de contrôle sur les applications n'aura duré qu'un temps

En effet, comme nous l'expliquions au sein de cette astuce, il est possible d'activer cette fonction masquée en téléchargeant une application tierce. Il est alors possible de prendre le contrôle des autorisations données pour chaque application. Ce n'est pas forcément très stable, et certaines applications digèrent très mal ce genre de modifications : certaines refusant de fonctionner après le retrait d'autorisations.

Android fonctionnement des applications

Oui mais voilà, Android 4.4.2 (KitKat) qui a été déployé la semaine dernière sur les Nexus supprime définitivement ce fonctionnement des applications. Selon Google, interrogé par l'Electronic Frontier Fundation, son support était expérimental et « la fonctionnalité est sortie par accident ».

Une excuse bien maigre, quelles solutions pour l'utilisateur ?

Reste que cette excuse nous semble mauvaise et on peut se demander pourquoi avoir mis autant de temps à la faire disparaître. Google sait déployer des mises à jour d'Android rapidement lorsque cela est nécessaire, sans donner la moindre explication. En outre, on se demande si le problème n'est pas ailleurs.

Avec cette fonction, l'utilisateur pouvait prendre le pouvoir sur ses applications et surtout sur les données transmises aux développeurs qui ont souvent tendance à en collecter de plus en plus, surtout lorsque les applications sont gratuites. On peut se demander ce que notre carnet de contacts peut avoir d'important sur un jeu en ligne par exemple, ou encore notre position GPS.

Dès lors, il n'y a guère de choix. Soit vous souhaitez conserver cette fonctionnalité, et il faudra faire une marche arrière concernant la dernière mise à jour d'Android. Attention cependant, elle apporte un correctif permettant d'éviter les attaques par DDoS comme on peut le voir par ici chez Funky Android.

La solution peut toutefois venir de l'extérieur, notamment de CyanogenMod. En effet, ces ROM alternatives intègrent une fonctionnalité appelée Privacy Guard Manager qui permet justement de contrôler les permissions données à chaque application.

Reste maintenant à savoir si la firme de Mountain View va retravailler cette fonctionnalité pour qu'elle soit parfaitement fonctionnelle pour les utilisateurs ou non. D'autres systèmes d'exploitation mobiles en disposent déjà, c'est par exemple le cas sur d'iOS et ce, depuis quelque temps maintenant.


chargement
Chargement des commentaires...