Recharge sans fil, plénoptique, Liquidmetal : les nouveaux brevets d'Apple

Futurs produits ou futurs procès ? 62
Vincent Hermann

Apple s’est vu accorder ces derniers jours plusieurs dizaines de nouveaux brevets. Comme d’habitude, beaucoup concernent d’éventuels produits ou améliorations de produits, mais certains visent des technologies que l’on retrouve régulièrement ailleurs. De quoi sans doute alimenter l’arsenal déjà important de la firme en cas de bataille sur le champ de la propriété intellectuelle.

iphone 5s touchid

En l’espace d’une semaine, la firme de Cupertino a été créditée de plusieurs dizaines de brevets portant sur des technologies très diverses. Certains sont donc particulièrement généralistes et concernent par exemple diverses méthodes de réduction de la consommation énergétique dans des appareils mobiles. D’autres sont au contraire beaucoup plus précis et pourraient être utilisés à l’avenir pour bloquer un concurrent gênant.

Les menus en cercle ? C'est pour Apple

L’un en particulier touche les menus de type radial. Par « radial », on entend la disposition en cercle autour du point de contact, que ce soit par le doigt sur une surface tactile ou via le clic d’une souris. On pense évidemment à l’ajout possible de tels éléments d’interface dans iOS et OS X, mais également à la concurrence. Samsung par exemple possède un menu radial, nommé Air Command, sur son Galaxy S4. Il fait d’ailleurs lui-même l’objet d’une demande de brevet depuis septembre, mais il n’est pas certain de fait qu’il soit accordé.

apple brevets apple brevets

Encore de la reconnaissance faciale

Un autre brevet accordé porte sur la reconnaissance faciale. La technologie n’a rien de neuf évidemment mais Apple a tout de même réussi à obtenir le brevet portant précisément sur l’identification à des fins d’ouverture de session. On ne sait pas si la firme compte utiliser cette technologie qui peut être contournée parfois avec une simple photo. En outre, Apple semble davantage s’orienter vers l’utilisation des empreintes digitales, comme sur l’iPhone 5s. Cela étant, le récent rachat de la société PrimeSense montre que Cupertino s’intéresse de près à la reconnaissance des gestes.

 apple brevets

De la recharge sans fil sans accessoire dédié 

Plus important, la firme a également obtenu un brevet portant sur la recharge sans fil. On pense immédiatement à Nokia dont le Lumia 920 notamment pouvait être assorti d’un « coussin » sur lequel poser le téléphone pour que la batterie se recharge par induction magnétique. 

Mais alors que l’on pourrait penser à ce type d’accessoire, le brevet obtenu spécifie autre chose : un rechargement sans passer par un matériel dédié. Comment ? Par l’intégration probable d’un dispositif dans les Mac. On peut donc imaginer que l’iPhone ou l’iPad pourrait être posé à côté de l’ordinateur, ce dernier se chargeant de recharger la batterie par résonnance magnétique.

apple brevets

Imprimer en 3D de petites pièces en Liquidmetal

D’autres brevets tout aussi intéressants sont de la partie. C’est le cas de cinq d’entre eux portant sur le Liquidmetal, un alliage métallique amorphe que nous avons déjà abordé. Ce matériau est commercialisé à la base par l’entreprise du même nom, mais la technologie est fournie de manière exclusive à Apple. L’un des brevets en particulier, intitulé « Layer-by-layer construction with bulk metallic glasses » (« bulk metallic glass » est l’autre nom du Liquidmetal) décrit comment une impression 3D peut être utilisée pour fabriquer de minuscules pièces avec ce métal. Les autres brevets concernent tous les processus de fabrication. Il n’est donc pas impossible que les futurs appareils mobiles (iPhone 6 ?) soient conçus avec cet alliage, même s’il est encore complexe de produire des châssis entiers, comme nous l’indiquions en juin 2012, notamment à cause du blocage des ondes.

apple brevet liquidmetal

Un appareil photo plénoptique embarqué

Un autre brevet table sur l’ajout d’une technologie particulièrement ambitieuse dans le cadre d’un smartphone : la réalisation de photos débarrassées de toute forme de flou via un appareil plénoptique. Le capteur comprend en fait une matrice de micro-objectifs permettant de saisir l’ensemble des informations d’un flux lumineux. Contrairement à un appareil classique, la mise au point est réalisée après, mais les quelques appareils utilisant ce procédé disposent tous d’une définition beaucoup moins importante que ce que l’on peut avoir aujourd’hui, en particulier face à un Lumia 1020 et ses 41 mégapixels. Apple pourrait intégrer cette technologie sous forme optionnelle, l’utilisateur pouvant alors l’activer ou pas selon ses besoins.

apple brevets apple brevets

Notez que tous ces brevets ne reflètent pas nécessairement une volonté réelle du constructeur de lancer des produits utilisant ces technologies. Il s’agit parfois de se prémunir de la concurrence, d’explorer des pistes de recherche et, de temps en temps, d’ajouter effectivement une nouvelle fonction à un produit.


chargement
Chargement des commentaires...